Épanouissement

Six avantages majeurs de briser votre routine

Nous connaissons tous cet endroit, qui nous rend totalement détendus et confiants, comme si nous pouvions affronter tout ce que le monde nous réserve. Cet endroit, c’est la zone de confort.

« Notre zone de confort décrit une situation où nos niveaux de stress et d’inconfort sont au plus bas et où les risques que nous prenons sont minimes, voire inexistants », explique Katie A. Rickel, Ph. D, psychologue clinicienne à Durham, en Caroline du Nord.

En 1908, les psychologues Robert Yerkes et John Dodson ont démontré sur des souris que la zone de confort permettait d’observer des comportements prévisibles et constants.

Nous aimons être dans cette zone. « C’est un peu comme la température d’une pièce qui nous semble agréable. Comme un thermostat émotionnel que nous ne voudrions pas voir bouger », déclare Laura Nufire, M.S.S., directrice clinique du centre résidentiel de perte de poids Structure House. « Les jeunes expérimentent différentes manières d’aborder la vie, mais, en vieillissant, on observe davantage de comportements routiniers et rigides. »

« Mais naviguer constamment en eaux calmes peut également cacher une routine trop rigide, qui peut nous amener à perdre ce côté magique qui se produit lorsque l’on essaye quelque chose de nouveau, explique Dre Rickel. De nombreuses recherches démontrent que nous ne déployons pas notre plein potentiel, à l’égard d’un comportement ou d’une activité, en restant dans notre zone de confort », dit-elle.

Laura Nufire ajoute : « Bien sûr, il y a une zone idéale dans le fait de sortir de sa zone de confort. C’est un peu comme ce que disent les entraîneurs à propos de l’exercice : ’Surpassez-vous, sans pour autant vous faire mal.’ Il en est de même pour entraîner votre force émotionnelle. »

L’idée est d’accepter que vous soyez novice et de surmonter l’inconfort à mesure que vous apprenez, ajoute-t-elle. Apprendre quelque chose de nouveau, comme suivre un cours d’art ou pratiquer une nouvelle forme d’activité physique, est une bonne première étape.

« Et puis, une fois que vous l’aurez fait, il vous sera plus facile de surmonter vos peurs », ajoute Mme Nufire. Vous commencerez ensuite à profiter des bienfaits suivants :

 

Vous serez plus créatif.
 

« Quitter un état d’esprit figé peut vous ouvrir à de nouvelles façons de penser, souligne Mme Nufire. Les petits changements, comme mettre votre chaussure gauche en premier si vous avez l’habitude de commencer par la droite, font fonctionner les neurones un peu différemment. »

 

Vous entraînerez votre mémoire.


Des recherches menées à l’Université du Texas à Dallas révèlent que s’engager dans de nouvelles activités (comme la photographie ou la couture) qui mettent au défi le cerveau permet d’avoir une bonne mémoire plus longtemps.

 

Vous vous ferez de nouveaux amis.


Étendre ses activités permet généralement de rencontrer de nouvelles personnes. Si vous êtes timide de nature, discutez de votre environnement commun. « Il est facile d’éviter la discussion, mais vous pourriez passer à côté de personnes potentiellement très intéressantes », affirme Mme Nufire.

 

Vous aurez davantage confiance en vous.


La façon la plus simple d’améliorer l’estime de soi? « En constatant ses réussites », explique Dre Rickel. Après tout, nos croyances façonnent nos comportements. Supposons que vous pensiez être un mauvais cuisinier, mais que vous prépariez un délicieux repas (avec les compliments de votre famille). Vous pourriez revenir sur cette croyance originale. « Si nous ne mettons jamais à l’épreuve nos capacités, nous ne pourrons pas constater que nous pouvons faire plus que ce que nous pensions », poursuit-elle.

Sans compter que croire que l’on peut réussir est primordial dans la réalisation de ses objectifs (et l’établissement de nouveaux objectifs). « Les objectifs sont essentiels pour réussir à long terme, qu’il s’agisse de perdre du poids, d’apprendre quelque chose de nouveau ou de changer de comportement », affirme-elle.

 

Vous n’allez pas toujours y arriver (mais vous en sortirez grandi).


Essayer quelque chose de nouveau ne donne évidemment pas toujours les résultats escomptés. Mais l’échec est tout aussi important. « C’est dans ces situations que nous apprenons souvent ce que nous devons faire pour améliorer nos chances de réussite à l’avenir », ajoute Mme Nufire. Persévérez. Si vous persistez pour développer de nouvelles compétences ou pour tenter une nouvelle approche, vous vous retrouverez devant un défi à surmonter. «Vous aurez certainement davantage confiance en vous en ayant déjà connu un échec », déclare Dre Rickel.

 

Vous serez capable de surmonter la moindre épreuve.


« On a souvent envie de penser que la vie est contrôlable, mais ce n’est pas toujours le cas, » déclare Mme Nufire. Cependant, sortir sciemment de sa zone de confort pour faire de nouvelles expériences vous permet de ressentir de l’inconfort (voire de la peur) de manière un peu plus maîtrisée, souligne-t-elle. « Cela peut vous aider à mieux gérer les aléas de la vie. »