Souriez

Perte de poids : tordre le cou aux legendes

Alimentation et activité physique ont toujours suscité rumeurs et légendes. Décortiquons-les et analysons-les.

Mensonges ou vérités ?
Il ne faut plus manger après 20 heures ; on maigrit mieux en réduisant les rations ; les fruits font grossir ; il faut à tout prix éviter les graisses… Ces affirmations, sans doute les avez-vous déjà entendues maintes fois. Sont-elles scientifiquement fondées ou s'agit-il simplement de mythes ?

1. Éviter les matières grasses fait automatiquement maigrir
Faux. Certaines sortes de graisses, comme les acides gras oméga 3 et 6, sont des substances nutritives essentielles à l'organisme. Pas question donc de les rayer de son menu, même si elles contiennent des SmartPoints®. En revanche, il faut les choisir à bon escient. Les poissons gras, certaines huiles, noix et graines sont des sources de matières grasses essentielles. A contrario, réduisez la consommation d'acides gras nocifs en optant pour des produits laitiers maigres, en évitant tant que possibles biscuits et pâtisseries, viandes et charcuteries grasses, et bien sûr les aliments frits.

2. Impossible de maigrir lorsque l'ossature est lourde
Faux. Le surpoids signifie que l'on pèse plus que le poids préconisé en fonction de la taille. Pour la plupart des gens, cela dépend de la graisse corporelle et n'a rien à voir avec le poids de l'ossature, qui ne diffère pas beaucoup d'une personne à l'autre, mais dépend surtout de la taille. Or la taille est le facteur principal dans le calcul de l'indice de masse corporelle (IMC).

3. Pour perdre du poids, il faut faire régime
Faux. Un régime qui promet une perte de poids de 6 kg en l'espace de deux semaines, voilà qui semble très attrayant. Mais généralement, ces procédés sont voués à l'échec. Trop peu de personnes ont en effet assez de caractère pour suivre un régime sur la durée. Le terme "régime" suscite la sensation de privation, d'interdit ; lorsque celle-ci devient insupportable, on craque et les éventuels kilos perdus reviennent au galop. Il est mille fois préférable de concentrer son attention sur de saines habitudes alimentaires et suffisamment d'activité physique. Deux bons principes que l'on gardera à vie !

4. Manger moins, c'est mincir mieux et plus vite
La perte de poids lente et progressive est la meilleure façon de se débarrasser d'un excédent pondéral et de rester mince. Pour fonctionner correctement, l'organisme a besoin d'une quantité déterminée d'énergie ; lorsqu'il ne la reçoit pas, cela peut à la longue ralentir le métabolisme et inciter à compenser les carences en énergie par la consommation de collations à toute heure de la journée. Si vous sautez le petit déjeuner, il est probable que vous aurez faim en milieu de matinée et serez tenté de croquer un biscuit ou une barre de chocolat. Le petit déjeuner est un repas capital, car il apporte à l'organisme le carburant dont il a besoin après une nuit de repos. Par conséquent, sauter un repas ou manger moins ne signifie pas nécessairement perdre du poids plus rapidement.

5. Les glucides, ennemis de la minceur
Faux. Que les glucides provoquent systématiquement de l'embonpoint est une autre fable. L'essentiel est que l'on en fait ! En soi, les pommes de terre ne font pas grossir, sauf quand on les sert avec une sauce grasse ou lorsqu'elles sont frites. Les pâtes non plus ne font pas grossir : tout dépend de la sauce en accompagnement. Rebelote pour le pain : vous pouvez en manger à satiété, à condition de faire attention à la garniture. Bref, les glucides ne sont pas des ennemis, mais plutôt des amis. Les aliments complets riches en glucides apportent en effet longtemps la sensation de satiété, qui repousse d'autant la fringale et l'envie de grignoter. Par conséquent, suivre un régime pauvre en glucides n'est pas une bonne idée.

6. Manger après 20 heures est interdit
Faux. La perte de poids ne dépend pas de l'heure des repas, mais bien de ce qu'ils contiennent et des quantités. Il n'est pas prouvé que manger après une certaine heure provoque une hausse de poids. Cela dit, grignoter le soir peut être un piège, surtout lorsqu'on est paresseusement lové dans le fauteuil à regarder la télévision : on ne fait plus attention aux quantités ingurgitées !

7. La musculation élargit la carrure
Voici encore une vieille légende urbaine, qui retient certaines femmes de faire de la musculation : elles craignent de prendre de la carrure. Or les tissus musculaires occupent moins de place que les tissus adipeux. Mieux encore, leur vitesse de métabolisme est bien supérieure et ils brûlent davantage de calories, même lorsque le corps est au repos. La musculation affine donc la silhouette, et non l'inverse.