Bon à savoir

Savoir ce qu'il faut boire

Chaque jour, le corps humain perd environ deux litres d'eau par la transpiration, la respiration, l'urine et les selles. Se réhydrater régulièrement est indispensable pour le bon équilibre de l'organisme. Un peu plus d'un cinquième des besoins en liquides est obtenu par l'alimentation ; tout le reste doit provenir des boissons.
On recommande toujours de préférer l'eau. Beaucoup d'autres boissons contiennent des calories (vides, sans substances nutritives) dont le corps n'a pas besoin, parce qu'elles ne lui apportent rien. Le café, le thé et les infusions, les sodas light et le bouillon maigre contiennent peu ou pas de calories, mais bien des substances que le corps doit assimiler. Pour lui faciliter la tâche, il est toujours préférable de boire de l'eau.

Sodas et jus de fruits

Un verre de soda (boisson gazeuse) contient environ 90 kcal. Ces boissons sont souvent sucrées à l'aide de fructose, un sucre immédiatement converti par le foie en matières grasses. Faites même attention aux jus de fruits, même si vous les pressez vous-même ou s'ils sont prétendus "100 % pur jus sans sucre ajouté". Car un verre de jus de fruit contient autant, voire plus de sucres qu'un verre de soda ! Les fibres du fruit ont disparu et le jus ne contient en fait plus que le fructose du fruit.
Pour vous en convaincre, posez-vous la question : pourriez-vous consommer 5 pommes l'une après l'autre ? Probablement pas. Mais si vous découpez ces 5 pommes et les pressez à la centrifugeuse, elles donneront un ou deux verres de jus que vous pourrez "boire" facilement. Comment l'expliquer ? Le pressage élimine les fibres alimentaires. Bref, plutôt que de boire un jus, il est hautement préférable de consommer un (morceau de) fruit.

Café et thé

Le thé est la deuxième boisson la plus consommée au monde, après l'eau bien sûr. Les thés verts et noirs contiennent des polyphénols, des substances qui auraient un effet préventif contre le diabète de type 2, certains cancers et maladies cardio-vasculaires. Ne confondons pas le thé et les infusions, préparées à partir de plantes comme la camomille, le tilleul ou le rooibos, mais qui ne contiennent pas de feuilles de thé (Camelia sinensis). Elles ont d'autres vertus, entre autres relaxantes.
Le café contient aussi des polyphénols, mais peut augmenter temporairement la pression artérielle. Comme il stimule le système nerveux, il peut aussi servir d'excitant. Revers de la médaille : trop de café provoque insomnies, stress et/ou surproduction de sucs gastriques.

Alcool

Un seul gramme d'alcool vaut 7 kcal. Un banal verre de bière vaut à lui seul 115 kcal environ, soit autant qu'une tartine avec une garniture maigre. Mais il s'agit de calories "vides", qui n'apportent à l'organisme aucune substance nutritive, et sont donc parfaitement superflues. Elles sont assimilées dans le sang par le système digestif et traitées par le foie.
Bien sûr, un verre d'alcool occasionnel ne peut faire de mal, mais une consommation trop fréquente finit par toucher le foie. Celui-ci ne parvient plus à assimiler l'alcool, ce qui provoque une accumulation des substances toxiques et des dégâts aux tissus. La "gueule de bois" après une soirée trop arrosée n'est donc pas si innocente qu'elle peut paraître. Si vous exigez trop d'efforts du foie, vous pourriez le payer par une cirrhose graisseuse ou une stéatose hépatique, voire par des dégâts au cerveau.
Mais comment expliquer la perte de poids après avoir bu de l'alcool ? Ici aussi, l'explication est scientifique : le corps a besoin d'eau pour éliminer l'alcool. Pour compenser un seul verre de bière, on estime qu'il faut trois verres d'eau. Boire de l'alcool fait perdre beaucoup d'eau, or un litre d'eau en moins dans l'organisme, c'est aussi un kilo de moins sur la balance. Au lendemain d'une soirée bien arrosée, l'organisme n'éliminera pas toute l'eau que vous lui apportez, afin de rééquilibrer ses réserves hydriques. Et cela se remarque à nouveau sur le pèse-personne.