Surveiller sa santé par les selles

Ne soyez pas dégoûté! Il est important de garder l’œil ouvert au moment d’aller à la toilette.

Ce n’est probablement pas la chose la plus agréable à faire, mais il est important de vérifier vos selles, puisqu’il s’agit d’une façon de surveiller votre santé.

Si vous prêtez attention à cette fonction régulière du corps, vous aurez une bonne idée de ce qui est normal pour vous et vous pourrez déceler tout changement rapidement.

« De plus en plus, la recherche établit un lien entre la santé intestinale et de nombreux autres aspects de la santé globale. Il s’agit là donc d’une fonction à suivre de près pour soutenir tous les autres systèmes », déclare Liz Wyosnick, M.Sc., Dt.P., nutritionniste et propriétaire d’Equilibriyum à Seattle.

Voici ce qu’il faut savoir sur les excréments, ce qui est normal et ce que vous devez surveiller.

 

Régularité

 

« Il n’existe pas réellement de calendrier fixe auquel tout le monde devrait adhérer », explique Megan Wong, nutritionniste travaillant avec AlgaeCal. « La fréquence à laquelle vous faites vos besoins est différente pour chacun. L’essentiel consiste à garder une régularité et à prendre conscience de changement dans vos habitudes. Par exemple, si vous commencez à aller à la toilette moins souvent, cela peut être le signe de constipation et, pour y remédier, il vous faudra manger plus de fibres, boire plus d’eau ou faire plus d’activité physique. »

 

Les spécialistes affirment que vous devriez aller à la selle au moins une fois par jour, règle générale.

 

Selon Mme Wyosnick, une à trois selles par jour sont considérées comme normales. « C’est le meilleur moyen d’éliminer les toxines, les sous-produits alimentaires, l’excès de cholestérol et d’hormones; donc aller à la toilette au moins une fois par jour est ce qu’il faut viser. »

 

« Le moment où vous allez à la selle doit être régulier et constant », ajoute Amanda A. Kostro Miller, Dt.P., LDN, qui siège au conseil consultatif de Fitter Living. « La plupart des gens se sentent bien s’ils ont au moins une selle par jour, tandis que des selles moins fréquentes peuvent donner la sensation d’être léthargique et plein. »

 

La clé pour une bonne régularité selon Mme Kostro Miller est de prendre des repas à des heures régulières, faire de l’activité physique, consommer des fibres et boire de l’eau. Pour en savoir plus sur l’ajout de fibres à votre alimentation, lisez notre récent article L’ABC des fibres.

 

Les moments passés à la toilette doivent être brefs et avoir une bonne sensation

 

« Le moment passé à la toilette doit être relativement court, soit de cinq [à] dix minutes pour faire ce que vous avez à faire », explique Mme Wyosnick. « L’évacuation des selles doit soulager et n’être accompagnée d’aucune douleur ni d’aucun effort. Une douleur ou un effort excessif peut être le symptôme de selles dures et de constipation, trouble qu’il faut traiter avant qu’il n’entraîne des hémorroïdes ou des fissures. »

 

Vous devez regarder

 

« Ne soyez pas timide : regardez dans la cuvette pour évaluer le fonctionnement de votre digestion et votre état de santé », dit Mme Wyosnick.

 

Un extérieur lisse en forme de serpentin, de S ou de C est idéal et indique généralement une bonne selle, explique-t-elle. « Des matières fécales ayant l’aspect de petites boules signifient en général de la constipation et [des selles] trop liquides ou trop molles peuvent donner des indices d’une éventuelle intolérance alimentaire. »

 

Mme Kostro Miller ajoute ceci : « Une selle saine est souple, est facile à passer et a une forme. Des selles foncées, dures ou douloureuses peuvent indiquer une sous-hydratation ou des problèmes de constipation. Celles qui sont liquides comme une diarrhée peuvent être signe de problèmes de digestion, de consommation d’aliments avariés ou d’une flore intestinale altérée. »

 

Vous voudrez également vérifier si votre selle flotte ou coule, dit Mme Wyosnick. « Une selle qui flotte pourrait vouloir dire qu’elle contient énormément de gras; il se pourrait que vous digériez mal les matières grasses. Observez la composition de vos repas et essayez des aliments moins gras et plus riches en fibres solubles. Si ce phénomène persiste, consultez un médecin. »

 

En plus de la consistance et de la forme, vous devez également rechercher toute nourriture non digérée.

 

« Si vous voyez des restes de nourriture dans vos selles, cela pourrait indiquer une mauvaise digestion de ces aliments », dit Mme Wyosnick. Le maïs et le pigment rouge des betteraves ne se décomposent pas complètement, donc si vous remarquez cela, c’est normal. Mais si vous voyez d’autres aliments non digérés dans vos selles, Mme Wyosnick explique que vous pouvez essayer de ralentir le rythme lorsque vous mangez, en mâchant bien et en réduisant les portions de ces aliments jusqu’à ce que vous ne les remarquiez plus dans vos selles.

 

Un peu de papier, c’est suffisant : 

 

« Une selle idéale ne laisse pas beaucoup de résidus et nécessite donc peu de papier hygiénique », explique Mme Wyosnick. « Beaucoup de papier toilette, de mucus ou de résidus peuvent signifier qu’il y a quelque chose dans vos repas précédents qui ne vous a pas plu. »

 

Prenez en note vos habitudes

 

« Prêtez attention à vos habitudes comme celle de forcer énormément pour évacuer ou lors d’une “évacuation incomplète” », dit Mme Wong. « L’évacuation incomplète, c’est lorsque vous avez l’impression que vous n’avez pas terminé, mais que vous êtes incapable de continuer. Le fait d’ignorer l’envie d’aller à la selle est une cause commune dans ces deux habitudes », explique-t-elle. « Cela peut également signifier que vous devez consommer plus de fibres et d’eau, et faire plus d’activité physique. » Si vous avez l’impression que votre alimentation et votre niveau d’exercice sont adéquats, dit-elle, pensez aux médicaments que vous prenez et qui peuvent être constipants comme les médicaments contre la douleur et les comprimés de fer.

 

Ce qu’il faut surveiller
 

  • Changements dans vos selles : « La régularité du transit intestinal est différente pour chaque personne », déclare Kristin Gillespie, nutritionniste et clinicienne certifiée en soutien nutritionnel à Virginia Beach, en Virginie. « Règle générale, les selles saines sont souples, faciles à passer, en forme de saucisse et de couleur brune. » Les changements à surveiller « comprennent la présence de sang, un changement à une couleur sombre/noire ou grise et une diarrhée ou une constipation qui perdure. Si vous observez l’un de ces changements, consultez votre médecin. »
  • Constipation fréquente : « La constipation occasionnelle est un phénomène qui arrive à tout le monde », affirme Mme Kostro Miller, « mais si vous souffrez régulièrement de constipation, le problème peut être plus important. La première ligne de défense consiste à modifier votre alimentation et votre mode de vie. Pour faciliter l’évacuation des selles, assurez-vous de consommer suffisamment de fibres provenant des fruits, des légumes, des céréales complètes, des noix, des graines et des légumineuses. » Vous devez également vous assurer que vous buvez suffisamment d’eau, dit-elle, car trop de fibres et peu d’eau peuvent également rendre le transit intestinal difficile.
  • Diarrhée chronique : La diarrhée peut arriver à n’importe qui de temps en temps, explique Mme Kostro Miller, mais si elle est chronique, elle pourrait indiquer une malabsorption ou de possibles troubles intestinaux. « Tout trouble intestinal chronique doit être traité par un médecin et un nutritionniste », ajoute-t-elle.