Le diabète – de quoi s’agit-il exactement ?
Nous allons examiner les symptômes et les facteurs de risque, et répondre à la question de savoir comment WW peut aider les personnes vivant avec un diabète.
Publié 22 mars 2022

En Suisse, environ un demi-million de personnes vivent avec une forme de diabète sucré (appelé simplement diabète) – et cette tendance est à la hausse. Le terme « diabète » regroupe différents troubles du métabolisme du sucre.

Cela signifie que les personnes atteintes de diabète présentent une hyperglycémie, c’est-à-dire un taux de sucre dans le sang chroniquement élevé.

C'est pourquoi le diabète est souvent appelé « maladie du sucre ». Toutefois, il a été découvert entre-temps que, dans de nombreux cas, le métabolisme des graisses et des protéines est également déséquilibré. Mais que se passe-t-il exactement lorsqu’on souffre de diabète ? Quelles sont les différentes formes de diabète et à quels symptômes peut-on reconnaître la maladie ?

Contenu :

Que se passe-t-il dans le corps en cas de diabète ?

Quelles sont les différentes formes de diabète ?

Quelle est la différence entre le prédiabète et le diabète ?

Quels sont les facteurs de risque du diabète ?

Quel est le lien entre diabète et alimentation ?

Voici comment WW t'aide à combattre le diabète

Que se passe-t-il dans le corps en cas de diabète ?

Toutes les formes de diabète ont un point commun : la régulation de la glycémie est perturbée – et cela est lié à une hormone appelée insuline.

  1. Après chaque repas, des composants de l'alimentation, dont le sucre, passent de l'intestin grêle dans le sang.
  2. Lorsque le sucre pénètre dans le sang, le taux de glycémie augmente.
  3. Cette augmentation entraîne alors la sécrétion d'insuline. En effet, l'insuline, l'hormone du métabolisme, assure l'absorption du sucre par les cellules du corps, le transformant ainsi en source d'énergie.
  4. Si ce processus se déroule sans problème, le taux de glycémie redescend ensuite.

Cependant, chez les personnes vivant avec un diabète, soit il y a trop peu d'insuline dans le corps, soit son action est limitée. Le métabolisme du sucre ne fonctionne pas comme il le devrait, ce qui entraîne des taux de glycémie élevés. L'insuline joue également un rôle décisif dans le métabolisme des graisses et des protéines, de sorte que celui-ci peut également être perturbé.

Tout cela peut avoir de graves conséquences – en voici quelques exemples :

  • Infections
  • Hyperglycémie et hypoglycémie
  • Maladies des yeux et des reins
  • Maladies vasculaires
  • Risque plus élevé d'infarctus du myocarde et d'accident vasculaire cérébral
  • Maladie du système cardio-vasculaire
  • Perturbation nerveuse
  • Pied diabétique

Ceci pourrait aussi t'intéresser

Quelles sont les différentes formes de diabète ?

La majorité des personnes vivant avec un diabète sont atteintes par le diabète de type 2. En Suisse, environ 90 % des personnes concernées sont atteintes de diabète de type 2. Le diabète de type 1 (environ 10 %) et le diabète gestationnel sont plus rares. Les différentes sous-formes de diabète, à savoir le diabète de type 3, représentent une part encore plus faible.

Quelles sont les différences entre les formes de diabète et quels sont les symptômes qui permettent de les reconnaître ?

1) Diabète de type 1

Le diabète de type 1 est principalement diagnostiqué chez les personnes jeunes et les enfants, bien que les personnes atteintes de cette forme de diabète ne représentent qu'une petite partie de la population.

Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune.

Le système immunitaire détruit les cellules du pancréas, qui produisent l'insuline. Par conséquent, l'hormone du métabolisme n'est plus produite par le corps et les composants alimentaires, comme le sucre, ne peuvent plus être traités. C'est pourquoi les personnes atteintes de diabète de type 1 doivent s'injecter quotidiennement de l'insuline afin de maintenir l'équilibre de leur taux de glycémie.

Quels sont les symptômes du diabète de type 1 ?

En cas de diabète de type 1, les symptômes apparaissent généralement de manière soudaine et à un jeune âge :

  • Soif intense
  • Besoin d’uriner très souvent
  • Abattement et faiblesse
  • Vertiges et vision floue
  • Tendance aux infections, les plaies cicatrisent mal
  • Perte de poids soudaine
  • Perte d'appétit
  • Spasmes musculaires

2) Diabète de type 2

Le diabète de type 2 est la forme la plus courante de cette maladie métabolique. Autrefois, il était souvent appelé « diabète de la maturité ». Toutefois, cette forme de diabète est de plus en plus souvent diagnostiquée chez les personnes de moins de 40 ans.

Les personnes concernées présentent une résistance à l'insuline (l'action de l'insuline produite par l'organisme est limitée), un manque d'insuline ou les deux.

L'ampleur de la résistance à l'insuline ou du manque d'insuline peut varier d'une personne à l'autre. La maladie est donc complexe et s'accompagne très souvent d'obésité.

Quels sont les symptômes du diabète de type 2 ?

Le diabète de type 2 est souvent diagnostiqué par hasard, car les symptômes sont rares au début et, lorsqu'ils apparaissent, ils sont souvent non spécifiques. C'est pourquoi il faut souvent des années avant que cette forme de diabète ne soit diagnostiquée. À ce moment-là, le diabète a généralement déjà endommagé le corps et déclenché d'autres maladies - des problèmes de circulation sanguine aux maladies cardiaques. C'est souvent dans ce contexte que le diabète de type 2 est découvert.

Quels sont les symptômes du diabète de type 2 ?

  • Soif intense
  • Besoin d’uriner très souvent
  • Abattement et faiblesse
  • Nausées
  • Vertiges et vision floue
  • Manque de concentration
  • Tendance aux infections, les plaies cicatrisent mal
  • Grand appétit
  • Démangeaisons

A lire également

3) Diabète gestationnel

Le diabète gestationnel (également appelé diabète de grossesse ou type 4) est également un trouble du métabolisme du sucre, qui apparaît pour la première fois pendant la grossesse.

En règle générale, le diabète gestationnel disparaît après l'accouchement.

Cependant, les personnes concernées ont un risque accru de développer plus tard un diabète de type 2. Environ 10 à 15 pour cent de toutes les femmes enceintes sont concernées, ce qui fait du diabète gestationnel l'une des complications les plus fréquentes pendant la grossesse - surtout chez les femmes de plus de 30 ans ou dont l'IMC est élevé. Celles qui ont déjà eu un bébé de poids élevé à la naissance (plus de 4 kg) ou qui ont des membres de leur famille atteints de diabète de type 2 présentent également un risque plus élevé.

4) Autres formes : Type 3 et LADA

Qui dit diabète de type 3, dit différentes formes de diabète qui ne se manifestent que très rarement. Ces formes se distinguent des diabètes de type 1 et 2 parce qu'elles se développent différemment - par exemple en raison d'un défaut génétique des cellules qui produisent l'insuline (connu sous le nom de MODY - maturity-onset diabetes of the young) ou à cause de maladies et de virus.

Une autre forme particulière de diabète est le LADA (Latent Autoimmune Diabetes in Adults) – une forme de diabète auto-immune de type 1 qui ne se manifeste souvent qu'à l'âge adulte.

Les meilleurs conseils et stratégies pour améliorer ton bien-être arrivent directement dans ta boîte mail !

Inscris-toi dès maintenant à notre newsletter et reçois régulièrement des recettes, des conseils nutritionnels, des idées d'entraînement, des offres et bien plus encore.

Quelle est la différence entre le prédiabète et le diabète ?

Le prédiabète est en quelque sorte un stade préliminaire du diabète de type 2. Le taux de glycémie est déjà élevé, mais pas encore assez que pour parler de diabète. Les personnes atteintes de prédiabète ont soit une glycémie à jeun trop élevée, soit une tolérance au glucose perturbée. Dans ce cas également, les symptômes ne sont pas toujours clairs et sont donc difficiles à reconnaître.

Lorsqu'un prédiabète est détecté, l'objectif est bien entendu de retarder, voire d’empêcher, le passage au diabète.

Pour cela, un changement de style de vie est primordial :

  • Il est recommandé d'intégrer davantage d'activité physique et de sport dans son quotidien.
  • L'alimentation doit être réduite en calories et contenir beaucoup d'aliments riches en fibres. Parmi ces aliments riches en fibres, citons notamment les céréales complètes, les noix et les graines ainsi que certains légumes - comme les asperges, la rhubarbe ou les feuilles d'épinards.
  • La perte de poids fait aussi généralement partie du traitement du prédiabète.

En savoir plus

Quels sont les facteurs de risque du diabète ?

C'est justement parce que le diabète s'accompagne souvent de symptômes ambigus qu'il faut savoir si l'on fait partie d'un groupe à risque. Si ces facteurs de risque s'appliquent à ta situation, il est judicieux de faire un dépistage du diabète tous les deux ans – de préférence en combinaison avec le bilan de santé.

Quand le risque de diabète augmente-t-il ?

Voici les facteurs de risque les plus fréquents selon la Fondation allemande du diabète :

  • À partir de 45 ans.
  • À partir d'un IMC de 27.
  • En cas d'hypertension artérielle.
  • Si le diabète est présent dans la famille.
  • Si des taux de glycémie élevés ont déjà été mesurés dans le passé.
  • Si un diabète gestationnel est déjà survenu pendant la grossesse.
  • Si tu es fumeur ou fumeuse.
  • En cas de troubles du métabolisme des graisses, de maladies cardiaques ou de troubles de la circulation sanguine.

Quel est le lien entre diabète et alimentation ?

Une bonne alimentation est un élément fondamental pour gérer le diabète de type 2 – surtout si elle est associée à l'exercice physique et au sport. Aux stades précoces de la maladie, l'alimentation et l'activité physique peuvent même permettre de ne pas prendre de médicaments.

Les personnes en surpoids vivant avec un diabète ont tout intérêt à modifier leur alimentation. Pourquoi ? Une perte de poids peut entraîner une diminution de la résistance à l'insuline.

De plus, une alimentation et un mode de vie sains et équilibrés aident à prévenir les problèmes cardiovasculaires, les maladies du système nerveux ou le pied diabétique, et à améliorer les valeurs sanguines. Pour une grande partie des personnes concernées, le diabète peut même être guéri – et, pour cela, un changement d'alimentation et de l'exercice physique sont fondamentaux.

Les personnes qui ne vivent pas avec un diabète, mais qui présentent des facteurs de risque, peuvent réduire leur propre risque en adoptant une alimentation équilibrée, en faisant de l'exercice et en perdant du poids.

Voici comment le WW t'aide à combattre le diabète

Nous avons toutes et tous nos routines, nos aliments préférés et nous faisons souvent moins d'exercice que ce qui nous serait bénéfique. Changer cela peut être un véritable défi, mais c'est particulièrement important lorsque notre santé est affectée par notre mode de vie actuel. C'est pourquoi le programme WW t’aide à faire des choix plus sains et à perdre du poids petit à petit.

Cela implique une alimentation équilibrée, une activité physique quotidienne suffisante, mais aussi un sommeil reposant et un bon état d’esprit. Grâce à un plan alimentaire individuel, WW t'aide à apprendre comment manger de façon saine tout en te faisant plaisir.

Et la cerise sur le gâteau : WW propose un plan alimentaire personnalisé, adapté aux besoins des personnes vivant avec un diabète.

Qu'est-ce que cela signifie concrètement ?

  • Pas de chaos de chiffres et de calculs : Chez WW, les aliments sont notés avec des points qui reflètent non seulement le nombre de calories, mais qui révèlent aussi à quel point un aliment est sain.
  • Aliments adaptés au diabète : Le plan alimentaire WW contient également une liste d'aliments qui n'ont pas de points et qui peuvent toujours être consommés lorsque tu as faim. Il s’agit des aliments ZeroPoint®. Cette liste est adaptée non seulement à tes préférences, mais aussi aux recommandations de diverses sociétés spécialisées dans le diabète (par exemple l'Association allemande du diabète (DGG)).
  • Les glucides sous la loupe : Pour de nombreuses personnes vivant avec un diabète de type 2, il est préférable d’opter pour une alimentation pauvre en glucides. WW en tient compte : les aliments particulièrement riches en glucides ne peuvent pas être consommés à volonté. Le plan alimentaire de WW t'encourage à choisir des produits riches en fibres et à éviter les aliments contenant des sucres ajoutés et des graisses saturées.
  • L’activité physique en renfort : Surtout si tu vis avec un diabète, il est judicieux de stimuler ton nouveau mode d'alimentation avec de l'exercice. Que tu fasses une promenade, que tu ailles au travail à vélo ou que tu choisisses l'un des entraînements variés de l'app WW : avec WW, tu gagnes des points lorsque tu bouges - et cela te motive !
  • Trouve ta communauté : Au sein de la communauté en ligne de WW, tu trouveras des personnes avec des intérêts et des modes de vie différents, qui se motivent mutuellement et se donnent des conseils. Trouve d'autres personnes atteintes de diabète pour que vous puissiez échanger et vous encourager mutuellement.

Très important : WW est un expert en nutrition et ne remplace pas un traitement médical. Si tu souffres de diabète ou de symptômes associés, consulte un médecin pour obtenir un diagnostic fondé et établir un plan de traitement. Pour en savoir plus, consulte notre avis sur la santé.

Sources:

gesund.bund.de/diabetes-typ-2#risikofaktoren

www.diabetesschweiz.ch/ueber-diabetes/diabetesformen/diabetes-typ-2.html