Alimentation

Un coup de main dans la cuisine

Comment faire participer votre famille à la préparation des repas

 

Soyons francs. Lorsque vient le temps de préparer des repas, nous pourrions tous profiter d’un coup de main. Selon un sondage de Statistiques Canada mené en 2010, les femmes consacraient 13,8 heures par semaine à des tâches domestiques non rémunérées en plus de travailler à temps plein dans le cadre d’un poste régulièrement rémunéré. Faire en sorte que votre famille vous aide dans la cuisine peut être un moyen de vous rendre la vie plus facile.

L’aide de votre famille offre deux avantages de taille : tout d’abord, elle favorise la confiance de vos enfants dans la cuisine et leur fournit la capacité de se préparer des repas sains à l’avenir. Ensuite, et surtout, elle vous donne l’occasion de prendre du temps pour vous! Bien entendu, utiliser le temps libre que vous obtiendrez (lorsque votre famille vous prêtera main-forte dans la cuisine) pour effectuer d’autres tâches domestiques est une réelle tentation, mais essayez d’en être conscient et de vous concentrer néanmoins sur vous-même, que ce soit en participant à une séance d’entraînement énergisante, en lisant un bon livre ou en vous adonnant à toute autre activité qui vous procure de la joie.

Des compétences dans la cuisine qui durent toute une vie
Vous pourriez redouter et peut-être même éprouver de la frustration à l’idée que votre famille vous aide dans la cuisine. Après tout, vous avez votre propre façon de faire les choses qui est sans doute efficace et routinière. Cependant, même les plus petits travaux peuvent aider vos enfants à se familiariser avec les tâches essentielles quotidiennes dans la cuisine. Cristel Moubarak, diététiste et fondatrice de Nutrifoodie*, un programme d’éducation et de conseils en nutrition à Vancouver, suggère que les enfants peuvent commencer par des tâches simples comme « mélanger le contenu d’une casserole ou mesurer des ingrédients ou les prendre du frigo et les laver. Si les enfants sont à l’aise avec des couteaux, couper des ingrédients peut être une activité palpitante. » Ces techniques fondamentales posent les bases de l’autonomie dans la cuisine et vous libèrent personnellement de tâches dans la cuisine.

Tous peuvent mettre la main à la pâte
Lorsque vos copilotes dans la cuisine se sentent à l’aise dans la cuisine et ont montré qu’ils peuvent préparer un repas avec succès, assignez-leur un jour particulier de la semaine où ils seront responsables de préparer le souper de la famille. En plus, évidemment, d’être utile, ce genre de répartition des tâches donne de l’assurance dans la cuisine. Selon Mme Moubarak, « Beaucoup d’études ont conclu que les enfants qui participent à la préparation de repas sont plus "intelligents” dans la cuisine et deviennent ultérieurement des adultes plus sains. » Tous ceux qui ne participent pas directement au processus de préparation des repas peuvent à tour de rôle mettre et débarrasser la table ainsi que faire la vaisselle et nettoyer les comptoirs après le repas. Donc, votre famille peut non seulement vous aider avec la préparation du souper, mais elle dispose maintenant aussi de tous les outils essentiels à la préparation de son dîner pour l’école ou le travail. Même les très jeunes enfants peuvent aider par rapport à cette tâche en sélectionnant un fruit préféré du frigo, en remplissant une bouteille d’eau ou en ajoutant des raisins secs (c.-à-d. des « fourmis ») à des bâtonnets de céleri.

Amusez-vous et détendez-vous
Voici une dernière idée à considérer en encourageant votre famille à participer à la planification et à la préparation des repas : créez une ambiance agréable et essayez d’éviter le perfectionnisme et les remarques critiques. Si l’environnement est amusant et propice à la créativité, votre famille aura plaisir à être dans la cuisine et à préparer ses propres repas. Même faire la vaisselle peut être une activité agréable. Mettez de la musique entraînante et voyez si vous pouvez créer une fête axée sur le nettoyage!

* Site en anglais seulement.