La grenade : un fruit (d)étonnant !

Merveille de la nature, la grenade est une petite bombe de couleur et de vitamines dont vous ne pourrez bientôt plus vous passer !

Antidote imparable à la grisaille de fin d’année, la grenade est LE fruit qu’il vous faut en cuisine. Tout d’abord il est rigolo avec ses petites graines colorées appelées arilles, puis il est délicieux, il est plein de vitamines et, pour couronner le tout, il fait partie des aliments rassasiants.


Originaire d’Asie, la grenade est cultivée et appréciée de la Turquie jusqu’à l’Inde où elle donne couleur, douceur et saveur aux plats sucrés comme aux préparations salées. Son nom vous aura tout naturellement fait penser au sirop de grenadine, qui était en effet préparé à l’origine à partir de ce fruit juteux. Aujourd’hui seuls quelques pays arabes le préparent encore ainsi alors que chez nous la grenadine est depuis longtemps un mélange de fruits rouges et de vanille.


grenade-illu-content

Sur le plan nutritionnel, la grenade est riche en eau, en fibres – notamment grâce à la graine à l’intérieur et la peau à l’extérieur de chaque arille - et en vitamine B9, essentielle à la bonne santé des cellules. Pour cette raison, la vitamine B9 (acide folique) est particulièrement recommandée aux femmes qui désirent avoir un bébé ou qui sont en début de grossesse. La grenade est aussi réputée pour sa richesse en antioxydants, des composées qui protègent les cellules et préviennent donc les maladies cardiovasculaires ainsi que certains cancers. Vous l’aurez compris en dégoupillant la grenade vous ne prenez qu’un risque : celui d’une explosion de bienfaits.


Pour savourer ce fruit si particulier, chacun a son astuce. C’est qu’il en faut de la technique pour récolter les centaines d’arilles qui composent le fruit. Certains entaillent la peau puis l’enlèvent comme on pèle une orange avant de séparer la chair en quartiers puis de détacher patiemment les graines. D’autres coupent la grenade en deux, détachent la chair, la plongent dans l’eau et la roulent entre les doigts. Ce faisant, les arilles tombent au fond et les petites peaux remontent à la surface. Il ne vous reste plus qu’à les attraper avec une passoire puis d’égoutter le tout. Quelle que soit votre façon de faire, éviter de vous habiller en blanc et optez pour le tablier, car la grenade ça tache sévère.