Mise en forme

Sauter de joie

Un coup d’œil à la nouvelle mode du conditionnement physique sur trampoline.

Vous vous souvenez comme c’était amusant de sauter sur un trampoline quand on était petit? En fin de compte, il semblerait bien que c’était aussi quelque chose de bien bon pour la santé!

Le saut sur trampoline est devenu une grande mode en conditionnement physique il y a quelques années de cela et des vedettes en tous genres en vantent depuis les mérites. Il faut toutefois dire que la mannequin Cindy Crawford le pratiquait depuis longtemps déjà.

Le 19 juillet dernier étant la journée mondiale du saut, nous nous sommes dit qu’il s’agissait d’une bonne occasion d’examiner de plus près cette tendance. Alors, devriez-vous l’essayer et si oui, à quoi pouvez-vous vous attendre?

« Plusieurs organisations comme la NASA et l’American Council on Exercise (ACE, le conseil américain de l’activité physique) ont mené des études sur la question et leurs résultats semblent bien indiquer que le saut sur trampoline peut être tout aussi efficace que la course à pied », de dire Mike Turner, entraîneur personnel et fondateur de Unity Fitness, une marque de conditionnement physique qui travaille aussi dans la bienfaisance.

« Il y a aussi d’autres avantages, » poursuit-il, « cet exercice aide à améliorer son équilibre et à atténuer la tension au niveau des articulations, qui s’accumule avec les contacts répétés contre des surfaces rigides, comme ceux qui se produisent lors de la course et du saut. »

Une étude menée par l’ACE a permis de découvrir qu’en sautant ainsi, les femmes brûlaient 8,3 calories par minute et les hommes, 11 calories par minute quand on inclut aussi les activités d’échauffement et de récupération. Ces résultats sont à peu près équivalents à ceux que l’on obtient en faisant du jogging à 10 km à l’heure sur un terrain plat, en faisant du vélo à un peu plus de 20 km à l’heure ou en jouant au basket-ball, au football ou au Frisbee.

Mais le plus grand avantage du saut sur trampoline pourrait bien être le plaisir qu’on en tire. Après tout, quand on s’amuse en faisant du sport, il y a bien des chances qu’on en fasse plus souvent!

Toujours d’après la même étude de l’ACE, le facteur plaisir pourrait même avoir donné aux participants l’impression qu’ils ne faisaient pas tant d’efforts que ça.

Julie Lohre, entraîneuse personnelle et experte en conditionnement physique pour femmes, est d’avis que le trampoline est un excellent outil pour faire travailler tout son corps.

« Quand je donne des conseils de conditionnement physique en ligne, j’encourage souvent mes clients à intégrer des activités cardio amusantes dans leur programme : le trampoline en est un excellent exemple! En fait, je suis même d’avis qu’il s’agit d’un excellent entraînement par intervalles à haute intensité pour brûler les graisses corporelles tout en entretenant des muscles en santé. »  

L’entraînement par intervalles à haute intensité en cardio, explique Mme Lohre, permet d’associer des périodes d’entraînement intensives et des périodes de rétablissement plus tranquilles. Ainsi, on peut à la fois faire de grands efforts et bénéficier de périodes de repos raisonnables, ce qui permet au cœur de se calmer, sans pour autant tomber en deçà du rythme qui fait brûler les tissus adipeux.

« L’un des plus grands avantages de ce genre d’entraînement, c’est qu’il fait travailler les muscles abdominaux tout en améliorant l’équilibre et l’agilité », de dire l’entraîneuse. 

« Si vous avez envie de vous adonner au saut sur trampoline à la maison, la première chose à faire, c’est de vous procurer un mini-trampoline solide et fiable, » affirme-t-elle. « En général, je préfère ceux dont les ressorts sont un peu rembourrés et qui ont une barre que l’on peut agripper. Les trampolines de qualité supérieure seront plus sécuritaires et dureront plus longtemps que ceux qui sont bon marché. »

M. Turner, lui, apporte quelques précisions supplémentaires : « Bien que le saut sur trampoline puisse réduire considérablement les risques de blessure orthopédique si on le compare au jogging, il ne faut pas croire pour autant que les risques sont de zéro. »

 

« L’assemblage des trampolines personnels, » poursuit-il, « doit être effectué correctement et il doit y avoir du rembourrage qui recouvre les ressorts métalliques solides. Un mauvais atterrissage sur un ressort peut causer des fractures et des foulures. »

 

Turner recommande également d’envisager l’achat d’un trampoline doté de barres d’appui, plus sécuritaire que les autres modèles, quoique peut-être moins connu.

 

Alors, partant pour le saut sur trampoline à la maison? Voici un entraînement par intervalles à haute intensité recommandé par Mme Lohre.

1. Sauts en douceur, 30 secondes 

« Gardez les pieds à la largeur des épaules, fléchissez légèrement les genoux et sautez en restant en contrôle. Vos pieds quitteront le trampoline pendant quelques instants, mais vos genoux doivent rester alignés. En gardant une bonne position, vous ferez une toute petite rotation des hanches et ferez travailler vos muscles abdominaux », explique l’entraîneuse.

 

2. Pompes, 15 fois 

Si vous êtes débutant ou intermédiaire, mettez les mains sur le trampoline et les pieds sur le sol. Si vous êtes plus avancé, mettez les pieds sur le trampoline et les mains sur le sol.

3. Genoux dans les airs, 30 secondes

4. 30 flexions des jambes, sur le trampoline

5. Demi-tours dans les airs, 30 secondes

6. 15 abdominaux coude-genou croisés

7. Sauts en douceur, 60 secondes

8. 15 étirements de bande élastique 

9. Sauts avec écart rapides sur le trampoline, 30 secondes

10. 15 flexions des jambes avec ballon dans 3 directions 

11. 30 exercices de l’alpiniste (mains sur le trampoline)

12. 15 abdominaux façon grenouille 

13. Talons-fesses, 30 secondes

Reposez-vous un peu si vous en avez besoin, puis répétez le programme trois ou quatre fois, de dire Mme Lohre.