Alimentation

Un peu de fromage, s’il vous plaît

Apprenez comment vous pouvez manger du fromage et rester sur la bonne voie.

 

Le fromage n’est pas un aliment qu’on associe habituellement à la perte de poids, mais avec les bons conseils et les portions correctes, on peut facilement lui faire une place dans notre objectif de PointsFutésMC. En plus d’être une bonne source de protéines, le fromage contient beaucoup de calcium, de magnésium, de vitamine D et de phosphore. Selon les Producteurs laitiers du Canada, une portion de fromage est de 50 grammes (un peu plus grand que la taille du pouce). En termes de PointsFutés, cela est un peu élevé pour certains fromages. Mais en gardant les portions petites et en utilisant le fromage principalement comme un exhausteur de goût, on peut l’intégrer à son alimentation quotidienne.

Utilisez du fromage comme garniture
Les fromages forts à pâte ferme tels que le cheddar, le parmesan et le gruyère sont généralement parmi les plus gras. Heureusement, ces fromages ont tendance à être intensément savoureux de sorte qu’une petite quantité suffit à donner du goût. Ces fromages servent mieux pour accentuer le goût d’un plat ou comme garniture. Hiran Perera, chef de cuisine à The Loft pour les restaurants Earl’s à Vancouver, estime que « la nourriture doit être aussi belle qu’elle est savoureuse. Donc, le fromage est souvent utilisé en tant qu’élément décoratif, comme une boucle de parmesan, ou pour créer un contraste de texture, par exemple, avec un morceau croustillant de parmesan. » Faire une boucle de fromage parmesan c’est beaucoup plus simple qu’on le croit. Il suffit de faire glisser un éplucheur de légumes de façon contrôlée sur la surface du parmesan à température ambiante pour tailler de petites boucles qui peuvent être utilisées pour garnir une salade ou une assiette de charcuterie.

Plus ferme veut dire plus gras
En général, plus un fromage est ferme, plus la teneur en matières grasses est élevée, ce qui signifie que le fromage préféré de tous, le brie, est souvent moins engraissant que le cheddar. Malheureusement, ce n’est pas le cas pour les bries double et triple crème.

Rafraîchissez votre repas 
Le fromage frais est un excellent ingrédient de base dans une recette, mais il se sert aussi très bien en collation entre les repas. Moins riches en matières grasses et en calories que les variétés au goût plus corsé, les fromages comme la ricotta, le chèvre et la burrata sont aussi polyvalents que variés. Une cuillerée de ricotta partiellement écrémée peut fort bien accompagner des fraises tranchées et des bleuets. C’est absolument divin quand on y met un peu de poivre noir fraîchement concassé. La saveur piquante distincte du fromage de chèvre se marie parfaitement aux herbes fraîches. On peut ensuite l’enrouler dans de fines tranches de courgettes et le faire cuire dans un four à chaleur moyenne pendant 20 minutes. La burrata, un fromage frais italien qui ressemble à du mozzarella frais très onctueux. Il se sert idéalement avec des tomates mûres, du basilic frais, du gros sel, du poivre noir et des crostinis très minces.

Ajoutez un peu de bleu dans votre assiette
Que vous préfériez un gorgonzola crémeux ou un stilton friable, le fromage bleu offre beaucoup de goût même en petite quantité. Une portion d’à peine 15 grammes peut enrichir la saveur de n’importe quelle recette, des salades jusqu’au steak. Une autre suggestion : un peu de roquefort sur de la pizza maison avec quelques fines tranches de poire et de prosciutto. Le Bleu d’Elizabeth, un fromage bleu primé du Québec, brille lorsqu’on le sert émietté sur des figues fraîches parfaitement mûres. Ajoutez une touche italienne à votre prochaine fête en servant des abricots secs farcis au gorgonzola et aux noix hachées.

Organisez une dégustation
Votre vin préféré peut servir de point de départ à une dégustation de fromages avec lesquels il se marie bien. Faites une petite recherche ou, mieux encore, parlez-en à votre fromager. C’est son métier de savoir quel vin va avec quel fromage. Coupez les fromages en morceaux de 10 grammes et amenez-les à température ambiante. Pour chaque morceau de fromage que vous avez goûté avec le vin, prenez des notes sur ce que vous avez aimé ou non; ce sont souvent les combinaisons qui n’ont pas donné les meilleurs résultats qui s’avèrent les plus intéressantes. Ça peut être amusant aussi de choisir un thème, par exemple en mettant en vedette les vins et fromages d’une région particulière du monde ou en dégustant des vins de même type, tels que des vins doux et des vins fortifiés. Assurez-vous bien sûr de faire le suivi de ce que vous mangez et buvez.

Trouvez le meilleur substitut à faible teneur en matières grasses 
C’est parfois difficile de trouver des fromages faibles en gras qui sont quand même savoureux. Cependant, il existe des fromages faibles en gras qui sont, non seulement aussi bons que les versions plus grasses, mais qui fondent aussi bien (un exploit impossible dès que la teneur en gras d’un fromage plonge en dessous d’un certain pourcentage). Le cantenaar, un fromage hollandais qui est relativement faible en gras et en sel, a un goût et une texture qui s’apparentent au gouda. Pour les amateurs de bleus, le cambozola faible en gras est presque aussi onctueux que sa version ordinaire avec les mêmes notes de champignon. L’Oka, un fromage canadien classique fait au Québec, est aussi offert en version faible en gras, dont le goût de beurre est tout aussi prononcé que celui du produit original.