Une explication détaillée de l’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil est probablement plus fréquente que vous ne le croyez. Lisez ce qui suit pour découvrir ce trouble et les répercussions qu’il peut avoir sur votre corps et votre mode de vie ainsi que les moyens de le gérer si vous en faites.
Tout sur l’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil est un trouble respiratoire associé au sommeil causant une interruption répétée de la respiration. Le cycle continu d’arrêt et de reprise de la respiration peut perturber les habitudes normales de sommeil, car la personne qui dort doit se réveiller brièvement après chaque interruption pour reprendre sa respiration. Ceci affecte également la capacité du cerveau et du corps à recevoir suffisamment d’oxygène tout au long de la nuit, ce qui peut avoir de nombreuses répercussions sur la santé.

Il existe deux types principaux d’apnée du sommeil. Le type le plus courant est l’apnée obstructive du sommeil, qui est causée par les muscles de la gorge qui se relâchent de façon intermittente pendant le sommeil et bloquent les voies respiratoires. Lorsqu’il s’agit de l’apnée centrale du sommeil, rien ne bloque physiquement les voies respiratoires, mais le cerveau ne signale pas au corps qu’il doit respirer.

Environ 6,4 % des adultes au Canada ont déclaré s’être fait annoncer par un professionnel de la santé qu’ils font de l’apnée du sommeil. Cependant, la prévalence pourrait être plus élevée que cela, étant donné que plusieurs cas ne sont pas diagnostiqués.

Les facteurs de risque de l’apnée du sommeil sont les suivants :

  • Être en surpoids ou obèse
  • Être un homme, toutefois le risque d’apnée du sommeil chez les femmes augmente après la ménopause
  • Être plus âgé (plus de 45 ans)
  • Avoir une circonférence du cou plus grande – un cou plus épais possède un excès de tissus mous pouvant bloquer les voies respiratoires
  • Avoir des antécédents familiaux
  • Consommer de l’alcool ou des sédatifs
  • Fumer
  • Souffrir de problèmes médicaux, y compris l’insuffisance cardiaque congestive, l’hypertension, le diabète de type 2, les troubles hormonaux et les maladies pulmonaires chroniques
Comment déterminer si vous faites de l’apnée du sommeil

Si l’on vous a dit que vous ronflez fort et si vous vous sentez souvent fatigué même après une nuit de sommeil complète, il est possible que vous souffriez d’apnée du sommeil. Les cycles répétés de brefs réveils pour rétablir la respiration et les niveaux d’oxygène normaux interrompent les différents stades du sommeil nécessaires pour se sentir revigoré et bien reposé le matin.

Ce ne sont pas toutes les personnes qui ronflent qui souffrent d’apnée du sommeil, mais il s’agit d’un symptôme courant de ce trouble. Dans les cas légers d’apnée du sommeil, la somnolence diurne excessive est l’un des signes les plus révélateurs. D’autres symptômes comprennent des réveils fréquents pendant la nuit sans savoir pourquoi ainsi que des maux de tête le matin. Le manque de sommeil réparateur peut nuire aux fonctions cognitives, entraînant des symptômes tels que des pertes de mémoire et une mauvaise concentration. Les changements d’humeur, comme l’irritabilité, sont fréquents.

Dans les cas les plus graves d’apnée du sommeil, vous pourriez vous réveiller à bout de souffle et en haletant. La personne avec qui vous dormez ou vivez pourrait signaler qu’il y a des moments où vous arrêtez de respirer lors de votre sommeil.

Les répercussions de l’apnée du sommeil sur votre corps et votre mode de vie

Si elle n’est pas traitée, l’apnée du sommeil peut avoir nombreuses répercussions sur la santé de votre corps et sur votre mode de vie global.

À court terme, la fatigue en cours de journée causée par un manque de sommeil réparateur est liée à un risque plus élevé d’accidents automobiles, d’accidents et de blessures en milieu de travail, de difficultés de concentration ou de mauvais résultats au travail. Le ronflement peut affecter la personne avec qui vous dormez et toute personne qui dort à proximité de votre chambre à coucher, car si le ronflement est assez fort, celui-ci peut empêcher quelqu’un de bien dormir ou l’obliger à dormir dans une autre pièce.

À long terme, l’apnée du sommeil augmente le risque de souffrir d’une série de problèmes de santé, notamment l’hypertension, les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux, le diabète de type 2, les problèmes de foie et la dépression. Les moments fréquents de baisse du taux d’oxygène dans le sang qui se produisent pendant le sommeil peuvent augmenter la tension artérielle, fatiguer le système cardiovasculaire et provoquer un rythme cardiaque anormal.

Du point de vue de la qualité de vie globale, les recherches montrent que les personnes qui font de l’apnée du sommeil évaluent leur qualité de vie comme étant moins bonne que la population générale.

Que faire si vous faites de l’apnée du sommeil?

Si vous souffrez de symptômes d’apnée du sommeil, il est important d’en informer votre professionnel de santé. Un diagnostic d’apnée du sommeil peut facilement passer inaperçu, mais le trouble peut avoir des répercussions importantes à long terme sur votre santé.

La principale option de traitement de l’apnée du sommeil est un appareil respiratoire appelé la ventilation spontanée en pression positive continue (VPPC). Il s’agit d’un type de masque porté durant le sommeil qui fournit de l’air pressurisé pour prévenir l’affaissement des voies respiratoires.

Par contre, les modifications du mode de vie constituent également une partie importante du plan de traitement de l’apnée du sommeil. Étant donné que l’embonpoint ou l’obésité est un facteur clé de l’apnée obstructive du sommeil, les efforts en matière de perte de poids peuvent avoir une incidence importante et positive en aidant à maintenir les voies respiratoires ouvertes pendant le sommeil.

Évitez de fumer et de boire de l’alcool si vous souffrez d’apnée du sommeil. La consommation d’alcool détend les muscles de la gorge, ce qui peut avoir un effet sur la respiration et perturber vos cycles de sommeil. Fumer augmente à la fois l’inflammation et le gonflement des voies respiratoires, ce qui peut également aggraver les symptômes de l’apnée du sommeil.

Au moment du coucher, évitez de dormir sur le dos. Vous pourriez constater une certaine amélioration de votre respiration et d’autres symptômes en dormant plutôt sur le côté ou sur le ventre.

Les modifications du mode de vie peuvent jouer un rôle important dans la gestion des symptômes de l’apnée du sommeil. Toutefois, des médicaments et une intervention chirurgicale peuvent être nécessaires dans certains cas. Consultez votre professionnel de santé pour vous assurer d’avoir un plan de traitement complet pour gérer votre apnée du sommeil.