Alimentation

Festins des Fêtes, style international

Animez votre table des Fêtes avec ces idées de recettes d’inspiration internationale.

Les familles polonaises commencent souvent le wigilia, c’est-à-dire le repas du réveillon de Noël, avec du bortch, un rassasiant potage à la betterave. Servez-le avec un peu de crème sure à faible teneur en gras et voyez la couleur rubis tourner au rose flamboyant – aussi agréable pour les yeux que le ventre!

En Italie, on sert parfois une festa dei sette pesci pour le réveillon de Noël, c’est-à-dire une tablée de sept poissons représentant les sept sacrements – même s’il peut y avoir plus de vingt plats de poisson sur la table! Intégrez un peu de pesce dans votre menu pour offrir une alternative aux plats plus copieux.

En Espagne, le plat de résistance du réveillon de Noël est souvent le pavo trufado de Navidad, une dinde farcie d’un savoureux mélange de porc maigre émincé, de veau émincé et de truffes goûteuses, et mijotée dans du xérès.

En Russie, on célèbre Noël le 7 janvier, mais ne vous empêchez pas d’essayer le traditionnel kutya, un plat fait notamment de grains de blé entiers (qui symbolisent l’espoir), de miel et de graines de pavot (qui apportent succès et bonheur).

Le christopsomo, ou pain du Christ, est cuit dans les cuisines grecques la veille de Noël. Ce pain sucré aux œufs est décoré avec des raisins secs et des noix, et parfois avec des formes découpées dans la pâte qui représentent la vie de famille.

On ne peut pas célébrer Noël sans dessert! Cette année, pourquoi ne pas ajouter le lebkuchen, un biscuit aux épices allemand fait avec des noix et des fruits confits, à votre répertoire? Ou pour les audacieux, une bûche de Noël à la française décorée comme un vrai morceau de bois impressionnera à coup sûr votre famille et vos amis.

Étant donné qu’Hanouccah souligne le miracle de la fiole d’huile – une fiole qui devait tenir une seule journée et qui en dura huit –, la plupart des plats traditionnels sont frits, ce qui peut compliquer la préparation de plats santé. Donc au lieu de célébrer avec de la nourriture pendant huit jours, jouez à la toupie et allumez des bougies, mais ne prenez qu’un repas en famille en utilisant votre allocation de PointsFutés hebdomadaire en conséquence.

Les Juifs d’Europe de l’Est célèbrent les Fêtes avec des latkes, des crêpes aux pommes de terre frites – mais étant donné que l’huile représente beaucoup de points, essayez d’ajouter des légumes comme des carottes, des courgettes, des épinards ou des betteraves. Vous augmenterez ainsi la valeur nutritive et la saveur. (Astuce : vous pouvez aussi « frire au four » les latkes en les arrosant d’un peu d’huile afin de limiter le gras et les calories.)

En Israël, les sufganiyot, de petits beignes à la gelée roulés dans le sucre granulé, sont encore plus populaires que les latkes. Heureusement, le mot à retenir ici est « petits » – la taille de ces beignes se situe entre celle d’une balle de golf et d’une balle de tennis.

Pour compenser tout ce gras, servez une salade israélienne, qui contient du concombre finement tranché, des tomates, des poivrons rouges et des oignons verts, le tout arrosé d’une vinaigrette citronnée légère.

La fête Afro-Américaine de Kwanzaa, qui s’étale sur une semaine, se termine le 31 décembre par un karamu, ou festin, où l’on sert des plats traditionnels de la diaspora africaine.

Parmi les délices à l’honneur, mentionnons une savoureuse soupe épicée aux arachides et des biscuits au sésame, reconnus pour apporter la chance.

Dans les Caraïbes, on sert du riz aux pois, généralement fait avec des pois cajans, du lait de coco et du poulet à la Jamaïcaine épicé – et à faible teneur en gras.

Revenons maintenant au Canada français, où la traditionnelle tourtière accompagne les festins de Noël classiques. Ce pâté à la viande peut contenir du porc, du bœuf, du poulet, du lapin, du gibier et même du poisson.

À la recherche d’un menu des Fêtes d’inspiration internationale? Découvrez nos recettes juste à point ci-dessous!