Cinq conseils pour se forger une image corporelle saine après une perte de poids

Même une perte de poids de 5 kg peut vous donner l’impression d’être une nouvelle personne. Apprenez à être à l’aise dans votre nouveau corps grâce à ces idées qui vous feront du bien.

Le moment diffère pour chaque personne. Vous remarquerez peut-être que les bagues sur vos doigts sont un peu moins serrées. Vous pourriez réaliser qu’un collier repose plus bas sur votre poitrine. Ou vous pourriez resserrer d’un cran de plus votre ceinture le matin. Quel que soit l’indice vous indiquant que votre corps est en train de changer, cela peut être excitant. Car si, bien sûr, vous perdez du poids pour améliorer votre santé, vous êtes sans doute impatient de constater vos progrès.

Mais ne soyez pas surpris si vous ressentez également d’autres émotions. « Lorsque les patients mettent l’accent sur la perte de poids, ils ne pensent qu’aux aspects positifs et supposent qu’elle résoudra tous leurs problèmes », explique Alexis Conason, Ph. D., psychologue en cabinet privé à Manhattan et chercheuse au New York Obesity Research Center du St. Luke’s Roosevelt Hospital. « Mais il est difficile de s’adapter à un nouveau corps, d’un point de vue émotionnel et physique. »

Vous cherchez peut-être la petite bête sur tout ce qui ne vous plaît pas à propos de votre corps ou vous tentez de vous adapter à votre nouvelle peau flasque. Et même si vous vous dites « Wow, je suis superbe! », vous pourriez vous sentir dépassé lorsque tout le monde, du chauffeur d’autobus à votre belle-sœur, vous dit la même chose. De plus, avec un garde-robe rempli de vêtements désormais trop grands, l’idée d’en acheter de nouveaux pourrait vous faire paniquer.

Comment surmonter le « choc de la perte de poids » et vous réconcilier avec votre image corporelle? Donnez à votre esprit et à votre corps une chance d’être sur la même longueur d’onde, grâce à ces idées d’experts.

1. Arrêtez d’analyser votre corps à la loupe.

Quel que soit le stade où vous en êtes dans votre objectif de perte de poids, il est important d’arrêter de critiquer votre corps. Essayez plutôt d’accepter votre corps et de célébrer le fait qu’il vous permet d’accomplir tant de choses. « Reconnaissez ce que votre nouveau corps peut faire pour vous », conseille vivement Mme Conason. « Chaque matin, pensez à une chose par rapport à votre corps pour laquelle vous êtes reconnaissant. Par exemple : “J’aime que mon corps soit fort”, “Je peux soulever des poids lourds” ou “Je peux monter les escaliers sans être essoufflé”. »

2. Faites preuve de compassion envers vous-même.

La compassion envers soi-même est un sentiment bien différent de la simple acceptation de soi. Des études montrent que les personnes qui font preuve d’une grande compassion envers elles-mêmes ont tendance à être plus satisfaites de leur corps et plus positifs par rapport à celui-ci. La recherche indique également que les personnes qui se comportent avec gentillesse envers elles-mêmes réussissent mieux à perdre du poids de manière durable.

3. Soyez votre propre ami.

Disons que vous reprenez quelques kilos et que vous vous le reprochez durement, mais que votre amie fait de même et que vous lui remontez le moral. Petit conseil… Traitez-vous plutôt comme vous traiteriez vos amis. Des études montrent que le fait d’être bon envers soi-même peut vous aider à réagir aux obstacles d’une manière qui correspond à vos objectifs.

4. Des compliments gênants? Prévoyez le coup.

Dans un monde parfait, les gens ne feraient pas de commentaires sur le corps des autres à moins d’y être spécifiquement invités. En réalité, certaines personnes peuvent faire des remarques sur votre nouveau tour de taille alors que vous n’avez aucune envie d’en parler. Même si la personne semble avoir de bonnes intentions (« Vous avez perdu beaucoup de poids; vous avez l’air vraiment bien! »), il n’y a pas de mal à repousser les commentaires qui vous donnent l’impression d’être scruté à la loupe ou vous rendent mal à l’aise. Prévoyez la façon dont vous pourriez réagir. Une phrase comme « Je sais que vous avez de bonnes intentions, mais parlons d’autre chose » peut souvent être suffisante.

5. Magasinez dans votre zone de confort.

S’il y a longtemps que le magasinage a été une partie de plaisir, vous pourriez être réticent à l’idée de retourner dans les salles d’essayage. Si c’est le cas, soyez indulgent envers vous-même : dès que vous avez le temps et l’argent, allez dans un magasin où vous vous sentez déjà à l’aise et prenez quelques morceaux de taille plus petite. Ensuite, allez à la salle d’essayage. Essayez tout et ne soyez pas obsédée par les chiffres; de nombreux magasins établissent leurs propres tailles de complaisance (« vanity sizing » en anglais). Vous pourriez donc être une taille 12 à un endroit et une taille 8 à un autre.