État d'esprit

« Pour écouter ses émotions, il faut écouter son corps »

Elisabeth de Madre, psychologue, nous explique comment identifier nos émotions et réagir en fonction de ce qu’elles nous disent afin de vivre en harmonie avec nous-même.

Joie, stress, colère, surprise… On ne contrôle pas ce qu’on ressent, mais on peut apprendre à gérer nos émotions afin qu'elles nous soient utiles. « Je les compare parfois aux voyants du tableau de bord d’une voiture, car elles apparaissent pour nous donner des informations sur nous-même », explique Elisabeth de Madre, psychologue clinicienne et psychothérapeute à Paris. « Lorsqu'un voyant s’allume, cela veut dire qu’il faut faire quelque chose, parce que derrière chaque émotion, il y a un besoin », indique-t-elle.

Écouter et accepter


Selon Elisabeth de Madre, la première chose à faire est « un arrêt sur image » et de se poser la question « qu'est-ce que je ressens ? ». Parce que parfois nous avons tellement l’habitude de refouler ou de renier ce que nous ressentons, que nous ne reconnaissons pas forcément nos émotions. « C’est pourtant essentiel pour comprendre ce qu’elles essayent de nous dire », indique la psychologue. Chacune de nos émotions est une information qui a une signification. Et c’est en les acceptant sans jugement que nous pouvons les comprendre.


Rationaliser et agir


« Nos émotions ne sont jamais nos ennemies, même quand elles sont négatives », explique Elisabeth de Madre. La sensation de colère, par exemple, peut être ressentie quand nous ne nous sentons pas respecté. Il faut alors se dire « En quoi est-ce que je n’ai pas été respecté ? ». Si nous nous sentons stressé, c’est qu’il y a « une menace » et que nous avons peur de quelque chose. Dans ce cas là, rationaliser en vous demandant « Quelle est la menace ? ». Vous pourriez vous apercevoir que dans beaucoup de cas, la peur est irrationnelle, car il n’y a pas de vraie menace.

« Une manière d’apaiser le stress peut être de faire une action concrète simple, comme refaire ses lacets ou sa boucle de ceinture en se concentrant, suggère la psychologue. Le cerveau comprend qu’il n’y a en réalité pas de menace et les peurs se dissipent ». Il existe aussi des applications gratuites qui aident à apaiser le stress, telle que RespiRelax. Celle-ci permet de se détendre en quelques minutes en synchronisant sa respiration avec le mouvement d’une bille sur votre écran.« L’idée est de vous déconnecter de vos pensées anxiogènes », indique la spécialiste.


Emotions et perte de poids


« Il arrive que pour répondre à une émotion négative nous utilisions la nourriture, explique la psychologue, notamment les aliments sucrés ». Ils apportent un soulagement rapide, libérant des hormones telles que la dopamine, qui apportent une brève sensation de bien-être. « Mais cela ne soulage pas la tristesse, souligne Elisabeth de Madre. Pour écouter ses émotions, il faut écouter son corps ». Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas manger lorsque vous avez faim ! Mais quand vous mangez lorsque vous vous sentez triste, stressé ou anxieux, il vaut mieux prendre le temps de comprendre ce qui a déclenché le sentiment négatif.


« Le fait de manger pour combler une émotion négative est une mauvaise réponse à un réel besoin », souligne l’experte. Celui-ci pourrait être tout simplement le besoin de tendresse, d’acceptation ou d’affection. Mais pour aller chercher ce dont nous avons besoin et aller mieux, nous devons écouter ce que nous disent nos émotions. « C’est une force que nous avons tous et qui est trop souvent sous-exploitée », conclut Elisabeth de Madre.