À la recherche du bonheur

Avez-vous déjà remarqué que certaines personnes semblent plus aptes au bonheur que d'autres ? Ils ont l'air plus épanouis, mieux dans leurs baskets, toujours prêts à affronter la vie du bon côté (sans pour autant sous-estimer les embûches qui pourraient survenir). Vous êtes vous déjà demandé quel était leur secret ? Chez WW nous avons essayé de le percer à jour. 

 

Les artisans du bonheur

 

S'il est vrai que l'aptitude au bonheur est à 50% conditionné par nos dispositions naturelles et génétiques, 40 % est déterminé par ce que l'on fait (1). (Les 10 % restants sont liés à notre vie personnelle, professionnelle, au monde qui nous entoure...) En résumé, nous sommes les artisans de notre propre bonheur, alors à nous de décider d'emprunter ce chemin vers la félicité. 

Pas besoin de bouleverser tout notre mode de vie mais de petits changements pourraient déjà influencer considérablement notre propension à être heureux. Commençons déjà par apprécier pleinement les moments où tout va bien, où l'on se sent bien, sans nous laisser parasiter par les ennuis du quotidien. Savourons-les, sans les prendre pour acquis. Ensuite, essayons de repérer ce qui nous rend heureux pour voir si nous pouvons reproduire la situation. Parfois ça ne sera pas possible. En effet, les premiers pas d'un enfant, le soleil qui brille pile lorsqu'on met le nez dehors, le cadeau surprise qui nous attend sur la table de la salle à manger sont autant de moments où nous ne sommes pas à l'origine de ce bonheur. En revanche, provoquer le rire d'un enfant parce qu'on lui fait des grimaces, se plonger dans un bon livre ou une série passionnante, déguster un plat que l'on aime particulièrement sont autant de petits choses sur lesquelles nous avons de l'emprise. 

 

Les avantages du bonheur

 

Il faut savoir que les gens heureux, en plus d'être heureux, ont (1) :  

  • une vie sociale plus riche, avec de nombreux amis, là pour les soutenir et les encourager. 
  • une vie professionnelle plus épanouissante.
  • une meilleure santé parce qu'ils sont capables de mieux se maîtriser, de s'auto-réguler, de s'adapter.

C'est un cercle vertueux. Le bonheur engendre le bonheur alors pourquoi s'en priver si nous avons entre les mains, le pouvoir d'être heureux ? 

 

En pratique

 

  1. Faites le bilan de votre journée : prenez quelques minutes avant de vous coucher pour noter tout ce que vous avez fait. Donnez à chaque activité une note de 1 à 5 en fonction du bonheur que vous avez ressenti en la faisant (5 étant la note la plus élevée). Estimez combien de temps vous avez passé à faire chaque chose. 
  2. Prolongez votre temps de bonheur : dans la mesure du possible, essayez d'augmenter le temps que vous passez à faire des choses qui vous rendent heureux. Même si ce n'est que 5 minutes en plus par jour, c'est toujours ça de pris. 
  3. De nouveaux bonheurs : essayez de trouver de nouvelles activités que vous pourriez glisser dans vos journées, week-ends, vacances. Si vous adorez le cinéma, planifiez-vous une sortie par semaine. Si vous aimez les fleurs, lancez-vous dans le jardinage. Rien de vous mets plus en joie que danser ? Alors mettez la musique à fond et allez-y ! Vous l'aurez compris, l'essentiel est d'être heureux ! 

Pour plus d'information, lisez également la Fiche Hebdo de la semaine.

 

 

(1) :  Lyubomirsky S, Sheldon KM, Schkade D. Pursing happiness: the architecture of sustainable change. Review of General Psychology 2005;9(2):111-131.