Le bon exemple pour les enfants

Vous n'en avez peut-être pas conscience, mais vos habitudes alimentaires ont une grande influence sur vos enfants.

Les enfants regardent
Quand il s’agit de nourriture, les parents représentent pour leurs enfants un modèle important. Les enfants voient et retiennent ce qu’ils font – de positif, mais aussi de négatif. Si vous ne pouvez rien changer au fait que vous jouez ce rôle d’exemple, vous pouvez du moins changer de modèle. Les questions ci-dessous concernent la façon dont vous considérez la nourriture. Essayez d’y répondre aussi sincèrement que possible.

Questions

  • Faites-vous une différence entre « nourriture pour enfants » (macaronis au fromage, hot-dogs, fish-sticks…) et « nourriture pour adultes » (chicon, asperges, poisson…) ?
  • Divisez-vous la nourriture en deux catégories, la « bonne » et la « mauvaise », la « saine » et la « malsaine » ?
  • Préparez-vous souvent deux plats pour le dîner : un pour les enfants et un pour les adultes ?
  • Les snacks ou les boissons que vous donnez à vos enfants entre les repas sont-ils bons pour la santé ?
  • Mangeriez-vous ces snacks ?
  • La nourriture est-elle pour vous une source de plaisir ou un simple moyen de se maintenir en vie ?
  • Utilisez-vous certains aliments pour vous récompenser vous ou vos enfants ?
  • Comment décidez-vous quand vous avez assez mangé pendant un repas ? Mangez-vous jusqu’à un agréable sentiment de satiété ? Ou jusqu’à n’en plus pouvoir ? Ou jusqu’au moment où vous avez mangé une portion raisonnable ?
  • Avez-vous des règles concernant les moments et les endroits où l’on peut manger entre les repas ? (Par exemple : dans la voiture, pendant un match, au cinéma, devant la télévision ?)
  • Avez-vous tendance à manger pour vous calmer quand vous êtes nerveuse, triste ou fatiguée ?

En réfléchissant à ces questions, vous comprendrez mieux votre façon de considérer la nourriture, votre attitude vis-à-vis d’elle et les messages que vous faites passer à vos enfants. Peut-être ne vous étiez-vous jamais aperçue que vous posiez des règles pour les enfants (« pas de sucreries entre les repas ») et que vous ne les suiviez pas (« je prends toujours un petit chocolat avec mon café »). Ou que vous faisiez une distinction plus nette entre « bonne » et « mauvaise » nourriture pour les enfants que pour vous-même ?

Comme vous le savez, il n’est pas nécessaire de cuisiner à part pour les enfants. Tout au plus remplacerez-vous l’alcool par du bouillon dans une recette ou choisirez-vous pour eux une autre épice s’ils sont encore petits.
Soyez conscient de la façon dont vos habitudes alimentaires et votre comportement à table influencent vos enfants. Ils vous prennent en exemple !