Alimentation

Pause-café

Chaque tasse de café renferme une riche histoire.

 

Très grand format, deux crèmes, deux sucres. Espresso simple allongé. Torréfaction blonde. Cappuccino glacé. Flat white. Macchiato au caramel. Peu importe votre préférence, si vous avez entre 18 et 79 ans et que vous êtes buveur de café, vous comptez parmi les 67 pour cent d’adultes canadiens qui en consomment au moins une tasse par jour[i].

Dans le cadre d’un sondage qu’elle a réalisé en 2016 sur la consommation de café, la Coffee Association of Canada a constaté non seulement que le café est encore plus populaire auprès des Canadiens que l’eau du robinet, mais aussi que le pourcentage de consommateurs âgés de 18 à 24 ans est en hausse constante depuis plusieurs années. En effet, en 2008, 38 pour cent des gens interrogés avaient indiqué qu’ils avaient bu du café au cours de la journée tandis qu’en 2016, ce chiffre était passé à 58 pour cent[ii].

Par ailleurs, c’est aux États-Unis qu’on boit le plus de café, soit un cinquième des stocks mondiaux selon Global Exchange, une organisation internationale de protection des droits de la personne qui fait activement la promotion du commerce équitable[iii].

L’histoire du café

Alors, comment le café est-il devenu si populaire?

D’après la Coffee Research Institute, le café provient de la plante Coffea, dont les deux espèces principales sont le Coffea arabica (aussi connu sous le nom de caféier arabica) et le Coffea canephora (aussi connu sous le nom de caféier robusta). Le Coffea arabica représente de 75 à 80 pour cent de la production de café dans le monde aujourd’hui[iv].

Une légende raconte que ce serait le gardien d’un troupeau de chèvres en Éthiopie qui aurait découvert le café à un moment donné entre 900 avant J.-C. et 500 avant J.-C. (les sources diffèrent quant à l’année exacte) lorsqu’il a remarqué à quel point ses chèvres devenaient dynamiques après avoir grignoté les baies d’un arbre particulier. D’après la National Coffee Association USA (NCA), le gardien du troupeau se prénommait Kaldi et quand il a expliqué à l’abbé du monastère local ce qu’il avait observé, l’abbé a préparé une boisson à partir des baies de café qui l’a gardé éveillé pendant les longues heures de la prière du soir. De là, le café s’est répandu en Arabie et les gens ont commencé à se faire une boisson avec les graines (fèves) à l’intérieur des baies, connues aujourd’hui sous le nom de cerises de café[v].

La NCA révèle aussi qu’au 15e siècle, les gens cultivaient du café dans la région yéménite de l’Arabie et que 100 ans plus tard, le café était connu en Perse, en Égypte, en Syrie et en Turquie. C’est alors que les premiers établissements – appelés qahveh khaneh – servant du café ont vu le jour, marquant sans doute le début de la culture du café contemporaine. Les cafés sont devenus des endroits de prédilection pour participer à des conversations stimulantes, se tenir au courant de nouvelles, écouter de la musique, regarder des spectacles et jouer aux échecs. Au début du 17e siècle, le café prenait son essor partout en Europe et 50 ans plus tard, la ville de Londres comptait plus de 300 établissements servant du café. Le café est arrivé à New Amsterdam, qui plus tard deviendrait New York, vers 1650 bien que le thé soit demeuré la boisson la plus populaire pendant un certain temps. C’est la rébellion du Boston Tea Party à la fin de 1773 qui a renforcé pour de bon la préférence des Américains en ce qui a trait au café. Le café a continué de se répandre dans le monde entier, devenant une des cultures d’exportation les plus rentables à la fin du 18e siècle. Aujourd’hui, le café est le deuxième produit de base le plus recherché à l’échelle planétaire (après le pétrole brut)[vi].

Le café est-il bon pour nous?

Bien qu’on entende souvent des déclarations contradictoires au sujet du café et des effets positifs possibles de la caféine, certains chercheurs sont convaincus de ses prétendus avantages, recommandant même une consommation quotidienne importante.

Diverses études de la Harvard University ont lié le café à plusieurs bienfaits pour la santé, dont une pression artérielle améliorée, un risque réduit d’être atteint du diabète de type 2, un risque réduit d’être atteint d’un carcinome basocellulaire, un risque réduit d’être atteint d’un type mortel de cancer de la prostate et même des taux réduits de dépression et un risque réduit de suicide[vii].

Les diététistes du Canada se montrent réservés par rapport aux incidences favorables éventuelles de la caféine sur la santé. Cependant, ils appuient les directives de Santé Canada, c’est-à-dire que les adultes en bonne santé ne devraient pas consommer plus de 400 mg de caféine par jour et que les femmes en âge de procréer ne devraient pas en consommer plus de 300 mg[viii]. Une tasse de 237 ml (8 onces) de café infusé contient environ 135 mg de caféine aux dires de Santé Canada[ix]. Donc, vous pouvez en toute sécurité consommer presque trois tasses de café remplies par jour. Bonne dégustation!

12 types de café

(Explication tirée du Latte Art Guide)

  • Espresso (court noir) : une mesure d’espresso
  • Espresso double (doppio) : deux mesures d’espresso
  • Macchiato court : une mesure d’espresso avec du lait vapeur, le tout garni de mousse
  • Macchiato allongé : deux mesures d’espresso avec du lait vapeur, le tout garni de mousse
  • Ristretto : une mesure d’espresso extrait avec la moitié de l’eau (pour une boisson plus concentrée)
  • Noir allongé : une mesure d’espresso avec de l’eau chaude
  • Café latte : une mesure d’espresso avec du lait vapeur et de la micromousse
  • Cappuccino : une mesure d’espresso avec du lait vapeur, de la micromousse (une quantité plus abondante que celle qu’on retrouve dans un caffé latte) et souvent du chocolat ou de la cannelle saupoudrés par-dessus
  • Flat White : une mesure d’espresso avec du lait vapeur (boisson populaire en Australie et en Nouvelle-Zélande)
  • Piccolo Latte : un café latte préparé dans une tasse à espresso
  • Moka : essentiellement une combinaison de cappuccino et de chocolat chaud
  • Affogato : une ou deux mesures d’espresso versées sur une boule de gelato ou de crème glacée à la vanille

[i] http://www.coffeeassoc.com/coffee-facts/ *
[ii] http://www.coffeeassoc.com/wp-content/uploads/2016/07/CanadianCoffee2016...
[iii] http://www.globalexchange.org/fairtrade/campaigns/coffee *
[iv] http://www.coffeeresearch.org/agriculture/coffeeplant.htm *
[v] http://www.ncausa.org/About-Coffee/History-of-Coffee *
[vi] http://www.investorguide.com/article/11836/what-are-the-most-commonly-tr... *
[vii] http://news.harvard.edu/gazette/story/2015/09/how-coffee-loves-us-back/ *
[viii] http://www.dietitians.ca/Dietitians-Views/Food-Regulation-and-Labelling/...
[ix]  http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/securit/addit/caf/food-caf-aliments-fra.php

* Ressources en anglais seulement

Vous cherchez à combler une fringale de café? Consultez les recettes ci-dessous qui s’inspirent du café!