Alimentation

Mettez les enfants au travail dans la cuisine!

Pour passer du temps de qualité avec les enfants tout en leur inculquant de saines habitudes de vie, rien de mieux que de cuisiner avec eux.


Des chefs réputés nous font part de leurs trucs et astuces et nous expliquent les avantages de faire une place aux enfants dans la cuisine.

Cuisiner avec les enfants peut allonger un peu le temps de préparation du souper, mais cela leur inculquera de bonnes habitudes alimentaires tout en contribuant au maintien des vôtres. 

« Quand on associe les enfants à la préparation du repas, cela les met en contact intime avec la nourriture, ce qui peut devenir un moyen très efficace de les inciter à manger », affirment les nutritionnistes Willow Jarosh, Dt.P. et Stephanie Clarke, Dt.P. œuvrant chez C&J Nutrition à New York. En outre, c’est un fait bien connu que, « si on fait entrer des “aliments pour enfants” dans la maison, c’est toute la famille qui les grignotera », explique le duo d’experts. « Mais si on fait plutôt des réserves de fruits frais, de noix, de légumes, de produits céréaliers à grains entiers, etc., ce sont ces aliments-là que la maisonnée mangera. » 

« La meilleure façon d’intéresser les enfants à la nourriture, c’est de les faire participer au processus autant que possible », explique le chef Graham Elliot, propriétaire du restaurant éponyme de Chicago étoilé au guide Michelin. Il partage aussi la vedette de l’émission culinaire de télé-réalité MasterChef Junior sur les ondes du réseau FOX, ce qui lui permet de montrer son talent naturel de mentor auprès des enfants à qui il enseigne l’art de la grande cuisine. Rien d’étonnant à cela, puisque chez lui, c’est en famille qu’il mitonne ses recettes préférées (dont celle de soupe froide au melon ci-après).

Plan d’action 
Familles, à vos tabliers! Les nutritionnistes Jarosh et Clark, ainsi que le chef Elliot et l’autre vedette de MasterChef Junior, Joe Bastianich (que l’on voit sur la photo du haut en compagnie d’une candidate à l’émission) ont bien voulu nous révéler leurs meilleures astuces pour attirer les enfants dans la cuisine. 

  • Pensez à ce qui est susceptible de maintenir l’intérêt d’un enfant; « il faut leur laisser une certaine autonomie dans le choix du menu », précise Joe Bastianich, lui qui est aussi fabricant de vin et copropriétaire des restaurants new-yorkais Babbo et Del Posto. Chez lui, la sauce pomodoro (voir la recette plus loin) est un incontournable. 
  • « Amenez les enfants à l’épicerie et laissez-les choisir le fruit ou le légume principal pour le souper, ce qui pourrait leur faire un grand plaisir », affirment Willow Jarosh et Stephanie Clarke. 
  • Confiez des tâches aux enfants en fonction de leur âge. « Même votre tout-petit peut aider à faire la soupe froide au melon en appuyant sur le bouton du mélangeur et en choisissant les raisins sur la grappe pour la garniture », explique Graham Elliot.

Recettes familiales 

Soupe froide au melon de Graham Elliot 
Donne 4 portions 

Ingrédients : 

  • 2 cantaloups 
  • 1 piment Serrano 
  • 2 concombres pelés 
  • 125 ml (½ tasse) verjus blanc 
  • jus de 2 limes 
  • 45 ml (3 c. à soupe) miel 
  • 60 ml (¼ tasse) huile d’olive, un peu plus pour verser en filet 
  • sel 
  • 250 ml (1 tasse) raisins tranchés

Mode de préparation : 
Peler, épépiner et hacher les cantaloups, le piment et 1 concombre. Réserver une partie comme garniture, utiliser une cuiller parisienne pour créer des formes amusantes! Placer les cantaloups et le concombre dans le mélangeur. Réduire en purée jusqu’à consistance lisse. Ajouter le verjus blanc, le jus de lime, l’huile d’olive et le miel. Fouetter jusqu’à ce que le tout soit homogène. Saler au goût. Verser dans des bols et garnir de boules de cantaloup, de raisins et d’un filet d’huile d’olive. 

Sauce pomodoro de Joe Bastianich 
Donne assez de sauce pour accompagner 450 g (1 lb) de pâtes (la famille Bastianich utilise les spaghettis Chitarra de marque Rigorosa). 

Ingrédients : 

  • 30 ml (2 c. à soupe) huile d’olive 
  • 2 gousses d’ail, pelées 
  • 480 ml (16 oz) tomates italiennes entières en conserve 
  • sel et poivre au goût 
  • 5 ml (1 c. à thé) origan sicilien (facultatif) 

Mode de préparation : 
Faire chauffer l’huile dans une casserole à feu moyen. Écraser deux gousses d’ail avec la paume de la main. Ajouter à l’huile d’olive et faire revenir jusqu’à ce que l’ail soit doré. Pendant que l’ail cuit, verser les tomates dans un bol, puis presser à l’aide de vos mains pour les écraser. Ajouter les tomates et leur jus à la casserole d’ail. Ajouter le sel, le poivre et l’origan (le cas échéant). Laisser mijoter à feu doux pendant 45 minutes, ajouter de l’eau pour éviter que la sauce ne devienne trop épaisse. La sauce pomodoro devrait être d’un rouge soutenu; si elle devient rouge brique, c’est qu’elle est trop épaisse (allonger avec un peu d’eau). 

Conseil de Joe Bastianich : Pendant que les pâtes cuisent, laisser mijoter doucement dans une casserole 125 ml (½ tasse) de sauce pomodoro par portion de pâtes. Deux minutes avant que les pâtes soient prêtes, retirer de l’eau bouillante et ajouter à la sauce pomodoro. Faire cuire les pâtes jusqu’à tendreté en leur permettant d’absorber le goût et la couleur de la sauce. (Ajouter un peu d’eau de cuisson si nécessaire pour garder la sauce liquide.) Lorsque les pâtes sont prêtes, les mettre dans une assiette et y verser un filet d’huile d’olive extra-vierge. Garnir de feuilles de basilic déchiquetées et de fromage Grana Padano.