État d'esprit

Le « hygge » : la méthode bien-être danoise

Pia Edberg, auteur et psychologue danoise, nous dit tout sur cet art de vivre scandinave qui permet d'apprécier les choses simples.
Publié le 19 octobre 2021

Sachez tout d’abord que le mot danois « hygge » se prononce hou-ga ! Nous n’avons pas son équivalent en français, mais le hygge s’importe et se cultive à merveille en dehors de ses terres natales. Dans son bestseller Hygge, Se réjouir des choses simples - Ma recette danoise du bonheur, Pia Edberg, psychologue, explique ce concept en détail. Selon cette autrice danoise, appliquer le hygge au quotidien est une façon simple, mais très efficace pour se sentir mieux dans sa tête et dans son corps. Et puisque quand on se sent bien, on a tendance à faire des choix sains (nous le répétons !), nous sommes allés à la rencontre de Pia Edberg. Voici ce qu’elle nous a dit sur les effets positifs du hygge pour votre bien-être…

Devenez membre WW pour accéder à la totalité de nos conseils bien-être.


WW. Comment traduiriez-vous le mot « hygge » ?

Pia Edberg. Je dirais que c’est le concept danois du confort physique, mais aussi du confort émotionnel. Il englobe l’esthétisme et les sensations physiques, mais aussi ce que nous ressentons à l’intérieur, ainsi que la sensation d’intimité à l’égard des autres. Pendant mes recherches pour l’écriture de mon livre, j’ai constaté qu’il se trouvait surtout dans la simplicité d’une activité, des choses que nous pouvions faire avant l’arrivée de toute cette technologie, comme lire un livre, boire un thé dans un plaid ou passer du temps avec sa famille.


Qui pourrait bénéficier de cette pratique ?

Tout le monde peut en tirer des bénéfices. Le hygge peut être totalement différent d’une personne à une autre. On imagine généralement le confort de coussins ou de couvertures avec des textures douces, ainsi que des bougies et de la musique relaxante. Mais pour une personne qui n’aime pas forcément ces choses-là, pratiquer le hygge peut être simplement de s'asseoir sur des marches à l’extérieur, dans un parc, ou un autre environnement calme, avec quelques sushis à emporter par exemple. Ce qui nous met dans cet état émotionnel de confort est propre à chacun.


Les gâteaux et pâtisseries font partie intégrante du hygge. Cela peut-il être un frein à la perte de poids ?

Je soutiens totalement les bonnes habitudes alimentaires, mais j’estime qu’il est important de se faire plaisir en modération. Par ailleurs, il existe de nombreuses manières d’alléger les recettes de gâteaux pour les personnes qui souhaitent perdre du poids. Celles-ci peuvent aussi être délicieuses et réconfortantes, telles que des pancakes allégés pour un brunch cosy.


Pensez-vous que le hygge peut améliorer la qualité du sommeil ?

C’est une pratique qui nous met dans un état d’esprit de relaxation. Les routines du sommeil sont d’ailleurs des façons de pratiquer le hygge. En baissant les lumières, en mettant des vêtements confortables, en éteignant les écrans, en allumant quelques bougies et en mettant de la musique relaxante, on prépare son cerveau à passer en mode repos, ce qui est propice au sommeil.


Dans votre livre, vous expliquez que le hygge n'englobe pas seulement le cocooning à la maison, mais l’activité en l’extérieur. Pourriez-vous nous en dire plus ?

Faire des activités qui permettent de se reconnecter avec la nature est essentiel pour le confort physique et émotionnel. Il y a tellement de hygge dans la nature, car elle a un réel effet de régénération. C’est une manière de retourner à la simplicité, de sortir du rush de notre travail, des réseaux sociaux et de se retrouver seul avec soi-même ou avec une personne avec laquelle on aime passer du temps. Quand on ralentit et qu’on se reconnecte avec soi-même, on est plus ancré dans le moment présent. Il y a plein d'activités qui peuvent nous y aider, telles que les balades à pied, à vélo ou le yoga. Pour certaines personnes, la course à pied peut aussi être hygge, car c’est une façon de calmer son esprit et de prendre soin de son corps.



Quels sont d’autres façons de pratiquer le hygge au quotidien ?

Observez votre environnement et réfléchissez aux différentes manières de le rendre plus hygge. Chez vous, réfléchissez aux textures qui vous entourent, les matières de vos fauteuils, de votre canapé, de vos coussins et de vos couvertures. Il faut que vous puissiez vous dire “Qu’est-ce que j’ai envie d’aller me pelotonner dans cet endroit tout à l’heure !”. En gros, il ne faut pas que votre lieu de vie vous paraisse trop sombre ou trop froid. L’éclairage est donc très important. Je conseille plutôt une lumière jaune et chaleureuse. Vous pouvez aussi décorer avec des éléments naturels, tels que des plantes, des cristaux ou des bougies. Enlevez votre jean serré et habillez-vous avec des vêtements confortables. Les animaux de compagnie peuvent aussi être très hygge, quand ils sont doux et câlins !


Auriez-vous des conseils « hygge » pour éviter le blues hivernal ?

L’hiver est la période idéale pour profiter des bienfaits du hygge. Au Danemark, on aime jouer avec le contraste entre le l’inconfort et le confort pour apprécier toutes ces bonnes sensations qu’il produit. Nous avons l’occasion de ressentir le froid dehors, puis ce confort exceptionnel de rentrer chez soi au chaud prendre un bon chocolat chaud, ou un bon bain chaud. Allez profiter d’une belle balade dans la nature, ou rentrez simplement du travail et appréciez cette sensation de pouvoir vous détendre au chaud dans un endroit de votre maison où vous vous sentez bien.