Épanouissement

Un guide en quatre étapes pour corriger les mauvaises habitudes

Les mauvaises habitudes nuisent-elles à vos bonnes intentions? Voici comment les transformer.

 

Réceptionniste dans une école secondaire d’Austin, au Texas, Loraine connaît sa faiblesse : « ce sont les juJUBes », dit-elle. « Juste une bouchée. » Elle mange raisonnablement aux repas, mais saisit toujours la moitié d’une tranche de pain ou une petite bouchée de ce qui reste.

Le cas de Loraine est typique, selon Raeleen D’Agostino Mautner, Ph. D. En dépit des bonnes intentions, il s’avère fort difficile de perdre de mauvaises habitudes.

Deux raisons peuvent expliquer ce phénomène. D’abord, « tous nos gestes routiniers, nos habitudes et nos rituels nous rassurent », explique l’auteure. « Même les gestes malsains que nous répétons au quotidien sont plus faciles à maintenir qu’à changer. »

Deuxièmement, dans notre culture actuelle nous ne vivons que pour le moment présent. Nous voulons tout changer immédiatement. Malheureusement, la nature humaine ne fonctionne pas toujours ainsi : « Il faut mettre de six à huit semaines pour qu’une nouvelle habitude devienne seconde nature », explique-t-elle. Mais, en période de stress, nous retournons souvent à nos vieux comportements malsains. Nous croyons avoir échoué et nous renonçons alors à tout changement.

Et le cycle recommence. Mais on peut le briser. Adopter de nouvelles habitudes exige temps et persévérance. Dès qu’on en prend conscience, on a parcouru la moitié du chemin. Voici les quatre étapes de Raeleen D’Agostino Mautner pour aller jusqu’au bout :

Étape 1 – Tenez un carnet. Quel que soit le comportement que vous cherchez à changer, il importe de mettre un plan par écrit et de suivre votre progression chaque jour.

Étape 2 – Concrétisez votre intention en concevant un vrai plan d’attaque. Se dire « Je ne mangerai jamais plus avec excès! », ce n’est pas un plan, mais un souhait. Mais on peut transformer ce désir en un plan en se disant plutôt « Je vais surveiller la taille de mes portions en… » (Voir plus loin pour apprendre comment établir un plan d’attaque.)

Étape 3 – Soyez flexible. Quand vous rencontrez des obstacles, ne démissionnez pas en pensant que ça devait arriver par la force des choses. Raeleen D’Agostino Mautner propose d’admettre l’erreur commise, mais sans oublier que cela peut arriver à tout le monde. « La persévérance est la clé du succès », souligne-t-elle.

Étape 4 – Reconnaissez votre succès. « C’est facile de se décourager quand les résultats ne viennent pas aussi rapidement qu’on l’aurait souhaité. De là l’importance de se féliciter pour chaque réussite, si minime soit-elle. »

Un plan d’attaque
Pour réussir à changer les mauvaises habitudes, on doit décider par quoi on va les remplacer.

Imaginez-vous en train de répéter une mauvaise habitude. Que ressentez-vous? Y a-t-il autre chose qui pourrait vous procurer la même sensation? Le plan d’attaque consiste à pratiquer cette « autre chose ».

Consultez notre liste d’exemples suivants, puis établissez votre propre plan d’attaque.

Mauvaise habitude : manger sans réfléchir après le souper.

Comment perdre cette habitude : commencer un projet de bricolage. Mieux encore, aller marcher!

Mauvaise habitude : manger de grosses portions. 

Comment perdre cette habitude : soulager cette faim exagérée en mangeant de petites portions tout au long de la journée.

Mauvaise habitude : adopter une approche de tout ou rien vis-à-vis de l’exercice.

Comment perdre cette habitude : se fixer des objectifs raisonnables et réalisables. Si on commence un programme d’exercice avec des objectifs qui pourraient effrayer un athlète olympique, on se dirige tout droit vers l’échec.

Mauvaise habitude : sauter des séances d’entraînement. 

Comment perdre cette habitude : inscrire l’exercice à l’horaire et le traiter comme tout autre rendez-vous important.

Mauvaise habitude : suivre des régimes en montagnes russes.

Comment perdre cette habitude : cesser de voir la perte de poids comme une question de régime. Il vaut mieux s’engager à améliorer son état de santé, grâce à une saine alimentation et à l’activité physique.

Mauvaise habitude : consommer trop de camelote alimentaire. 

Comment perdre cette habitude : toujours garder des collations santé à portée de la main.

Mauvaise habitude : sauter le déjeuner.

Comment perdre cette habitude : s’assurer de toujours avoir des choix de déjeuners rapides, savoureux, sains et nutritifs.

Mauvaise habitude : annuler les rendez-vous chez le médecin.

Comment perdre cette habitude : trouver un médecin avec qui on a une affinité particulière et le rendez-vous ne sera pas aussi pénible.

Mauvaise habitude : éviter la balance.

Comment perdre cette habitude : considérer la balance comme une amie. Après tout, elle vous indique si vos efforts pour être en bonne santé donnent des résultats.

Mauvaise habitude : ne pas manger de fruits et de légumes. 

Comment perdre cette habitude : essayer deux ou trois nouveaux plats de légumes et de fruits chaque semaine pour en trouver quelques-uns à son goût.

Mauvaise habitude : ne boire que des boissons gazéifiées et caféinées.

Comment perdre cette habitude : s’engager envers soi-même à boire un verre d’eau pour chaque boisson gazeuse ou chaque café.

Mauvaise habitude : se priver de sommeil.

Comment perdre cette habitude : se coucher à une heure raisonnable chaque nuit, même si on n’est pas fatigué. Pas de télévision, ni de livres et les lumières éteintes.

Exercez un contrôle sur vos habitudes!
On peut modifier n’importe quels comportements, y compris les vôtres. Il s’agit simplement de commencer et de suivre les étapes nécessaires pour y arriver. Pour venir à bout de son habitude, Loraine s’y est prise petit à petit. Mais déjà, elle constate une différence.

Son plan d’attaque? « J’ai commencé par jeter les restes tout de suite après les repas », dit-elle. « Ma famille ne les mangeait pas de toute façon et, si je les laissais sur la cuisinière (ou même dans le réfrigérateur), je savais que je serais tentée d’en manger plus tard! »