5 régimes tendance : avantages et inconvénients

Comparez 5 régimes dont on parle beaucoup pour l'instant, afin de mieux en connaître les avantages et les inconvénients : régime paléo, régime végétalien (ou végane), crudivorisme, jeûne intermittent et détox.

Comparaison des styles alimentaires : avantages et inconvénients

Paléo, végétalien, crudivorisme, jeûne intermittent et détox sont quelques-uns des régimes dont on parle beaucoup pour l'instant. Mais vous conviennent-ils pour autant ? Avant de foncer tête baissée, il est bon d'en connaître les avantages et les inconvénients. Nous les avons dressés pour vous.

 

Le régime paléo

Qu’est-ce que le régime paléo ?

 

Ces dernières années, le régime dit paléo a beaucoup fait parler de lui. Le principe de ce régime est de ne manger que les aliments qui étaient disponibles à l’âge de pierre (au paléolithique). Ce régime repose sur la théorie selon laquelle le corps humain est génétiquement programmé pour ne se nourrir que de ce qu’il peut chasser ou cueillir, soit principalement des légumes, des fruits, des noix, des insectes et des racines, ainsi que la viande d’animaux sauvages ou herbivores. Les produits à base de lait et de céréales, ainsi que les légumineuses, sont interdits.

Quels sont les avantages du régime paléo ?

Le régime paléo se compose d’aliments non transformés et à l’état quasi naturel, ce qui est naturellement sain d’un point de vue alimentaire. Le régime paléo recommande également de consommer des légumes cultivés et conservés par fermentation, comme le kimchi ou la choucroute. Ces aliments garantissent une flore intestinale saine.

Quels sont les aspects controversés du régime paléo ?

Bien que le régime paléo fasse l’objet d’essais cliniques sur des sujets humains, il n’existe actuellement aucune preuve scientifique de son efficacité. À long terme, l’exclusion de catégories entières d’aliments et le respect d'exigences strictes pourraient entraîner des carences en nutriments essentiels tels que le calcium.

 

Le régime végétalien

Qu’est-ce que le régime végétalien ? 

Le régime végétalien ou végane est une tendance qui ne cesse de faire de nouveaux adeptes, attirés par son aspect sain, respectueux de l’environnement et des animaux. Ce mode d’alimentation ne fait pas seulement l’impasse sur la viande, le poisson ou les œufs, mais également sur tous les produits d’origine animale comme la gélatine (un gélifiant courant) ou la présure entrant dans la fabrication du fromage.

Quels sont les avantages du régime végétalien ?

Des études montrent que les végétariens et les végétaliens sont en meilleure santé que la moyenne et souffrent par exemple plus rarement d’hypertension et autres troubles nutritionnels. Toutefois, cela n’est pas exclusivement le résultat de leur alimentation. Les scientifiques s’accordent à dire que d’autres facteurs entrent en compte. De nombreux végétariens et végétaliens vivent en pleine conscience, bougent davantage, ne fument pas et boivent moins d’alcool.

Quels sont les aspects controversés d’un régime végétalien ? 

Le régime végétalien peut permettre de couvrir tous les apports en nutriments nécessaires à l’organisme. Cependant, cela nécessite un programme nutritionnel équilibré et une bonne connaissance du régime végane pour assurer un apport suffisant en vitamine B12, en fer, en zinc, en calcium et en acides gras oméga-3. Par exemple, un régime végane nécessite une consommation suffisante de noix et de graines de lin pour couvrir les apports en acides gras oméga-3 recommandés. Il convient toutefois de noter que les acides gras oméga-3 d’origine végétale n’ont pas la même efficacité que ceux contenus dans les animaux marins. La vitamine B12 se trouve presque exclusivement dans les aliments d’origine animale. On n’en trouve en faible quantité que dans les champignons. Les végétaliens doivent donc se tourner vers des aliments enrichis en vitamine B12 comme le lait de soja ou prendre des compléments alimentaires. Les femmes enceintes, allaitantes et les enfants doivent tout particulièrement s’assurer que leurs besoins en vitamines et minéraux sont couverts, et prendre des compléments si besoin. Ils doivent également régulièrement contrôler leur bilan nutritionnel.

Découvrez recettes >
 

Crudivorisme

Qu’est-ce que la tendance crudivoriste ? 

Ce type d’alimentation repose sur le principe que les aliments crus, laissés à l’état naturel et sans cuisson, sont plus riches en nutriments et en enzymes, tout en contenant moins de produits chimiques. Les adeptes du crudivorisme ne consomment que des aliments crus ou cuits à une température inférieure à 40 °C. Les aliments recommandés sont les pousses, les huiles pressées à froid, la viande crue (carpaccio), le poisson (sashimi) et les pâtes de courgette.

Quels sont les avantages de la tendance crudivoriste ?

Les aliments crus étant essentiellement composés de végétaux, notamment la laitue et les légumes à forte teneur en eau, ce régime à base d’aliments hypocaloriques est très efficace pour perdre du poids. Les substances potentiellement nocives associées à la viande grillée ou braisée ne sont pas absorbées.

Quels sont les aspects controversés de la tendance crudivoriste ?

Certains phytonutriments, tels que le lycopène contenu dans les tomates, sont mieux assimilés par l’organisme lorsqu’ils sont cuits dans l’huile d’olive que consommés crus.

 

Le jeûne intermittent

Qu’est-ce que le jeûne intermittent ? 

Le concept est simple : Selon la méthode 5:2, vous pouvez manger normalement cinq jours par semaine. Les deux jours non consécutifs restants, l’alimentation normale est interrompue (comme le nom l’indique) et l’apport calorique est réduit à un quart de sa valeur habituelle. Pour les femmes, il faut compter environ 500 kcal.

Quels sont les avantages du jeûne intermittent ?

Des études montrent que le jeûne intermittent permet de perdre du poids et améliore le métabolisme des lipides.

Quels sont les aspects controversés du jeûne intermittent ?

Le jeûne intermittent peut entraîner une fatigue, des maux de tête et des troubles de l’humeur, ainsi qu’une baisse d’énergie au travail. Certains en viennent à manger en trop grande quantité les jours où la nourriture est autorisée, rattrapant ainsi les calories économisées lors des jours de jeûne. Le jeûne intermittent n’est également pas recommandé dans certaines conditions de santé, par exemple pour les personnes atteintes de diabète de type 2 ou ayant déjà eu des troubles de l’alimentation. Mieux vaut demander conseil à un médecin.

En savoir plus >

 

Détox

La détoxification du corps est-elle une technique saine ou pas ?

Bien que les régimes détox soient très à la mode et que les arguments semblent valables sur le plan médical, il n’existe aucune preuve scientifique solide permettant de prouver que le corps humain a besoin d’être purifié de ses toxines par le biais d’une détox. En effet, le foie et les reins sont là pour filtrer toutes ces toxines de notre corps. Bien que des lavements réguliers ou une hydrothérapie du côlon permettent d’extraire certaines substances nocives de l’intestin, ils éliminent également les bonnes bactéries nécessaires à une flore intestinale saine et donc à la stabilisation d’un poids sain. La privation brusque et totale de la caféine, par exemple, peut entraîner de l’agitation, des contractions musculaires, une tachycardie, des maux d’estomac et des maux de tête. En outre, certains thés détox sont fortement critiqués. Ils contiennent de la réglisse et d’autres substances à fort effet laxatif et peuvent avoir des effets néfastes en cas de consommation inadaptée. Toutefois, si vous décidez de faire une semaine de détox dans le cadre du Clean Eating Challenge, qui consiste à manger principalement des aliments de qualité, à ne plus boire d’alcool et à réduire progressivement votre consommation de caféine, alors n’hésitez surtout pas ! Les autres détox, en revanche, vous feront plus de mal que de bien.