Perdre du poids rapidement : 5 choses à prendre en compte !
Ce n'est ni sain ni durable, et ça ne marche qu’au début.
Publié 5 juillet 2021

Tu as déjà entendu ce conseil un million de fois : doucement mais sûrement. Cependant, tu fais défiler les publications Instagram et tu vois les photos avant/après d'une personne que tu connais qui a perdu plus de cinq kilos en quelques jours, et qui fournit un lien indiquant exactement comment elle a fait. C'est tentant...

Ses efforts lui ont peut-être permis de gagner une taille de jean et beaucoup d'émojis qui l’applaudissent, mais sa méthode n'est peut-être pas aussi vertueuse qu’il y parait. S'il est vrai que certains régimes impliquant un certain niveau de privation de nourriture peuvent être efficaces à court terme lorsque l’on monte sur la balance, les experts indiquent qu'une perte de poids rapide est souvent impossible à tenir et, dans de nombreux cas, néfaste pour la santé.

Combien de kilos peut-on perdre en une semaine ?

« Beaucoup de personnes qui veulent perdre du poids veulent le perdre rapidement », déclare Cheryl Mussatto, diététicienne et auteur du livre The Nourished Brain. Partant de ce constat, si tu souhaites rester en bonne santé et perdre du poids, les recherches suggèrent qu'une perte de 500 g à 1 kg par semaine est un rythme sûr. Dans le cas contraire, ta perte de poids peut avoir un effet néfaste sur ta masse musculaire. Or, tu ne veux perdre que de la graisse, pas du muscle.

Lorsque tu commences à perdre du poids, il est cependant normal que tu perdes d'abord plus d'un kilo par semaine. À ce stade, tu perdras également de l'eau, jusqu'à ce que ta perte de poids par semaine se stabilise.

Comment perdre du poids rapidement puis le stabiliser ?

Tout d'abord, il vaut toujours mieux te demander pourquoi tu veux perdre du poids ? Et surtout, pourquoi veux-tu absolument perdre du poids rapidement ? Est-ce un élan spontané dû à une insatisfaction actuelle ? Est-ce qu’une situation particulière a été un déclencheur ? Si tu n’es pas satisfait·e, pourquoi exactement ? Cela peut être dû uniquement à ton poids, mais pas nécessairement. En effet, de nombreuses choses entrent en jeu dans l'insatisfaction ou même le mal-être.

Dans l'optique d'une perte de poids rapide, il est conseillé de faire une pause et de prendre conscience de cet élan intérieur. Car oui, tu peux faire un régime-choc, provoquer un déficit calorique radical et perdre du poids rapidement, mais il sera probablement difficile de stabiliser ce poids à long terme. Le fameux effet yo-yo s’invite malheureusement souvent dans la partie.

Mais une autre solution pourrait être d'être plus patient·e avec toi-même, de reconnaître d'abord tout ce que ton corps a déjà accompli et d'entreprendre une perte de poids qui te permettra de développer durablement de nouvelles habitudes saines et de renforcer ainsi ta satisfaction à long terme.

Cela ressemble franchement à une diminution de la pression et du stress, non ? Nous n'avons pas besoin de nous les créer nous-mêmes.

Les clés d'une perte de poids saine

1. Ton pourquoi

Avant de t'engager sur la voie de la perte de poids, tu dois prendre conscience de tes motivations. Quelle est réellement ta motivation pour perdre du poids ? Les raisons peuvent être multiples ou se recouper. Voici quelques exemples de motivations :

  • Des problèmes de santé liés au poids.
  • Un mal-être général dans son propre corps, qui peut aussi avoir des répercussions sur la confiance en soi.
  • Un mariage à venir, pour se sentir frais et bien dans son corps au moment de dire « oui » à l'être aimé.
  • Une condition physique limitée qui rend difficile le fait de jouer avec ses propres enfants.
  • Se sentir plus actif/active, plus éveillé·e et plus satisfait·e.

Ton pourquoi détermine ton objectif et te permet rester motivé·e, même si les choses ne se passent pas comme tu le souhaites. Et cela peut très bien arriver, peu importe que tu veuilles perdre 5 ou 15 kg. Mais ta motivation peut aussi changer au fil du temps ou quelque chose peut s'ajouter. Il est donc judicieux de faire de temps en temps une petite vérification de ce qui te motive. Pour te le rappeler ou pour le réajuster.

Certaines personnes savent très bien se motiver elles-mêmes et n'ont pas besoin de beaucoup d’aides extérieures pour tenir le coup. D'autres ont besoin de plus de soutien. Par exemple, quelqu'un qui se lance avec toi, une communauté ou même un coach qui t'accompagne personnellement. Sais-tu déjà quel type de personne tu es ? Dans ce cas, le démarrage sera probablement plus facile. Sinon, il suffit d'essayer l'un ou l'autre.

Chez WW, tu trouveras le soutien dont tu as besoin, pour toi et pour ton parcours!

2. Ton alimentation

L'alimentation est, avec l'exercice physique, l'un des deux leviers de la perte de poids. C'est pourquoi la plupart des concepts de régimes-choc s'y attaquent également. Mais avec un renoncement radical qui n'est pas tenable à long terme et qui ne rend pas non plus heureux. Car, soyons honnêtes : n'aimons-nous pas tous beaucoup trop la nourriture ?

Au lieu de simplement renoncer à tout ce que tu adores manger, tu devrais prendre conscience de ce que tu manges et de la manière dont tu le manges. Une alimentation équilibrée est importante pour ta santé. Et elle devrait contenir des protéines, mais aussi des glucides et des lipides, ce que l'on appelle les macronutriments. Tu ne devrais donc pas les bannir radicalement. C'est pourquoi, chez WW, nous misons aussi sur le principe de perdre du poids sans faim et avec plaisir.

Tu peux atteindre un déficit calorique et perdre du poids, tout en étant rassasié·e et en te faisant plaisir. Le déficit ne doit cependant pas être trop important, car ton corps a besoin d'énergie pour rester performant. Ne considère donc pas les calories comme un ennemi ou comme le seul critère de mesure.

« Les calories ne disent rien sur notre bien-être », explique Sina Peters, écotrophologue diplômée et experte WW du programme et de la science. « C'est pourquoi le programme WW, avec son système de points, aide les personnes à adopter des habitudes alimentaires généralement plus saines - et ce, sur la base de connaissances scientifiques. »

Pour cela, il est utile de noter ce que tu manges. Cela te permet de garder une vue d'ensemble de tes repas et des nutriments que tu consommes. Cela te permet également de prendre conscience de ce que tu manges tout au long de la journée et de savoir ce qui fonctionne bien pour toi et ce qui ne fonctionne pas. Avec l'app WW, tu peux par exemple noter très facilement tes repas, y compris les en-cas. Tu peux même planifier ta semaine afin de garder un œil sur tout.

En savoir plus sur l'app WW

3. L’activité physique

Ton niveau d'activité physique joue également un rôle lorsqu’il est question du fameux déficit calorique. Pour atteindre un déficit calorique, tu dois consommer moins d'énergie que tu n'en utilises, afin que ton corps puisse puiser l'énergie manquante dans tes réserves de graisse.

Cela ne signifie pas pour autant que tu dois avoir faim. C'est là que l'activité physique entre en jeu. En faisant du sport, tu peux augmenter ta consommation d'énergie tout en prenant soin de ta santé, notamment en luttant contre une éventuelle perte de masse musculaire, en augmentant ton endurance et en te sentant plus en forme et plus mobile.

Des recherches ont également prouvé que les personnes qui modifient leur alimentation tout en faisant plus de sport perdent 20 % de poids en plus.

Tu te demandes désormais quel est le sport le plus approprié pour perdre du poids ?

Ici, la réponse est claire : chaque mouvement compte ! Le simple fait d'intégrer plus d'activité physique dans ton quotidien fait du bien à ton corps, que tu veuilles perdre du poids ou non.

  • Que ce soit en prenant l'escalier plutôt que l'ascenseur,
  • En descendant quelques arrêts plus tôt,
  • En faisant le tour du pâté de maisons une fois par jour ou ou ou ...

Lorsque tu cherches l'activité qui te convient le mieux, n’hésite pas à l’essayer. Le plus important, c'est que tu y prennes du plaisir. Si une course de 5 kilomètres en pleine nature t'ennuie, c’est que ce n'est pas une activité sportive pour toi. Essaie simplement autre chose et trouve ainsi l'activité physique qui te plaît vraiment. Et là encore, ne te mets pas la pression. Commence lentement et ne te lance pas directement dans une séance d'entraînement de 60 minutes tous les jours.

Dans l'idéal, tu trouveras un mélange d'entraînement de musculation, pour faire travailler tes muscles, et d'entraînement d'endurance, par exemple avec un défi de pas. Que ce soit 5 000 pas ou directement 10 000 pas par jour – trouve ce qui te convient, à toi et surtout à ton quotidien.

Ce à quoi tu dois également faire attention si tu veux quand même perdre du poids rapidement

1. Un régime restrictif destiné à accélérer la perte de poids peut accentuer ta sensation de faim (et même de mourir de faim).


Au début, les règles ultra-restrictives qui sont la base de la plupart des programmes de perte de poids extrêmes peuvent brièvement amener à ce que tu te sentes mieux dans ton corps et dans ta tête qu'avant que tu ne te lances dans l’aventure, en particulier si ton précédent régime n’était pas équilibré ou manquait d'ingrédients sains. « Un régime dit normal comporte souvent des aliments transformés néfastes pour la santé », explique le Dr Sari Fine Shepphird, PhD, psychologue à Los Angeles. Et quand tu passes à la vitesse supérieure ? « Ressentir un premier élan de bien-être n'est pas totalement anormal », confirme-t-elle. Mais elle ne peut tolérer les régimes drastiques, intensifs ou les régimes accélérés, car la poussée de sérotonine que tu es susceptible de ressentir au début est forcément temporaire.

Très vite, les régimes extrêmement hypocaloriques, généralement ceux impliquant l’ingestion de moins de 1 000 calories par jour, peuvent entraîner des effets secondaires tels que les nausées, la constipation, l'insomnie et l'irritabilité, indique Cheryl Mussatto. Et ne sois pas surpris·e si tu te retrouves également avec des maux de tête carabinés, une énergie en berne et une mauvaise humeur après avoir confortablement fermé une robe qui te serrait trop auparavant.

Oh, et pour ce qui est de cette sensation de « mourir de faim », cette mauvaise humeur qui surgit lorsque tu n’as pas assez mangé ? C'est réel : une étude de 2018 publiée dans la revue Emotion a permis de constater que la sensation de faim peut amener les personnes à vivre un état émotionnel négatif et antisocial.


2. Les stratégies de perte de poids rapide ne sont pas viables dans la vie réelle.


Suivre un régime restrictif ou jeuner pendant une semaine durant laquelle tu partages des repas avec un ou une partenaire, de la famille, des amis, des collègues ou des clients te conduira à dire « non » de nombreuses fois, et probablement à stresser quant à ce que tu vas manger ou ce que tu devrais éviter. Cela peut non seulement être compliqué d'un point de vue logistique, mais ces nombreuses occasions de ressentir une privation peuvent au final accentuer les fringales, et ainsi faire que tu manges trop dès que tu sors du mode régime accéléré. Ce qu’il faut retenir : « À long terme, la plupart des personnes qui essaient des régimes de perte de poids rapide peuvent effectivement maigrir, mais au final c’est un échec et elles ont généralement du mal à ne pas reprendre de poids », indique Cheryl Mussatto.



3. Les programmes de perte de poids rapide peuvent faire l’impasse sur les nutriments dont tu as besoin.


Selon une étude de 2018 publiée dans la revue Nutrients, les régimes destinés à une perte de poids rapide et éliminant, par exemple, des groupes alimentaires entiers ou des macronutriments tels que les glucides, peuvent conduire à une carence en certaines vitamines et minéraux essentiels dont ton corps a besoin. Ces carences en certains micronutriments peuvent avoir un effet négatif sur ton système immunitaire, ton énergie, ton humeur et même ton sommeil. Et à quoi bon perdre du poids si tu te retrouves physiquement et mentalement pire qu’avant !

4. S’aventurer dans une mauvaise approche de la perte de poids peut nuire à ton corps.


Il est toujours judicieux de consulter ton médecin avant d'essayer un nouveau régime alimentaire. Il y a fort à parier qu’il ou elle te mette en garde quant au manque global de recherche sur la sécurité de certains régimes à la mode.

Les risques sont réels : selon une étude de 2018 publiée dans l’International Journal of Obesity, les chercheurs ont découvert que les régimes très faibles en calories peuvent entraîner une détérioration de la fonction cardiaque chez certaines personnes.

En règle générale, rappelle-toi qu’un régime à la mode te fasse maigrir ou non, le chiffre sur la balance ne dit pas tout de ton état de santé global.




5. Les pièges de la perte de poids rapide peuvent être inutilement coûteux.


De nombreux suppléments et aliments spéciaux promettant de te faire perdre du poids peuvent te coûter très cher. Mais sont-ils efficaces ? En général, non, ou pas pour longtemps. « Les méthodes permettant de perdre du poids sainement et lentement prennent en compte plusieurs éléments, dont le contrôle des portions, la modération et la concentration sur les aliments entiers plutôt que sur les aliments transformés », explique Cheryl Mussatto.

Aucun thé ou shaker à boire, ni aucune pilule spéciale ne peut remplacer ces fondamentaux, les acheter pour obtenir des résultats à court terme est un gaspillage d’argent. Surveille ton portefeuille et ton poids ? Commence par apporter de petits changements à tes habitudes alimentaires, comme remplacer les smoothies sucrés (et chers), les cafés spéciaux et les boissons gazeuses par de l'eau plate ou pétillante et du thé non sucré.




Ce qu’il faut retenir :


« Chaque fois qu'un régime semble trop beau pour être vrai, c'est souvent que ça ne l’est pas », explique Cheryl Mussatto. Pour une perte de poids durable, essaye un programme qui t'aide à adopter des habitudes saines et qui te permet de sortir dîner et de continuer à savourer ce que tu aimes, même si cela te prend un peu plus de temps pour atteindre ton objectif.