Pain maison : nos meilleurs conseils pour le levain, le pain complet, etc.

Publié 12 septembre 2022
Une femme forme une boule de pâte sur une surface farinée.Une femme forme une boule de pâte sur une surface farinée.

Délicieusement parfumé et encore un peu chaud : c’est ce qui rend le pain maison si irrésistiblement délicieux. De plus, tu peux le faire toi-même sans aucune difficulté, tout simplement parce que c’est amusant. Et parce que tu sais alors très bien ce qu’il y a dedans.

Nous avons rassemblé dans cet article quelques conseils utiles sur le thème de la fabrication du pain.

Préparer correctement la pâte : voici comment faire

Tu n’as jamais fait de pain ? Pas de problème. C’est plus facile que tu ne le penses – et aussi un peu méditatif. En effet, les pâtes à pain aiment un long pétrissage et beaucoup de repos, de préférence dans un endroit chaud. Tu peux donc préparer ton pain tout au long de la journée.

Si tu n’as pas encore de pratique, suis la recette à la lettre. Ton pain sera plus réussi si tu respectes précisément les différentes étapes, le type de farine indiqué et les quantités (et donc les proportions des ingrédients). Avec un peu de maîtrise, tu pourras commencer à expérimenter, par exemple, en ajoutant à la pâte, selon tes goûts, des noix, des graines, des herbes ou des épices.

Un conseil : Tu peux aussi former des petits pains à partir de n’importe quelle pâte à pain. Prépare la pâte le samedi soir – et le lendemain, tu enfournes tes propres petits pains du dimanche.

De quoi as-tu besoin pour faire du pain ?

Pour faire ton propre pain, tu n’as besoin que de quelques ustensiles de cuisine :

  • Un mixeur avec crochet pétrisseur, un bol mélangeur – à moins que tu ne pétrisses toi-même la pâte et que tu ne t’offres un entraînement pour tes mains et tes avant-bras. Dans ce cas, même un plan de travail propre suffit.
  • Un torchon de cuisine pour couvrir la pâte pendant qu’elle repose.
  • Un four, une plaque de cuisson adaptée et du papier sulfurisé ou un tapis de cuisson en silicone (sauf pour le pain naan, qui se prépare dans une poêle).
  • Ton pain doit-il avoir une forme particulière ? Alors, bien sûr, il te faut un moule. Mais en principe, tu peux donner à la pâte la forme que tu souhaites et l’enfourner directement sur la plaque de cuisson.

Les ingrédients ne te surprendront pas non plus. En effet, malgré les innombrables variétés de pain, la recette de base est à vrai dire toujours constituée de :

  • Farine, de préférence de ta région et de bonne qualité bio (tu vas le goûter !)
  • Eau
  • Sel, parfois sucre
  • Levure ou levain (en cas d’urgence, tu peux aussi utiliser de la levure chimique)
  • Noix, graines, herbes ou épices (facultatif)

Pour choisir une recette adaptée, tu dois d’abord faire un choix entre la levure et le levain. Dans la prochaine section, tu apprendras ce qu’il faut savoir sur ces deux ingrédients de base.

Faire son pain maison avec de la levure ou du levain ?

Faire du pain avec de la levure

La levure est un agent de fermentation et de levage composé de champignons de la levure. La levure fraîche se conserve environ 12 jours au réfrigérateur, la levure sèche beaucoup plus longtemps.

La levure sèche peut être simplement mélangée à la farine. Quant à la levure fraîche, tu dois d’abord la dissoudre dans de l’eau tiède ou du lait avec un peu de sucre. Ajoute un peu de farine et laisse reposer ce que l’on appelle le levain pendant 15 minutes. Ce n’est qu’ensuite que l’on passe à la « vraie » pâte.

La levure permet à la pâte de lever de manière légère et aérée. Pour qu’elle agisse correctement, tu dois laisser reposer la pâte dans un endroit vraiment chaud, à une température d’environ 30 à 40 °C. Cela peut être par exemple sur un radiateur ou près d’une fenêtre ensoleillée. Donne à ta pâte une heure de temps. Cela peut être aussi deux ou trois heures, mais il ne faut toutefois pas la laisser plus longtemps, car le pain pourrait s’affaisser dans le four.

La combinaison de levure et de farine de blé ou d’épeautre est particulièrement adaptée. Les pains à la levure sont donc plutôt mous, clairs et sucrés, par exemple la baguette ou la ciabatta.

Faire du pain avec du levain

Le levain contient des bactéries lactiques et acétiques, ce qui explique que le pain au levain se conserve plus longtemps que les autres types de pain.

Classiquement, un pain au levain est cuit avec de la farine de seigle de type 1150. Tu peux trouver du levain prêt à l’emploi, liquide ou en poudre, dans les supermarchés ou les marchés bio. Tu apprendras dans la section suivante comment préparer toi-même le levain.

Fabriquer soi-même du levain

Oui, tu as bien lu : tu peux aussi préparer toi-même du levain. Pour cela, tu as seulement besoin de farine de seigle de type 1150, d’eau tiède, de chaleur et de 3 à 5 jours.

Voici comment faire :

  • Mélange à parts égales de l’eau chaude et de la farine de seigle, par exemple 100 millilitres d’eau et 100 grammes de farine.
  • Ferme le récipient et place-le au chaud.
  • Ajoute chaque jour un nouveau mélange d’eau et de farine à la préparation. Ne pas oublier de pétrir. La pâte doit avoir une odeur acidulée, mais pas acide. Si elle devient acide ou si de la moisissure se forme, tu dois le jeter.
  • Après 3 à 5 jours, le levain est prêt. Tu peux en garder une partie au réfrigérateur pour le prochain pain. Nourris-le environ une fois par semaine. Conseil pratique : Tu peux offrir des parties de l’amorce de levain à tes amis et à ta famille.

Tu veux t’assurer que tu aimes vraiment le pain au levain avant de le faire cuire ? Alors goûte par exemple notre pain complet WW Whole Grain Bread.

De toutes nouvelles recettes, des conseils nutritionnels et bien plus encore, directement dans ta boîte mail !

Inscris-toi dès maintenant à notre newsletter et reçois régulièrement les meilleures offres et inspirations.

Faire son pain soi-même : quelles sortes de farine conviennent à la fabrication du pain ?

Pour faire du pain, tu peux utiliser différentes sortes de farine ou des mélanges de farine. Le type de farine indique la teneur respective en minéraux de la variété. Si elle est indiquée dans la recette, tu dois utiliser exactement ce type de farine.

  • Le levain, les farines concassées, les farines complètes et les farines dont le numéro de type est élevé conviennent particulièrement bien pour obtenir un pain foncé, savoureux et acidulé.
  • En revanche, les farines de blé et d’épeautre sont souvent utilisées pour des pains, petits pains et pâtisseries moelleux, plus clairs et également volontiers sucrés.

Le savais-tu ? Nous avons rassemblé ici pour toi en particulier les recettes de pain populaires.

8 sortes de pain populaires et ce à quoi tu dois faire attention lors de la cuisson

1. Faire soi-même son pain blanc

Le blé a un goût très doux. Le gluten qu’il contient permet d’obtenir une pâte élastique et aérée.

Utilise de la farine de blé de type 405 pour les pâtisseries et les biscuits. La farine de blé de type 550 convient pour le pain, les petits pains, les pâtisseries, les pâtes levées et les pizzas. Tu peux aussi faire ta baguette toi-même avec cette farine.

2.Faire soi-même son pain de seigle

Le seigle a un goût fort et acidulé et contient moins de gluten que le blé.

Le type élevé indique que la farine utilisée pour le pain de seigle est plutôt une farine foncée ou une farine complète. Cela signifie d’ailleurs aussi que tu as besoin de plus d’eau que pour les pains plus clairs.

Levure ou levain ? Pour le pain de seigle, il est évident que le levain est la meilleure solution, car c’est lui qui permet d’obtenir les nombreuses fibres alimentaires contenues dans la farine foncée et la farine complète.

3. Faire soi-même son pain complet

Plus le numéro du type de farine est élevé, plus la farine contient de parties du grain. La farine complète – qui peut être par exemple de la farine de blé, d’épeautre ou de seigle – représente le « maximum ». Elle contient tous les éléments du grain et n’a donc pas de désignation de type.

Le pain complet est riche en nombreuses vitamines, minéraux et fibres bonnes pour la santé, c’est-à-dire en glucides complexes plutôt que simples. Un pain à base de céréales complètes est donc aussi le pain le plus sain que tu puisses faire et manger. Il a un effet secondaire positif puisqu’il rassasie particulièrement longtemps.

4. Faire soi-même son pain d’épeautre

L’épeautre a un léger goût de noisette et contient également des protéines de gluten. Tu obtiendras les meilleurs résultats pour les produits de boulangerie et les petits pains avec de la farine d’épeautre de type 630.

Contrairement aux autres pâtes, auxquelles un pétrissage prolongé est bénéfique, tu ne dois pas en faire trop avec la pâte d’épeautre. Cinq minutes à faible intensité suffisent amplement.

5. Faire soi-même son pain sans gluten

Les farines sans gluten sont parfaites pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque ou qui veulent simplement renoncer au gluten.

Si tu souhaites fabriquer toi-même du pain et des pâtisseries sans gluten, la farine de riz, de pois chiches ou de sarrasin est idéale. Tu trouveras également des variétés comme la farine de quinoa, de châtaigne ou de maïs dans les magasins bio.

Beaucoup de ces farines inhabituelles ont des propriétés de cuisson différentes de celles auxquelles tu es peut-être habitué·e. Il est donc préférable de suivre la recette à la lettre.

Tu trouveras ici d’autres délicieuses recettes sans gluten.

6. Faire soi-même son pain low-carb

Le pain low-carb, ou à faible teneur en glucides, contient moins de glucides que les autres pains.

Tu le cuisines en utilisant des farines dites low-carb, par exemple la farine d’amande, qui contient particulièrement peu de glucides.

Tu peux même fabriquer toi-même de la farine de coco en broyant de la noix de coco râpée dans un mixeur. Attention à la farine de graines de lin : même s’il est très sain, tu dois consommer le pain aux graines de lin avec modération, car il stimule fortement la digestion.

Conseil : En savoir plus sur l’alimentation low-carb ici.

7. Faire soi-même son pain naan

Attention aux végétalien·ne·s : le pain naan contient généralement du yaourt, en plus des ingrédients classiques du pain. Certaines recettes contiennent également des œufs. Mais il existe aussi de délicieuses recettes végétaliennes.

Pour faire du pain naan toi-même, tu n’as pas besoin d’un four, mais d’une poêle. Tu y fais cuire le pain comme une crêpe.

Le pain naan peut également être congelé. Si tu as de l’appétit, laisse-le décongeler à température ambiante, puis réchauffe-le brièvement dans la poêle. C’est délicieux !

8. Faire soi-même sa baguette et sa ciabatta

Pour une baguette croustillante, il est préférable d’utiliser de la farine de blé de type 550. Pour qu’elle prenne sa forme classique, tu verses la pâte assez molle dans un moule spécial pour baguette.

Un pain ciabatta est allongé, mais plus large et plus court qu’une baguette. Mais tu peux aussi mettre la pâte sans problème dans le moule à baguette ou même dans un moule à manqué normal.

Point important : Avant de commencer à cuisiner, vérifie si tu as de l’huile d’olive à la maison. C’est la seule façon de donner à la ciabatta son goût unique.

Conserver le pain correctement

Le délicieux pain à la levure sera certainement vite consommé. Tant mieux, car même si tu le conserves correctement, il ne tient que deux jours environ, et donc moins longtemps qu’un pain au levain.

Le mot magique pour la conservation de toutes les sortes de pain est « hermétique ». Ton pain se conservera plus longtemps si tu le stockes dans une boîte à pain hermétique. Même si tu le congèles, ce doit être de façon hermétique. Un conseil : coupe-le avant de le congeler. Ainsi, tu peux le servir en portions et tu n’as pas besoin de décongeler un pain entier. Et enfin, non moins important, garde la boîte à pain propre. Aère-la régulièrement, enlève les miettes tous les deux jours et nettoie-la de temps en temps avec du vinaigre.

Il ne reste plus qu’à prendre une décision difficile : quel délicieux pain vas-tu préparer aujourd’hui ?

Nous répondons aux questions fréquemment posées sur la fabrication du pain

De nombreuses personnes souhaitant perdre du poids renoncent au pain, surtout le soir, car elles craignent qu’il ne fasse grossir. Mais on ne peut pas dire cela de manière aussi générale. En effet, aucun aliment pris isolément ne fait grossir, pas même le pain.

Ce qui fait grossir, c’est généralement ce que l’on met ou étale sur le pain, par exemple le fromage gras, la bonne couche de beurre et la tranche de salami bien épaisse. Le pain complet, en particulier, est plein de fibres et de minéraux.


Le pain, les céréales et les produits céréaliers fournissent en premier lieu des glucides. Les vitamines B, les fibres et les minéraux, comme le magnésium, contenus dans le pain sont également importants. La teneur en nutriments dépend du degré de transformation des céréales.

Une grande partie des fibres alimentaires, vitamines et minéraux se trouvent dans les couches périphériques du grain de céréales. Les céréales non décortiquées et transformées entières sous forme de produits complets en contiennent beaucoup plus que les céréales décortiquées et transformées en farine blanche.


Un conseil supplémentaire : fais garnir des petits pains ou des baguettes, si possible frais, sans beurre ni rémoulade, à la boulangerie.

Choisis une garniture maigre comme du blanc de poulet, de la dinde ou du jambon cuit ; les œufs, les fromages maigres ou à teneur réduite en matières grasses, les pâtes à tartiner végétaliennes ou la confiture constituent également une alternative légère au salami, à la saucisse de foie. Et tu peux aussi économiser sur le beurre ou la margarine en ne l’étalant qu’en fine couche.

Nos recettes te donnent une bonne orientation, mais aussi les PersonalPoints.


Les petits pains aux graines existent dans les variétés les plus diverses, par exemple avec des graines de tournesol, des graines de courge, des graines de lin ou un mélange coloré de ces ingrédients. Mais ces petits pains n’ont rien à voir avec les céréales complètes ! Il s’agit de petits pains clairs traditionnels à base de farine blanche, auxquels on ajoute des graines et qui sont souvent colorés en foncé avec du caramel.

En revanche, les véritables petits pains complets sont cuits avec de la farine complète. Ils sont particulièrement riches en vitamines et en minéraux. De plus, ils sont riches en fibres et rassasient donc plus longtemps. Si l’étiquette porte la mention « blé complet », au moins 90 % de la farine ou du gruau de blé complet doit avoir été transformé. Des termes tels que « complet » ou « multicéréales » n’indiquent pas si le produit contient vraiment toutes les céréales. Vérifie donc la liste des ingrédients ou demande au boulanger ou à la boulangère.


Le mieux est de te référer aux températures indiquées dans nos recettes. Toutes les recettes ont été testées à plusieurs reprises dans notre cuisine expérimentale. Tu y trouveras les indications pour le four à air chaud, la cuisson par le haut et par le bas ainsi que pour le four à gaz. Bien sûr, chaque four est légèrement différent, et tu découvriras vite si, dans ton four, le pain a besoin de 5 minutes de plus ou de moins.


Badigeonne le pain d’eau et fais-le cuire à 250 degrés. De plus, place dans le four 50 ml d’eau dans un récipient résistant à la chaleur ou asperge directement l’eau dans le four, laisse sortir la vapeur au bout de quelques minutes, puis baisse à nouveau lentement la température.