Pourquoi les régimes intensifs ne fonctionnent pas

Ils semblent peut-être attrayants, mais ils ne sont pas durables

Vous avez sûrement entendu parler de toutes sortes de régimes et de solutions rapides pour perdre du poids – comme tout le monde. Le problème, toutefois, c’est qu’ils ne règleront rien si vous souhaitez connaître une perte de poids durable et être en bonne santé.

« Par définition, un “régime intensif” est quelque chose de temporaire, une phase », explique Julie Mancuso (site en anglais), nutritionniste et propriétaire de JM Nutrition. « Les régimes intensifs sont populaires parce que nous vivons dans un monde de gratification instantanée qui regorge de solutions rapides pour à peu près tout. Les personnes ayant du mal à sacrifier l’immédiat au profit du long terme auront donc souvent tendance à essayer ce type de régime. Elles veulent seulement une solution simple et rapide à un problème complexe aux multiples facettes. »

Elle ajoute : « Soyons réalistes, les gens sont bombardés de toutes parts de remèdes apparemment instantanés de nos jours. Ils pensent donc que des solutions rapides sont non seulement possibles, mais aussi prévues. Malheureusement, ce n’est pas comme ça que les choses fonctionnent dans la vraie vie. »

Si vous constatez une diminution du chiffre sur la balance au début, cette diminution ne durera pas et n’améliorera pas votre santé, renchérit Lisa Young (site en anglais), Ph.D., nutritionniste et autrice du livre Finally Full, Finally Slim.

C’est parce que, dit-elle, « le poids perdu lors d’un régime intensif découle généralement d’une perte d’eau et de muscles maigres et non de la graisse corporelle. »

Pour que le changement soit durable à long terme, Mme Mancuso affirme qu’il faut construire une base solide, « une base qui comprend un aspect éducatif, des stratégies pratiques pour faire face aux revers et éviter les pièges et, bien sûr, la prise de responsabilité ».

Le choix d’essayer un régime intensif s’appuie aussi souvent sur un sentiment de vanité, selon Mme Mancuso, mais si la vanité est une puissante source de motivation, celle-ci demeure superficielle.

« Autrement dit, ils [les gens] veulent être beaux et en santé avant de nourrir leur corps », déclare-t-elle. Toutefois, explique-t-elle, ce qui compte vraiment, c’est une santé optimale. La prise de conscience de ce principe peut aider les gens à comprendre que le parcours vers l’atteinte des objectifs de santé et de mise en forme est graduel et se fait sans hâte.

Le fait que les régimes se fondent souvent sur la privation constitue une autre grande raison pour laquelle ceux-ci ne fonctionnent pas, dit Mme Mancuso.

« Bien que le passage d’un extrême à un autre fonctionne chez certaines personnes, le quasi-choc de l’exclusion de certains aliments très appétissants dont la consommation est une habitude bien ancrée représente rarement la recette à suivre pour réussir à long terme », dit-elle.

Psychologue agréée, Rebecca Leslie (site en anglais) mentionne qu’elle discute tout le temps avec ses patients de régimes intensifs et de problèmes alimentaires.

« Les régimes intensifs entraînent une perte de poids, puis une prise de poids, souligne-t-elle. Cela crée un cycle de poids, ce qui est néfaste pour la santé. »

Les régimes intensifs donnent aussi souvent aux gens l’impression d’être limités, déclare-t-elle.

« Vous pensez à tous les aliments que vous ne pouvez pas manger. L’humain est ainsi fait que, lorsqu’on lui dit qu’il ne doit pas ou ne peut pas faire quelque chose, il voudra faire cette chose encore plus. Prenez l’exemple d’un enfant à qui l’on demande de ne pas ouvrir le placard. Maintenant, tout ce que cet enfant veut faire, c’est d’ouvrir ledit placard. Les restrictions alimentaires créent des fringales et accentuent la propension à trop manger. Une personne qui se fait dire qu’elle ne peut pas manger tel et tel aliment après une période de temps viendra à se rebeller et à manger par la suite tous les aliments qui lui étaient interdits. »

« Psychologiquement, il est également très difficile de maintenir un régime intensif, qui crée une mentalité de régime selon laquelle on est au régime ou non », ajoute Mme Young. « Une façon plus saine de perdre du poids est d’établir un mode de vie et de mettre l’accent sur le contrôle des portions ainsi que sur les aliments à consommer.

Par ailleurs, la privation peut prendre une autre forme, affirme Mme Mancuso. « Lorsque les gens ont recours à un régime intensif, ils excluent souvent de nombreux aliments de leur alimentation quotidienne, y compris des aliments sains et riches en nutriments. La privation de nutriments risque de nuire à la santé en se manifestant par toutes sortes de symptômes désagréables et en influant sur nos choix alimentaires. »