Pourquoi les régimes accélérés sont-ils vains ?

À quoi bon s'affamer ?
Qu'ils soient basés sur les pommes, les glucides ou les pilules amincissantes, tous les régimes accélérés promettent de perdre du poids rapidement. Sont-ils équilibrés pour autant ? Et les kilos ne risquent-ils pas de revenir au galop ?

Métabolisme humain
Pour perdre correctement du poids, c'est-à-dire perdre surtout des graisses, il faut d'abord comprendre le fonctionnement du métabolisme humain. On sait que le corps se compose majoritairement d'eau - présente surtout dans les tissus musculaires, beaucoup moins dans les tissus adipeux.
Le corps est capable d'emmagasiner une partie du glucose sous la forme de glycogène, essentiellement dans le foie et les muscles. Lorsque l'alimentation lui apporte moins de calories que ce dont il a besoin pour ses activités, le corps se tourne vers des sources d'énergie alternatives. Le glycogène est le plus facilement accessible et son énergie est rapidement convertie en glucose. Pour chaque gramme de glucose brûlé, le corps perd environ 3 à 4 g d'eau. Pas étonnant que la perte de poids soit si rapide dans les premiers jours, voire les premières semaines d'un régime de restriction calorique : elle élimine le glycogène, mais aussi et surtout l'eau.

Rythme d'amincissement sain
Lorsque cette réserve d'énergie rapide est épuisée, le corps recherche d'autres sources dans lesquelles "pomper", à savoir les tissus graisseux. C'est là que cela devient intéressant, car la graisse est bien plus calorique que le glucose : chaque gramme de graisse contient au moins deux fois plus de calories qu'un gramme de glucose. Mais cela signifie aussi qu'il faut brûler deux fois plus de calories pour éliminer un gramme de graisse qu'un gramme de glucose.
En outre, on l'a dit, les tissus adipeux contiennent assez peu d'eau. Dès lors, la perte de poids est nettement moins rapide qu'au début. Mais c'est pourtant ici qu'elle est essentielle, car c'est à ce moment que l'on commence à consumer les graisses. Durant les premières semaines de l'amincissement, une perte de poids normale et saine est comprise entre 0,5 et 1 kilo par semaine. C'est également le maximum de tissus adipeux que peut brûler le corps.

Attention !
Si l'on réduit sa consommation de calories de façon trop draconienne, le corps se met à rechercher des sources d'énergie autres que le glucose et les graisses. Il se tourne vers les protéines, présentes dans la masse musculaire. Un régime accéléré oblige en quelque sorte l'organisme à "manger" sa propre masse musculaire pour pouvoir continuer à fonctionner correctement.
Si vous avez bien compris tout ce qui précède, vous savez maintenant pourquoi les régimes accélérés ne fonctionnent pas (dans la durée) et sont même dangereux.

Masse corporelle et eau
Comme les muscles contiennent beaucoup d'eau, on a l'impression, au début, que la perte de poids produite par un régime accéléré est très efficace. Mais en réalité, on ne perd pas de masse adipeuse, mais bien de l'eau et des muscles. Or ce sont justement eux qui permettent le bon fonctionnement du métabolisme. Plus le corps est musclé, mieux se déroule la combustion.
Dès que l'on interrompt un régime accéléré, les kilos reviennent en force. Rien qu'en buvant déjà, puisque l'organisme refait l'appoint d'eau. Les tissus adipeux se reconstituent très rapidement. Bref, au terme d'un régime accéléré, on aura perdu des muscles, mais regagné des graisses. Et la perte musculaire aura ralenti la combustion. Or n'oublions jamais que le cœur est aussi un muscle. Dans certains cas, un régime accéléré peut même provoquer des problèmes cardiaques et être dangereux pour la vie.
Dans un régime alimentaire sain, tel le programme Weight Watchers, on ne devrait pas perdre plus de 0,5 à 1 kilo par semaine. Il faut en outre se souvenir que la perte du poids ne concerne pas seulement les tissus adipeux, mais également musculaires. Et tant que l'on maigrit, on ne reconstitue pas de tissus musculaires. Seule l'activité physique est capable de diminuer la perte de muscles. Après avoir maigri, la reconstitution de la masse musculaire prend du temps, plusieurs semaines au moins. Elle est impossible en l'espace de quelques jours, ni même une semaine.