Restez en Forme

Peut-on attraper le coronavirus par les aliments ?

Pour faire simple : les experts disent non - à conditions que les règles de bases, en matière d'hygiène (manuelle) et dans la cuisine, notamment, soient respectées. Voyons ça dans le détail.

Le coronavirus : peut-il se transmettre par les aliments ?

 

Les inquiétudes concernant le coronavirus étant très élevées, nous cherchons tous le moyen de rester en bonne santé et d'éviter la maladie. Il est donc normal de s'interroger sur la salubrité des aliments et de se demander s'il est possible d'attraper le virus à travers ceux que nous achetons, que ce soit à l'épicerie ou au supermarché.

Le microbiologiste et expert en sécurité alimentaire Donald W. Schaffner, professeur de science alimentaire à l'Université Rutgers du New-Brunswick (États-Unis), se veut rassurant : "Il n'y a aucune preuve suggérant que les gens peuvent contracter le coronavirus en mangeant", dit-il.

Cela fait écho aux dernières informations de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES), qui indique que dans le monde entier, les experts de la santé n'ont signalé aucun cas de coronavirus d'origine alimentaire. « Le coronavirus est une maladie respiratoire », explique Schaffner. « Son mode d'invasion passe par le système respiratoire, pas les intestins. La confusion et la peur du public sont compréhensibles, ajoute-t-il. Certains autres virus, tels que les norovirus et l'hépatite A, peuvent se propager par le biais d'aliments et de boissons contaminés. »

Ce n'est pas le cas pour le coronavirus. Bien qu'il puisse se montrer très virulant s'il parvient à envahir les voies respiratoires, notamment de personnes ayant déjà des problèmes de santé, le coronavirus est « assez fragile », dit Schaffner. A l'extérieur du corps, y compris sur la peau, il est facilement vaincu par des agents tels que le savon et le gel hydro-alcoolique. L'environnement très acide de l'estomac explique probablement pourquoi le coronavirus ne peut pas infecter le corps via des aliments, qu'il s'agissent de légumes frais ou de sandwich sous-vide.

A noter : bien que la nourriture en elle-même ne risque pas de vous rendre malade, et que la transmission directe de personne à personne reste le principal moyen de propagation du virus (d'où l'importance de la distanciation sociale), le coronavirus peut tout de même se balader sur vos mains à partir de surfaces contaminées au supermarché, par exemple. Ces surfaces pouvant être des objets tels que la poignée du chariot ou un pot de mayonnaise qui aura été manipulé par une personne porteuse du virus.

C'est pourquoi le professeur Schaffner réitère ces conseils de base (qui font partie de ceux que vous entendez depuis plusieurs semaines - les fameux "gestes barrière"), le principal étant de se laver soigneusement les mains avec de l'eau et du savon, ou un gel hydro-alcoolique, et notamment aux moments suivants :

  • Avant de préparer le repas
  • Immédiatement avant de manger
  • Après avoir été en contact avec une surface touchée par quelqu'un d'autre
  • Immédiatement après avoir mangé

Et faites preuve de bon sens : des façons "extrêmes" de décontaminer les aliments - par exemple, en rinçant les fruits et légumes avec de l'eau de Javel diluée - ont pu être observées, voire recommandées par certains sur les réseaux sociaux depuis le début de cette épidémie de coronavirus. Elles ne sont bien sûr pas nécessaires et peuvent se révéler dangereuses. Les précautions habituelles en matière de sécurité alimentaire sont suffisantes.

"La peur ne doit pas nous empêcher de faire des choix sains", explique le professeur Schaffner. Avec des mesures simples au quotidien, vous pouvez contribuer à assurer votre sécurité, celle de vos proches et celle de votre communauté.