Alimentation

Pour une santé intestinale florissante

Mieux comprendre le rapport entre votre état de santé en général et votre système digestif.

Selon Sara Celik*, une docteure en naturopathie de Toronto, lorsqu’il est question de santé, tout repose sur l’intestin.

« La santé intestinale influe sur chaque aspect de notre santé. »

En effet, la Dre Celik qui cumule 10 ans d’expérience en clinique signale que 70 pour cent des cellules de notre système immunitaire se trouvent dans notre intestin.

Certaines études suggèrent même qu’il y a un « deuxième cerveau » dans notre intestin. Un article publié par l’université Johns Hopkins* affirme que « Caché dans les parois du système digestif, le “cerveau de l’intestin” change entièrement la donne pour ce qui est de la façon dont le domaine médical envisage les liens entre la digestion, l’humeur, la santé et la réflexion. Les scientifiques ont surnommé ce petit cerveau le système nerveux entérique (SNE), mais à vrai dire, il n’est pas si petit. Le SNE est constitué de deux couches minces de plus de 100 millions de cellules nerveuses qui tapissent votre tractus gastro-intestinal depuis l’œsophage jusqu’au rectum. »

« La nature nous a conçus parfaitement », dit la Dre Celik. Pensez-y. Faisons-nous notre possible pour vivre dans la société moderne d’aujourd’hui tout en donnant à notre corps l’occasion de fonctionner comme il le devrait?

« Nous nous démenons sans cesse », ajoute la Dre Celik. Par contre, il est important d’accorder à notre corps le temps d’effectuer ses fonctions normales – même s’il s’agit de quelque chose d’aussi simple que de passer quelques minutes additionnelles à la salle de bain chaque matin afin de ne pas précipiter ou refouler les rythmes corporels naturels.

Ce que vous pouvez faire pour favoriser la santé intestinale

  • Buvez suffisamment d’eau : Divisez par deux votre poids en livres. D’après la Dre Celik, la réponse correspond au nombre d’onces d’eau que vous devriez boire chaque jour.
  • Consommez suffisamment de fibres : La Dre Celik recommande la consommation de 30 à 40 g de fibres par jour.
  • Consommez des aliments riches en probiotiques : Les probiotiques sont de « bonnes bactéries » qui aident à minimiser l’inflammation, lutter contre les pathogènes et absorber les nutriments. « Les bactéries (sont) notre armée », précise la Dre Celik. Le stress, le sucre, l’alcool et les médicaments peuvent tous avoir une incidence sur le nombre de bonnes bactéries dans notre intestin. Donc, les aliments fermentés ou marinés comme le yogourt, le kéfir, le kombucha, le kimchi et les légumes marinés peuvent aider à rétablir cet équilibre.
  • Minimisez le stress : « Je constate un lien évident entre le stress et les problèmes intestinaux de mes patients », souligne la Dre Celik. Pour atténuer le stress, adonnez-vous à une activité apaisante qu’il s’agisse de méditer, de marcher, de danser, de faire du yoga, de respirer profondément ou de prendre un bain moussant.
Bon fonctionnement intestinal  mauvais fonctionnement intestinal
Évacuation de selles saines au moins une fois par jour Moins d’une évacuation de selles saines par jour, souvent avec des crampes et/ou de la difficulté à évacuer les selles
Pas de brûlure d’estomac Constipation ou diarrhée ou syndrome du côlon irritable
Pas de ballonnement Ballonnements réguliers
Gaz minimal (l’émission normale de gaz est environ de 10 à 15 fois par jour avec un minimum d’odeur) Réactions digestives à des aliments p. ex. ballonnement ou irritation

Qu’est-ce que des selles saines?

  • les selles sont bien formées
  • les selles ne contiennent pas d’aliments non digérés
  • un minimum de gaz

Vous pourriez vous sentir mal à l’aise de parler de ces choses ou même de lire à leur sujet, mais vous vous sentirez sans doute beaucoup plus mal à l’aise si vous ne le faites pas. En fin de compte, voici ce que conseille la Dre Celik : « Écoutez votre corps parce que votre corps vous parle. »

* Site Web en anglais seulement