La détox digitale : plus de pleine conscience et moins de stress

Publié 5 juillet 2022
Ivana, membre WW, est restée au lit et utilise son portable. Ivana, membre WW, est restée au lit et utilise son portable.

Il nous arrive parfois d’avoir l’impression que le temps file à toute vitesse. Le soir venu, nous n’avons que de vagues souvenirs de ce que nous avons fait au cours de la journée. Ou alors nous ressentons un mal-être constant car nous sommes joignables en permanence et pouvons difficilement nous concentrer sur une activité.

Ces deux situations sont des exemples typiques qui appellent à faire une détox digitale. En effet, plus on passe de temps devant les écrans, moins on fait de vraies rencontres et moins on vit de moments précieux.

Que signifie le terme « détox digitale » ?

La « détox digitale » est synonyme de « détox numérique » ou « sevrage numérique ». Nous pouvons aussi l'appeler « jeûne médiatique » ou « régime numérique ».

C’est un temps que nous passons totalement déconnectés. Pas question de tchatter ni de passer des appels en Visio. Pas de réseaux sociaux, pas de fil d’actualités, pas d’e-mails, pas de journaux télévisés et on ne regarde pas non plus les notifications des applications et autres services en ligne.

En bref, nous n’évoluons que dans le monde analogique et nous évitons tous les écrans : smartphones, tablettes, ordinateurs portables, montres connectées et téléviseurs.

Quels sont les bienfaits de la détox digitale et pourquoi est-elle utile ?

Cela peut sembler banal, mais c'est pourtant vrai : la façon dont nous organisons nos journées est la façon dont nous vivons. Et le sens de la vie nous vient des choses auxquelles nous prêtons attention. Cette attention est précieuse ! Voilà pourquoi c’est à nous – et non à nos smartphones – de décider dans quelle direction aller.

En faisant une pause numérique, on reprend le contrôle. Quelque chose de merveilleux se produit alors :

  1. Notre esprit se détend et le stress s’évacue.
  2. Notre sommeil s’améliore et les insomnies disparaissent.
  3. Nous dégageons du temps pour des activités qui nous satisfont et non qui entrainent une dépendance.
  4. Nous nous concentrons et nous pratiquons la pleine conscience, au lieu d’être constamment harcelés par des sonneries.
  5. Notre esprit se libère au lieu de se focaliser sur le prochain Like. Cela nous permet de renouer avec nous-mêmes.

Du reste, le sevrage numérique (et surtout du téléphone portable) est aussi bon pour notre corps. Nos yeux se fatiguent moins lorsqu’ils regardent au loin et leur champ de vision n’est pas limité. Le poignet est soulagé de ne pas rester continuellement dans la même position. Le cou et le dos adorent pouvoir se redresser au lieu de rester penchés en avant.

Et surtout, vivre en pleine conscience réduit le stress et donc le niveau de cortisol, l’hormone du stress. Lorsque tu es détendu·e, il t’est plus facile d’adopter des habitudes plus saines au quotidien et ainsi d’améliorer ton bien-être psychologique et physique à long terme.

Peut-on se passer de son smartphone ?

Un smartphone remplit différentes fonctions et c’est une des raisons pour lesquelles il est si difficile de s’en passer.

  1. Nous l’utilisons pour réaliser des choses : le réveil nous tire de notre sommeil, Maps nous montre le chemin, l’application de liste de courses partagée facilite la prise de décisions.
  2. Nous l’utilisons pour rester en contact avec les autres, par exemple via les appels et les appels vidéo, mais surtout via les services de messagerie et les réseaux sociaux.
  3. L’appareil photo et les albums photo nous rappellent les bons moments partagés avec d’autres.
  4. Nous l’utilisons pour « tuer le temps ». Dès que nous devons attendre (ou parfois juste entre deux activités), nous sortons notre portable.

Les smartphones ne sont pas près de disparaître. S’en défaire totalement n’a donc guère de sens. Et ce n’est pas non plus nécessaire, puisqu’il existe plusieurs moyens de limiter l’utilisation du smartphone ou de faire une pause. Voici quelques suggestions :

  • Y renoncer une heure par jour. Évite d’utiliser ton smartphone dans ta zone de sommeil - soit juste avant le coucher ou juste après le lever. Ce temps peut être réservé à toi et à tes besoins.
  • Y renoncer une journée entière par semaine. Tu peux choisir le dimanche par exemple.
  • Y renoncer dans certains endroits ou dans certaines situations. Par exemple, la chambre à coucher, à table, ou encore en réunion de famille ou entre ami·e·s.
  • Régler ton smartphone sur silencieux et désactiver les notifications push. Cela te permet de ne le regarder que lorsque tu en as vraiment besoin.
  • Mettre le smartphone en mode avion et te connecter en pleine conscience à des heures soigneusement sélectionnées. De cette façon, tu peux toujours utiliser de nombreuses fonctions et applications sans être constamment distrait·e. Exemple de l’app WW : planifie tes repas. Tu peux également estimer ce que tu mangeras à l’avance dans l’app ou le rajouter plus tard.
  • Utiliser deux smartphones (ou un smartphone et une tablette). L’un d’eux est dédié exclusivement à l’accomplissement des tâches nécessaires. L’autre sert à utiliser Messenger et les applications de réseaux sociaux, de manière à ne pas les avoir toujours sur toi.

5 conseils pour passer moins de temps sur ton smartphone

1. Observe ce qui te pousse à attraper ton smartphone.

Prendre ton smartphone n’est souvent pas une nécessité, mais une habitude. Entraîne-toi à prendre conscience de ce qui te pousse à le faire. Pourquoi veux-tu regarder ton téléphone maintenant ? Veux-tu faire quelque chose d’urgent, simplement tuer le temps ou te détourner d’un sentiment ?

Si tu n’as rien à faire, ne prends pas ton smartphone et fais quelque chose pour toi. Inspire et expire en pleine conscience. C’est ainsi que tu feras le premier pas vers des décisions plus réfléchies et des habitudes indépendantes et conscientes.

2. Analyse la situation.

Pour changer une habitude, il faut savoir d’où elle vient. Prends quelques notes pendant une semaine :

  • Combien de temps passes-tu sur ton smartphone et pourquoi ?
  • Que fais-tu avec ?

Ou encore plus simple : utilise la fonction de suivi de temps d'écran de ton téléphone et définis des limites de temps pour chaque application.

Reçois encore plus de conseils et d’idées pour davantage de bien-être directement dans ta boîte mail !

Abonne-toi dès maintenant à notre newsletter et reçois régulièrement des stratégies, des exercices et des idées pour renforcer ton état d’esprit et ton amour-propre, et réduire ton niveau de stress.

3. Externalise les tâches et les fonctions.

Tu n’es pas obligé·e de tout faire avec ton téléphone portable. Pour chaque tâche, demande-toi si tu pourrais le faire sans smartphone et comment.

Si tu ne trouves pas d’alternative au smartphone, tu peux utiliser cette stratégie : note sur une feuille de papier ce que tu veux faire sur ton téléphone. Une fois que tu auras noté suffisamment de chose ou en cas d’urgence, fais tout en une seule fois. Cocher une chose après l’autre dans ta liste fait un bien fou !

4. Parles-en autour de toi.

Si tu communiques régulièrement avec d’autres personnes et que tu te « déconnectes » brutalement des réseaux sociaux, ton entourage pourrait s’inquiéter. Mais les vrai·e·s ami·e·s comprendront s’ils savent ce que tu es en train de faire. Et cela t’aidera également à te débrancher sans avoir mauvaise conscience.

5. Décide quoi faire à la place.

Prendre ton smartphone est une habitude chronophage. En arrêtant d’y toucher, tu vas te dégager pas mal de temps. Alors réfléchis à des alternatives pour ne pas renouer avec de vieilles habitudes :

  • Lis un livre.
  • Va régulièrement au marché pour acheter des légumes sains.
  • Retrouve des ami·e·s autour d’un café.
  • Apprends à jouer du piano.

Les possibilités sont infinies et peut-être que certaines choses sont déjà dans ta liste bien-être. Choisis celles qui t’apportent le plus de joie.

La détox digitale est-elle faite pour toi ?

Hors de question de se comparer ou de s’obliger à faire quoi que ce soit. Il s’agit plutôt de se fixer des limites. Nous pouvons toutes et tous faire une détox numérique. Mais l’essentiel est de trouver une méthode qui nous convienne et qui soit adaptée à notre quotidien.

Amuse-toi bien à trouver la tienne !