Mise en forme

Revenir à l’exercice après une blessure ou une absence

Il peut arriver à n’importe qui de mettre l’exercice de côté pendant un certain temps, même chez les adeptes les plus endurcis.

 

Heureusement, les trois étapes suivantes nous montrent comment repartir du bon pied et comment nous renforcer physiquement et mentalement!

Blessure au dos, virus, nouveau-né, heures supplémentaires, longues vacances, autant de raisons pour abandonner l’exercice, à moins que l’on n’ait jamais vraiment aimé ça de toute façon. Bref, ça fait tellement longtemps qu’on ne s’est pas exercé que l’effort qu’on mettait à développer ses muscles ou l’élan qu’on ressentait après l’entraînement ne sont plus que de lointains souvenirs. L’étape la plus difficile dans toute chose, c’est de commencer.

Quand on perd l’habitude de s’entraîner, le moral peut s’en ressentir, surtout si l’on a subi une blessure physique qui peut nous faire reculer de façon inattendue. Lorsque les muscles ne sont pas sollicités pendant une longue période, ils deviennent comme un véhicule que l’on a remisé pour l’hiver. Parlez-en à une femme qui n’a pas utilisé ses abdominaux pendant sa grossesse. Le corps a toujours besoin d’une période de récupération, mais une pause trop longue encourage la paresse physique et ça devient alors plus difficile mentalement de se remettre à l’activité physique.

Si l’on réussit à se convaincre que la fatigue, le stress ou notre état physique nous empêche de faire de l’exercice, on va rester bien sagement sur le sofa. Mais si l’on pense à l’énergie et à la détente que l’activité physique procure, sans compter qu’on aura l’air pétant de santé, alors on sera prêt à foncer!

Voici trois façons simples de reprendre un programme d’entraînement sans s’épuiser à l’effort et sans se décourager.

  1. Tout d’abord, pas de remords! Peu importe ce qui a provoqué l’abandon de l’exercice hier, l’important c’est ce qui se passe aujourd’hui et ce qui va arriver demain. L’esprit est un instrument étonnant qui peut nous aider ou nous nuire en fonction de la manière dont on s’en sert. Plutôt que de s’attarder à ce qui nous a poussés à cesser l’exercice, ne vaut-il pas mieux se concentrer sur toutes les bonnes raisons de recommencer? En voici quelques-unes : amélioration de la santé cardiovasculaire, muscles découpés, élimination de l’excès de graisse, réduction du stress, meilleur sommeil et soutien de notre entourage. On n’est pas obligé de suivre le même programme ou de pratiquer les mêmes exercices ou activités! Après tout, on peut s’intéresser à une foule d’activités nouvelles qui pourront nous apporter beaucoup de plaisir et d’excellents résultats.

 

  1. À petits pas! Rien n’empêche de reprendre un programme d’entraînement particulier, même si on s’est déjà blessé en le suivant! Mais il est toujours conseillé de réduire l’intensité des premières séances d’entraînement afin de ne pas s’essouffler ou de se sentir humilié. On a bien le droit de ralentir, de reprendre son souffle et de soulever des poids moins lourds. Il faut s’attendre à avoir perdu de la force et de l’endurance, mais en comprenant que cela n’est qu’une situation temporaire qui n’indique en rien dans quel état on sera dans peu de temps.

 

  1. Se fixer un programme qu’on va vraiment suivre! L’une des plus graves erreurs que les gens commettent est de se lancer tête première dans une entreprise irréaliste. On se promet de rattraper le temps perdu et de s’entraîner chaque jour avant le lever du soleil... puis, aussi vite qu’on a commencé, on se surprend à rester au lit le matin, à sauter des séances d’entraînement, puis à jeter l’éponge définitivement. Si c’est l’après-midi qu’on a le plus d’énergie, alors c’est à ce moment-là qu’il faut s’exercer! Pour ceux qui préfèrent le matin, il existe des ateliers qui accueillent les lève-tôt. De nombreuses activités en matière de santé et de forme physique sont offertes à toute heure du jour ou de la nuit. Ce sera plus facile de respecter ses engagements, si l’on s’inscrit à des séances structurées qui se déroulent le même jour de la semaine toujours à la même heure.