Appli Yuka vs WW

Yuka est une application mobile qui permet de scanner les produits alimentaires et cosmétiques en vue d’obtenir des informations détaillées sur l’impact d'un produit sur la santé. Découvrez son fonctionnement et l'avis des Experts WW.

Comment fonctionne l'Appli Yuka ?


L'algorithme crée par Yuka se fonde sur trois critères, dans des proportions différentes :

- 60% de l'évaluation repose sur la qualité nutritionnelle (c'est à dire la quantité d'énergie, de graisses saturées, de sucres, de sel, de fibres et de protéines) et la quantité de fruits et légumes présents dans le produit La méthode de calcul se base sur le système Nutri-score développé par le professeur Serge Hercberg dans le cadre de la Stratégie Nationale de Santé proposée par l'Etat.

- Les 30% suivants sont calculés en fonction de la présence d'additifs nocifs, à partir des référentiels de l’EFSA, ANSES, CIRC et d’études indépendantes.

- Enfin, les 10% restants s'intéressent à l'origine des produits, c'est-à-dire s'ils bénéficient du label bio français (AB) et/ou du label bio européen (Eurofeuille).

En fonction de ces trois critères pondérés, l'algorithme donne une note sur 100, rattachée à une appréciation et une couleur : "excellent" pour une note entre 100 et 75, "bon" pour 75 à 50, "médiocre" pour 50 à 25 et "mauvais" en dessous.


Avec WW, bénéficiez de
La meilleure méthode de coaching minceur 2021


Yuka : 3 critères à prendre en compte


Les points sur lesquels il est nécessaire d’avoir du recul si vous souhaitez utiliser cette application :


• Les catégories de produits :

Certains types de produits peuvent être jugés "bons / excellents" alors que ce sont des produits qu’il est recommandé de limiter. Par exemple, lors de leur analyse, nos experts ont remarqué que pour les biscuits sucrés, l’application ne fait pas la différence entre le sucre présent naturellement (par exemple dans les fruits et les yaourts) et le sucre ajouté.


• La quantité consommée :

L’analyse est effectuée sur les apports pour 100g d’aliments. Cependant dans certains cas, on ne consomme pas une telle quantité (parfois beaucoup plus et parfois beaucoup moins). Par exemple, lors de leur analyse, nos experts ont remarqué qu'une pizza peut faire 400 ou 600g selon les marques, un chewing gum seulement 2g, une portion de fromage 30g.


• Les informations nutritionnelles :

Les utilisateurs de l’application ayant la possibilité de remplir eux-mêmes les informations nutritionnelles des produits, une erreur est parfois vite arrivée.

Par exemple, lors de leur analyse, nos experts ont remarqué que pour un yaourt aux fruits, l’application affichait 407 calories pour 100g. L’appli a donc jugé ce produit trop calorique mais la personne ayant rempli les informations nutritionnelles a mentionné 407 cal au lieu de 407 kj ! Les kilocalories et les kilojoules sont deux unités de mesure différentes ! Les calories mentionnées n’ont donc rien à voir avec les calories réelles du produit : 97 calories pour 100 grammes et non 407 calories !

En conclusion, cela peut-être un outil ludique et informatif, mais il faut donc rester très prudent sur l’information donnée, elle résulte d’un algorithme, sans vraiment intégrer l’utilité de l’aliment dans l’alimentation.

Une alimentation respectant la variété et l’équilibre reste le meilleur moyen d’être en bonne santé.


Avec WW : pas d'aliments "bons" ou "mauvais"


Chez WW, il n'y a pas d'aliment "bon" ou "mauvais". Car aucun aliment ni boisson n'est interdit, tout est au menu.

Chaque aliment ou boisson se voit aussi attribuer un nombre de SmartPoints dont le calcul se fait non seulement sur la base des calories mais aussi sur la teneur en sucres et en graisses saturées, qui augmentent la valeur de l'aliment en SmartPoints, et en protéines qui diminuent cette valeur.

Le programme propose aussi des aliments à ZeroPoint, qui permettent aux membres de s'orienter vers des choix plus sains, de ne pas avoir faim et de disposer de plus de liberté et de flexibilité au quotidien.

Cliquez sur le lien pour en savoir plus sur le programme minceur et bien-être WW.