Le régime chrononutrition

Explications et avis des experts WW

La chrononutrition, qu’est-ce que c’est ?


Ce régime, développé par le docteur Alain Delabos en 1986, repose sur l'idée que les aliments ne sont pas assimilés de la même manière en fonction de l'heure à laquelle ils sont ingérés. En effet, la chrononutrition s’intéresse à la production des hormones et enzymes liées au métabolisme et à la digestion.

Par exemple, les graisses et les sucres ingérés le matin ne seraient pas stockés par l'organisme, alors que ce serait le cas s'ils sont consommés le soir.

Ainsi, la chrononutrition prendrait en compte notre horloge biologique en remaniant notre journée type. Dans le régime chrononutrition, il est donc recommandé de manger les aliments riches en lipides au petit-déjeuner (beurre, fromage, charcuterie, …), les aliments riches en protéines le midi (viande, poisson, légumineuses, …), un goûter sucré (fruit sec, confiture, miel, …), et un dîner léger (légumes, viande blanche, fruits de mer, …).


Je me lance

Le Nouveau Démarrage Express Été pour s'y mettre tout de suite !

Inclus dans toutes nos offres (menus, recettes, astuces...)


Quels sont les avantages de la chrononutrition ?


Le principal avantage du régime chrononutrition est que l’on peut manger de tout puisque quasiment aucun aliment n’est interdit (à l’exception du lait) contrairement à certains régimes drastiques, à condition bien évidemment de les manger en bonne quantité et au bon moment.


Quels sont les inconvénients de la chrononutrition ?


Le régime chrononutrition peut être difficile à maintenir sur la durée pour certaines personnes, car il n’est pas toujours adapté aux habitudes alimentaires des français. Il requiert une certaine régularité et il faut parfois revoir ses menus et recettes, ce qui peut être compliqué quand on n’a pas la possibilité de se faire à manger soi-même (sortie au restaurant par exemple).

De plus, aucune étude scientifique n’a prouvé l’efficacité de la perte de poids avec la chrononutrition sur le long terme.

L’approche est uniquement centrée sur l’alimentation. Or, les études ont montré que perdre du poids passe aussi par un sommeil réparateur, une activité physique régulière et un état d’esprit favorable. De ce fait, il ne correspondra pas aux besoins de tout le monde.

De plus, l’horloge biologique et la production d’hormones dépendent de chaque individu. Il semble donc difficile de personnaliser ce programme basé sur la chronobiologie à chaque personne.

D'autre part, il existe un potentiel risque que ce régime amène à un déséquilibre alimentaire (sur-consommation d’aliments riches en protéines et en graisses notamment). Rappelons qu’afin de garder un certain équilibre alimentaire, il est recommandé de consommer 5 fruits et légumes par jour et d’ajouter des féculents (idéalement complets) à chaque repas selon l’appétit.

Enfin, les experts WW soulignent l’importance de s’écouter avant tout : même si l’on mange au moment de la journée le plus opportun selon son horloge biologique, pour permettre une perte de poids, il faudra aussi faire attention aux quantités. L’important est avant tout de s’écouter et de manger en fonction de son appétit !