Pourquoi prendre le temps d’être pleinement conscient en vaut la peine

Ces huit bienfaits pour la santé en disent long sur la pertinence d’une telle approche

Ces jours-ci, nous essayons d’intégrer tant de choses dans nos vies : les publications sur Instagram de nos amis, les plus récentes séries sur Netflix et les coups de cœur de notre club de lecture.

 

Or, prendre le temps d’être pleinement conscient en vaut-il également la peine?

 

Parce que la méditation de pleine conscience, c’est-à-dire passer du temps à réfléchir tranquillement, peut améliorer la santé mentale et physique, nous sommes d’avis que la réponse à cette question est oui.

 

 

Voici huit raisons, signalées dans des études scientifiques, pour lesquelles la méditation est importante :

 

 

1. La méditation pourrait atténuer l’anxiété et la dépression.

 

Publiée en 2014 dans la revue JAMA Internal Medicine, une méta-analyse sur les effets de programmes de méditation a présenté des preuves modérées d’une atténuation de l’anxiété et de la dépression lors d’études cliniques effectuées auprès de 3 515 participants. Selon Jeffrey B. Rubin, PhD, psychothérapeute, instructeur de méditation et auteur de The Art of Flourishing: A Guide to Mindfulness, Self-Care, and Love in a Chaotic World, la méditation fournit une tolérance affective accrue donnant lieu à « une plus grande aptitude à composer avec et gérer une plus vaste gamme de sentiments sans les juger, les internaliser ou les projeter sur d’autres personnes ». Elle procure, donc, une plus grande sérénité ou un meilleur équilibre d’esprit durant la méditation et dans des contextes distincts de celle-ci aussi.

 

 

 

2. La méditation pourrait réduire votre pression artérielle, surtout si elle est déjà trop élevée.

 

Lors d’une étude de 2009 parue dans l’American Journal of Hypertension, la médiation transcendantale, un type particulier de méditation, a réduit la pression artérielle des participants, surtout chez ceux à risque d’être atteints d’une pression artérielle élevée. Cette étude ainsi que d’autres recherches ont amené l’American Heart Association à déclarer dans un énoncé scientifique en 2017 que la méditation génère une réduction modeste de la pression artérielle.

 

 

 

3. La méditation améliore la concentration.

 

La méditation de pleine conscience change « la façon dont vous vivez dans le moment présent », affirme Amishi Jha, PhD, professeure agrégée de psychologie à l’University of Miami, qui étudie les effets de la méditation sur les populations très stressées. En raison de l’effet positif de la méditation sur l’attention, Mme Jha avance l’hypothèse que la méditation pourrait aider les gens à s’en tenir à leurs objectifs d’alimentation et d’exercice. « Pour un suivi efficace de ce que vous mangez et de votre activité physique, vous devez remarquer ce qui se passe, puis réellement consigner ce que vous faites. Procéder de cette façon pendant un long moment pourrait grandement solliciter et donc réduire votre attention. Par contre, mettre en pratique la pleine conscience pourrait rehausser et renforcer votre concentration afin que vous soyez plus à apte à rester sur la bonne voie. »

 

 

4. La méditation pourrait minimiser les perturbations que cause le stress dans votre vie.

 

La pleine conscience pourrait vous donner la dose additionnelle de résilience dont vous avez besoin pour faire face avec aplomb à des moments difficiles. Les travaux de recherche de Mme Jha sur la méditation portent sur des personnes qui vivent des périodes de stress bien définies, comme des étudiants ou des militaires. Cependant, elle dit que pour ceux et celles qui ne font pas partie de ce groupe et qui ne savent pas toujours quand ils devront affronter une situation de stress élevée, la méditation quotidienne est essentielle. « Lorsque nous méditons régulièrement, nous sommes mieux préparés à toute éventualité. »

 

 

 

5. La méditation pourrait aider à réduire la douleur.

 

Une étude de 2016 publiée dans le Journal of Neuroscience a indiqué que la méditation peut aider à mitiger la douleur et qu’elle a recours à un mécanisme différent de celui des opiacés naturels dans le corps. Alors que cette étude tournait autour d’une douleur simulée chez des volontaires en bonne santé dans un laboratoire, d’autres chercheurs ont étudié l’effet de la méditation sur de vrais patients atteints de troubles précis causant de la douleur. Une étude de 2016 parue dans la revue JAMA et effectuée auprès de patients souffrant de douleurs chroniques dans le bas du dos a montré que la méditation peut mener à de plus grandes améliorations que les traitements habituels. Une autre étude publiée en 2014 dans la revue Headache a signalé que la méditation pourrait réduire la durée et l’intensité des migraines.

 

 

 

6. La méditation pourrait vous aider à vous redresser plus rapidement.

 

Les obstacles en cours de route sont inévitables, peu importe vos objectifs de vie ou de mieux-être. La pleine conscience peut diminuer la sévérité des reproches que vous vous adressez lorsque vous faites face à une embûche. Selon M. Rubin, ajouter de la patience et de l’autocompassion à vos efforts vous permettra de vous remettre des écarts qui surviennent et de vous replacer sur la bonne voie.

 

 

 

7. La méditation pourrait faire de vous un meilleur partenaire.

 

D’après Mme Jha, c’est cet avantage qui l’a orientée vers la méditation — tout d’abord en tant que quête personnelle, puis en tant que sujet de recherche. À l’époque où Mme Jha a obtenu son premier poste de professeur universitaire, elle était mariée et mère d’un enfant de 2 ans. Elle était aussi enceinte d’un deuxième enfant. À juste titre, elle éprouvait énormément de stress. Mme Jha a essayé la méditation pour l’aider à avoir une vie familiale et professionnelle plus épanouissante et cela a eu un impact des plus marquants. Elle suggère que parce que la méditation améliore l’attention en général, dans le contexte d’un mariage ou d’une relation interpersonnelle, elle peut améliorer l’attention que les gens accordent à leur partenaire.

 

 

 

8. Enfin, la méditation exige relativement peu de temps.

 

« Plus vous faites de la méditation, plus vous en profitez. Toutefois, il peut être utile de consacrer même aussi peu que 12 minutes par jour à la méditation », explique Mme Jha.