Ne laissez pas le froid vous arrêter!

Conseils pour rester actif au temps des restrictions sanitaires cet hiver

Si quelqu’un vous avait dit que la pandémie serait toujours là au beau milieu de l’hiver, vous ne l’auriez peut-être pas cru. Et pourtant, c’est bien ce qui se passe. Il est parfois déjà difficile de rester actif pendant la saison froide dans les meilleures conditions, mais quand le stress et le désagrément causé par l’éloignement physique et le respect des protocoles de confinement s’y ajoutent, on risque de se sentir vraiment dépassé.

Et pourtant... pas de panique! Il existe de nombreuses solutions pour faire face à la situation actuelle. Voici quelques conseils de Jillian Michaels, spécialiste de la santé et de la mise en forme et créatrice de l’application The Fitness App.

« Les possibilités sont vraiment infinies », affirme Mme Michaels. « Bien sûr, si vous aimez être à l’extérieur, vous pouvez faire des sports d’hiver : du ski, du patinage sur glace, de la planche à neige, etc. Si vous n’habitez pas un endroit extrêmement froid, le vélo, le jogging, le kayak et le surf à pagaie restent des choix possibles. »

Si vous êtes toutefois plutôt de type casarnier et que vous avez un peu d’argent à investir, Mme Michaels recommande l’achat d’un équipement de mise en forme tel que Mirror ou Peloton.

Par ailleurs, les séances avec un entraîneur personnel sur FaceTime seraient, selon elle, une solution plus économique. Enfin, la solution la moins coûteuse et, selon Mme Michaels, à la fois la plus riche en possibilités et la plus efficace, serait d’utiliser une application de mise en forme. L’application WW est une excellente ressource puisqu’elle offre des entraînements à la demande pour tous les niveaux au moyen des applications Aaptiv et FitOn.

D’autre part, si vous avez déjà une certaine expérience des exercices de mise en forme et que les options susmentionnées vous paraissent inutiles, selon Mme Michaels, le choix le plus logique serait d’investir dans des haltères, des bandes ou des tubes élastiques. Tout ce dont vous aurez besoin, c’est votre corps et un de ces outils de base. « C’est littéralement tout ce qu’il vous faut pour faire une séance d’entraînement incroyable, à condition, bien sûr, que vous sachiez utiliser les équipements de façon efficace », ajoute-t-elle.

Mais si vous n’êtes pas complètement sûr de savoir comment vous entraîner correctement, Mme Michaels suggère que vous fassiez appel à un spécialiste afin d’éviter de vous blesser et d’obtenir les meilleurs résultats possible.

S’entraîner au centre de conditionnement physique

Si les centres de conditionnement physique dans votre région sont toujours ouverts, ils pourraient bien devenir votre destination préférée en hiver. N’oubliez cependant pas que, dans un tel centre, vous devez suivre les protocoles de santé et de sécurité applicables. Ceux-ci comprennent le plus souvent la désinfection, l’éloignement physique et le port d’un couvre-visage tout au long de votre entraînement. Cette dernière consigne pourrait s’avérer difficile à suivre, car de nombreuses personnes trouvent que le port d’un couvre-visage pendant l’entraînement empêche la bonne respiration.

« C’est vraiment pénible », avoue Mme Michaels. « Personnellement, je trouve cela très difficile, ce qui est quand même surprenant étant donné que je suis en très bonne forme. Je veux garder une attitude positive à ce sujet, mais la plupart des gens n’ont pas l’air d’y arriver. Au bout d’un moment, ils commencent à toucher leur couvre-visage pour pouvoir prendre une bonne respiration de temps à autre, ce qui à mon avis empire les choses : ils touchent tout ce qui les entoure, puis ils se touchent le couvre-visage ou le visage. »

Si vous avez de la difficulté à respirer à cause du couvre-visage, conclut Mme Michaels, vous pourriez opter soit pour un entraînement en plein air, en respectant l’éloignement physique, soit pour l’entraînement à la maison, auquel cas vous n’aurez plus besoin d’un couvre-visage.

S’entraîner en plein air

Si vous décidez de vous entraîner en plein air en hiver, il est essentiel d’être bien équipé.

« L’équipement est le facteur clé dans ce cas. Si vous avez un bon équipement, vous avez tout ce qu’il vous faut », affirme Mme Michaels. « L’équipement d’hiver, cela existe pour tous les sports, que ce soit pour le ski ou pour le jogging. Cela vaut la peine d’y investir puisque le bon équipement fait tellement la différence dans l’expérience. »

De plus, le corps se réchauffe à mesure que l’on avance dans l’entraînement. Il arrive donc un moment où l’on cesse d’avoir froid.

« Selon mon expérience, à mesure qu’on s’échauffe et qu’on avance dans l’entraînement, une chaleur allant de l’intérieur vers l’extérieur se répand dans le corps. La sensation de froid qu’il faut surmonter se limite donc aux cinq premières minutes », explique-t-elle.

Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas qu’il n’y a aucun mal à choisir l’entraînement à la maison.

S’entraîner à la maison

« Les gens aimaient faire de l’exercice à la maison même avant la pandémie; la pandémie n’a donc rien changé à cet égard », affirme Mme Michaels. « En effet, l’entraînement à la maison offre tout un tas d’avantages : le confort, l’aspect abordable, la flexibilité et j’en passe. Il faut en profiter. Le fait de ne pas avoir accès à un centre de conditionnement physique ne doit pas vous décourager – dans les faits, vous n’en avez pas besoin. »

Par contre, si vous êtes comme Mme Michaels, vous risquez de vous ennuyer de l’aspect social des centres de conditionnement physique. Si c’est le cas, Mme Michaels vous suggère d’appeler vos amis sur FaceTime et de vous entraîner avec eux.

« Vous n’avez alors qu’à télécharger une application de mise en forme dans votre téléviseur ou visualiser l’application sur votre téléviseur à partir d’un autre appareil (ordinateur, tablette, etc.) pour faire du sport avec vos amis. « Trouvez le moyen qui fonctionne pour vous. L’important, c’est de rester motivé, de se responsabiliser et de se sentir soutenu. »