Comment la communauté virtuelle peut vous aider à atteindre vos objectifs de mieux-être

La distanciation sociale ne signifie pas nécessairement d’y faire face seul. Soyez connecté à un réseau de soutien sur la santé et demeurez motivé dans votre parcours.

Si la distanciation sociale nous a appris quoi que ce soit, c’est que nous n’avons pas besoin de partager un espace physique pour nous sentir connectés à quelque chose de plus important. À WW, nous avons personnellement été témoins du phénomène, à l’aide des membres de nos ateliers virtuels qui se rassemblaient par vidéo chaque semaine pour soutenir et célébrer le parcours de chacun de manières profondément significatives.

Même si la vie ne semble pas tout à fait normale en ce moment, elle n’a pas à vous faire sentir déconnecté. Voici comment enrichir votre cercle de mieux-être virtuel et comment en tirer le meilleur parti – peu importe la façon dont vous choisissez de le remplir.

 

Lancez un grand réseau.  

 

Sans aucun doute : c’est étrange de ne pas être en mesure de voir d’autres humains en personne. Le bon côté pourrait être que les engagements en personne prennent une plus petite portion du temps des gens, la proximité physique étant moins importante pour établir des liens. Ainsi, envisagez d’utiliser ce moment pour tirer profit des gens éloignés qui peuvent soutenir le mieux votre parcours en ce moment. Par exemple, votre belle-sœur passionnée de cuisine habite à deux provinces de vous? Peut-être pourriez-vous préparer des repas sains le dimanche en étant ensemble par vidéo? Ou joignez un club de lecture virtuel voué à des lectures inspirantes. Recherchez ceux qui peuvent alimenter votre passion de bien vivre et laissez votre équipe de rêve virtuelle défier la distance.

 

Suez ensemble.  

 

Votre cours de mise en forme préféré est peut-être suspendu pour l’instant, mais cela ne signifie pas que vous devez vous entraîner seul. Lors de votre prochaine séance, envisagez de faire un appel vidéo avec un ami et suivez une vidéo d’entraînement ensemble. (Les applications de vidéoconférence comme Zoom permettent le partage d’écrans plutôt simple.) Les gens sont plus susceptibles de suivre leur programme d’entraînement lorsqu’ils perçoivent du soutien de la part des gens desquels ils sont les plus proches, selon une étude de 2011 publiée dans Psychology of Support and Exercise. De plus, il peut être agréable de sympathiser avec quelqu’un en temps réel pendant que vous forcez pour réaliser des séries de flexion de jambes.

 

Fixez des objectifs communs. 

 

Lorsque la vie quotidienne se déroule en isolation physique, les conversations peuvent parfois sembler comme une partie de rattrapage – la vieille routine « comment ta semaine s’est-elle passée? » Même si ces récapitulatifs amicaux ont leur place, penser à l’avenir et se fixer certaines intentions avec votre équipe à distance peut vous aider à renforcer les liens et à soutenir votre parcours de mieux-être. Commencez par des objectifs qui semblent réalisables; une intention commune, par exemple de marcher 10 minutes de plus par jour ou de commencer le lendemain matin par des courts exercices de conscience. Faites ensuite une vérification : comment cela s’est-il passé pour tout le monde? Les expériences mutuelles peuvent aider à créer un sentiment de responsabilisation et de soutien, sans oublier qu’elles enrichissent les relations.

 

Communiquez; ne vous comparez pas.

 

Avec autant d’appels vidéo et les publications sur les médias sociaux mis en scène à l’intérieur ces temps-ci, nous obtenons un aperçu sans précédent de la vie privée de chacun – donnant le sentiment tenace à certains d’entre nous de ne pas être à la hauteur. En effet, une étude suggère qu’absorber passivement les publications des autres sur les médias sociaux peut parfois susciter de l’envie et affecter négativement notre état d’esprit. Si vous aimez la connectivité des médias sociaux, essayez de changer d’état d’esprit en célébrant de manière proactive les triomphes de votre réseau – que ce soit l’entraînement sensationnel de votre ami ou le souper cinq étoiles que votre frère a préparé pendant la quarantaine. Leurs victoires ne définissent pas et ne diminuent pas les vôtres, indique Zoe Griffiths, directrice de la nutrition de WW mondial. Alors, allez-y et communiquez vos réussites, même s’il s’agit simplement de publier un autoportrait à moitié focalisé avec une légende telle que « Je me suis levé du divan pour respirer de l’air frais et profiter du soleil aujourd’hui! » Les sentiments positifs se propagent aussi sur les réseaux sociaux. Pour l’instant, un excellent message à transmettre est celui-ci : nous faisons tous de notre mieux, et c’est plus qu’assez.

 

Lucy Shanker est rédactrice à WW. En plus de rédiger des articles pour WW.com, cette rédactrice originaire de Chicago et vivant à New York a publié des articles dans les magazines Consequence of Sound, The Independent et Spindle, entre autres.