État d'esprit

Les bienfaits de la sieste

Vous le savez déjà, les clés pour la réussite de votre perte de poids sont multiples : manger équilibré et pratiquer une activité physique, notamment. Jusque là, rien de bien neuf sous le soleil, nous sommes d'accord. Mais savez-vous que pour une bonne perte de poids, le sommeil est essentiel ? Bon, ne vous emballez pas trop : dormir ne fait pas maigrir, ce serait trop simple. Mais il est vrai que le sommeil participe à la perte de poids. Voyons comment. 

Manger mieux, bouger plus et dormir plus et mieux ! 

Selon une étude de l'Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV) publiée en 2015, dormir moins de six heures par nuit augmenterait les risques d'obésité de 34% chez les femmes et de 50% chez les hommes.

Pourquoi ? Et bien parce que la leptine, hormone de la satiété, est sécrétée pendant la nuit. Alors c'est assez simple : moins on dort, moins on produit cette hormone, et plus on a avez faim. Or, si vous avez faim, vous mangez plus. CQFD. Et pour peu que vous ne dormiez pas parce que vous êtes en train de regarder votre série préférée avec un paquet de chips/gâteaux à porter de main, les risques de prendre du poids vont augmenter grandement.  

Alors, que faire pour sortir de ce cercle vicieux ? Et bien pourquoi pas une petite sieste ? Faite dans de bonnes conditions, la sieste est un moyen idéal de refaire le plein d'énergie et de faire repartir (un peu) son taux de leptine. 

La sieste idéale

Le mot sieste vient du latin « sexta » qui signifie « la sixième heure après le lever du soleil » (grosso modo vers 13h). Ce temps de repos est donc préconisé après le déjeuner pour un effet maximal. Dans certains pays, c'est même une étape obligatoire dans sa journée de travail. Et ne vous y trompez pas, ce privilège n'est pas admis que dans les pays où dès midi il fait une chaleur d'enfer. En effet, le droit à la sieste est inscrit dans la Constitution chinoise depuis 1949 !

Alors là encore, ne nous égarons pas. Ce n'est pas d'un cycle de sommeil de 90 minutes dont nous parlons (sauf si vous êtes en vacances ou en week-end ) mais d'une pause d'une vingtaine de minutes après votre déjeuner. Lorsqu'on travaille, il n'est pas évident d'arriver à trouver ce temps pour soi. D'abord parce que les pauses déjeuner sont courtes et qu'il faut réussir à trouver un endroit adéquat. Si vous avez la chance d'avoir un bureau rien qu'à vous, fermez la porte, asseyez-vous confortablement et fermez les yeux. Si vous êtes en open space, coincé avec plein de collègues, réfugiez-vous dans votre voiture ou dans un bureau vide.

Si vraiment vous ne trouvez pas le temps  ou le lieu pour vous reposer, n'hésitez pas à profiter du week-end pour le faire (et du coup, augmentez la durée de votre sieste). Allongez-vous dans une pièce sombre, et détendez-vous. Si vous ne souhaitez pas passer votre samedi dans les bras de Morphée, pensez à mettre une petite alarme pour vous réveiller. Mais sachez qu'il vaut mieux vous reposer que de végéter devant un écran. 

 

Quelques avantages à faire la sieste* :

Si quelqu'un vous dit que seuls les enfants doivent faire la sieste, vous pourrez leur expliquer qu'être un adulte, c'est aussi savoir que celle-ci est bénéfique pour la santé. Elle permet de : 

  • Rattraper un peu du sommeil perdu.
  • Entraîner une baisse de la pression sanguine.
  • Diminuer le niveau des hormones liées au stress.
  • Améliorer la réactivité.
  • Restaurer la qualité de l'attention.
  • Diminuer de 37% les risques de mourir d’une défaillance cardiaque **

Alors, bonne sieste à tous ! 

* Étude réalisée par la NASA (1995) 
​** Etude grecque - Université Athènes ( 2007)