État d'esprit

La ménopause, une étape naturelle de la vie

Le Dr. Chevallier, gynécologue, nous éclaire sur ce qui se passe dans le corps pendant cette phase et comment adoucir les effets négatifs.

Bouffées de chaleur, fatigue, prise de poids… Cette période est synonyme d'épreuve et de changement pour la vie d’une femme. Il reste pourtant un sujet tabou et à part la présence de ces symptômes, la plupart des gens n'en savent pas plus. Pourtant c’est une période importante et naturelle par laquelle chaque femme passe et il existe aussi de nombreuses façons de la faciliter. Nous avons donc interrogé le Dr. Olivier Chevallier, gynécologue obstétricien à Paris, sur les effets de la ménopause sur le corps et sur ce que nous pouvons faire pour accueillir ce cap le plus sereinement possible… (Spoiler : les habitudes saines en font partie !)

WW. Que se passe-t-il dans le corps pendant la ménopause ?

Dr. Chevallier. De la puberté à la ménopause, on peut dire que l’huile de moteur de la femme est l’œstrogène, une hormone sécrétée par les ovaires. Celle-ci agit sur tout son organisme, que ce soit de manière physique ou psychologique. Pendant la ménopause, l’œstrogène se tarit petit à petit jusqu’à ce que sa valeur devienne nulle. On distingue deux phases : d’abord la préménopause qui commence autour de 40 ans, pendant laquelle sa valeur diminue de manière anarchique. Puis la ménopause autour de 51 ans, quand il n’y en a quasiment plus.




Une femme prend-elle forcément du poids pendant la ménopause ?

Les statistiques indiquent qu’en moyenne, une femme prend 600g à 700g par année après le début de sa ménopause. Cela paraît anodin, mais sur 10 ans cela représente sept à huit kilos. Cette prise de poids se concentre généralement autour de l’abdomen, ce qui engendre plus de risques de maladies cardiovasculaires. Cet effet est lié à une carence en œstrogène, mais il y a aussi d’autres facteurs qui contribuent à la prise de poids. En plus, la ménopause étant souvent difficile à vivre sur les plans physique et psychologique, elle peut entraîner certains mécanismes de compensation, tels que le grignotage.



Je me lance

Le Nouveau Démarrage Express Automne pour s'y mettre tout de suite !

Inclus dans toutes nos offres (menus, recettes, astuces...)



Comment la ménopause affecte-t-elle le sommeil ?

Une fois que la ménopause est installée, les femmes peuvent faire face à des troubles du sommeil. La carence en œstrogène alterne sa qualité et peut entraîner des bouffées de chaleur, ainsi que des sueurs nocturnes.





Existe-t-il des moyens de réduire ces symptômes ?

Oui, d’abord c’est d'avoir une bonne hygiène de vie : une alimentation équilibrée et une activité physique régulière. Le sport est à la fois une façon d’éviter de prendre du poids et un antistress. C’est important à tout âge, mais particulièrement pendant cette période sensible. Non seulement les modifications hormonales favorisent la prise de poids pendant la préménopause et pendant la ménopause, mais elles rendent aussi la perte de poids plus difficile. Donc si une femme prend des habitudes saines tôt dans sa vie, ce sera plus facile pour elle de ne pas prendre de poids à la ménopause.


Quels seraient vos conseils pour une femme qui approche cette période de sa vie ?


Il est essentiel de se rendre compte que même si la ménopause est difficile à vivre, il s’agit d’une étape naturelle de la vie et non d’une maladie. Il ne faut surtout pas qu’elle culpabilise parce qu’elle n’a pas la même énergie qu’avant. Je lui conseillerais d’en parler à ses proches, ainsi qu’à son médecin, afin de se sentir soutenue. Il faut savoir que certains symtômes, comme les bouffées de chaleur, peuvent persister jusqu’à la fin de la vie d’une femme. Heureusement, il existe aussi des traitements gynécologiques très efficaces. Non seulement ils apaisent les symptômes, mais ils font en sorte que la femme vive bien sa ménopause. Finalement, je l'encouragerais à prendre soin de son hygiène de vie, afin qu’elle garde une image positive d’elle-même.




Vous pourrez trouver plus d’informations sur la ménopause et sur le Dr. Pierre Chevallier sur son site internet : www.dr-chevallier-gynecologue-paris.fr