Pourquoi les lectines suscitent-elles tant d’attention?

Qu’est-ce que les lectines et sont-elles bonnes pour la santé?

Les lectines font beaucoup jaser depuis un certain temps, mais combien de gens savent vraiment ce qu’elles sont et quel en est l’impact sur la santé? Pour en apprendre davantage, nous nous sommes penchés sur le sujet.

Tout d’abord, qu’est-ce que les lectines?

« On retrouve les lectines dans divers aliments, dont des fruits, des légumes, des noix et des herbes, qui sont souvent mis en vedette dans le cadre d’une alimentation saine », dit Amanda A. Kostro Miller, RD, LDN et membre du comité consultatif pour Smart Healthy Living

 

Bref, les lectines sont un type de protéine naturellement présente dans de nombreuses plantes.

Aliments riches en lectine

  • Arachides
  • Pommes de terre
  • Haricots rouges
  • Fèves de soya
  • Tomates
  • Blé

Habituellement, les protéines sont bénéfiques, pas vrai? Pourquoi donc certaines personnes affirment-elles que nous devrions éviter les lectines?

« Plusieurs promoteurs ont écrit des livres sur les bienfaits de suivre un régime sans lectine, mais peu d’études indiquent que le grand public devrait s’alimenter ainsi », explique Mme Kostro Miller.

The Plant Paradox, un livre écrit par le Dr Steven Gundry et préconisant une alimentation sans lectine, a récemment défrayé la manchette lorsque la chanteuse Kelly Clarkson en a vanté les mérites. Selon le livre, les lectines sont nuisibles parce qu’elles sont une protéine créée par les plantes pour se défendre contre les prédateurs et qu’elles peuvent perturber notre tractus gastro-intestinal et causer de l’inflammation.

« Les gens s’inquiètent du fait que les lectines causent de l’inflammation, la prise de poids et le cancer. Cependant, il n’y a pas suffisamment d’études à l’appui de cette allégation », précise Mme Kostro Miller.

D’après la Harvard T.H. Chan School of Public Health, les lectines sont des « anti-nutriments » et sont définies comme étant des protéines qui se fixent aux glucides. « Elles résistent à la décomposition dans les intestins et sont stables dans des milieux acides. » Ces attributs protègent les plantes des prédateurs dans la nature et peuvent donner lieu à des problèmes lors de la digestion humaine.

Des problèmes digestifs ont été notés chez des personnes qui ont consommé des aliments contenant des lectines dans un état actif, comme des haricots rouges crus ou insuffisamment cuits. Or, parce que les lectines sont surtout puissantes lorsqu’elles sont dans un état cru et actif et parce que les aliments qui les contiennent ne sont pas habituellement consommés crus, il est rare que nous mangions trop de lectines.

Mme Kostro Miller souligne que la plupart des processus de cuisson décomposent les lectines. Donc, si vous vous préoccupez vraiment des lectines, vous pouvez choisir de ne pas manger certaines plantes crues.

Selon la Harvard T.H. Chan School of Public Health, les méthodes de cuisson humides à chaleur élevée, comme bouillir ou mijoter des aliments, désactivent de manière particulièrement efficace les lectines, lesquelles sont solubles dans l’eau. Par exemple, songez à la façon dont nous faisons cuire les haricots secs : nous les laissons tremper, nous les faisons bouillir, etc.

Dans l’ensemble, Mme Kostro Miller précise que les aliments qui contiennent des lectines, comme les fruits, les légumes et les noix, sont considérés comme des composantes d’une alimentation saine. D’après des études actuelles, « les avantages de consommer ces aliments l’emportent sur les risques possibles ou non fondés associés aux lectines ».

« Bien que des études additionnelles pourraient examiner le sujet, les professionnels de la nutrition n’ont pas suffisamment de données aujourd’hui pour dire à leurs clients et patients d’éviter les aliments riches en lectine en raison de la teneur en lectine », ajoute-t-elle.