Épanouissement

Mangez de façon réfléchie, partout et en tout temps

Des conseils d’experts pour savoir comment prêter attention à vos repas – même quand vous faites plusieurs choses en même temps.

Opter pour une alimentation réfléchie peut sembler être un luxe : vous savourez chaque petit morceau de nourriture, sentez son arôme, admirez sa couleur et sa forme. Dès que vous prenez une bouchée, vous adorez son goût, sa température et sa texture. Est-ce onctueux ou croquant? Salé ou sucré? Épicé ou fade? Vous notez que les saveurs changent lorsque vous mâchez lentement et bien comme il faut, que vous prenez le temps de déposer votre fourchette entre deux bouchées et de respirer profondément pour vérifier si votre corps en veut une autre. Lorsque vous avez terminé, vous êtes parfaitement rassasié; vous n’avez plus faim, mais n’êtes pas trop plein et surtout pas gavé. Manger est un plaisir, et vous avez nourri votre corps en complète harmonie avec ce principe.

 

Ça semble fabuleux, n’est-ce pas? Mais ça semble aussi être beaucoup de travail. Il est dur de faire de chaque bouchée une expérience extraordinaire, en particulier lorsque la vraie vie se met au travers de notre chemin. Nous devons envoyer des courriels, payer les factures, aller reconduire les enfants. Parfois, un repas doit juste être un repas.

 

Il n’en reste pas moins que les recherches révèlent que l’alimentation réfléchie, comme nous l’appelons, peut s’avérer utile pour perdre du poids. Elle vous aide à manger plus lentement et, par le fait même, peut-être à consommer moins de calories, car vous laissez ainsi le temps à votre corps de dire à votre cerveau que vous avez assez mangé. Elle vous aide aussi à retirer une plus grande satisfaction de vos repas. Une étude récente a montré que notre perception ou « mémoire » de ce que nous mangeons est ce qui détermine à quel point nous nous sentons pleins après avoir mangé, peu importe la quantité de nourriture que nous avons réellement avalée. Combien d’entre nous avons déjà mangé devant l’ordinateur ou en regardant la télévision pour ensuite nous étonner et nous dire : « J’ai déjà fini? »

 

Le défi est de faire place à l’alimentation réfléchie dans notre vie quotidienne. Selon les experts, ce n’est pas si difficile. « Nous nous faisons souvent accroire que nous sommes trop occupés », explique Brian Wansink, Ph. D., auteur du livre Slim by Design: Mindless Eating Solutions for Everyday Life. « Ça ne prend que 15 minutes pour vraiment savourer un repas. »

 

Que vous ayez quinze minutes ou seulement cinq, les experts s’entendent pour dire que vous pouvez vous alimenter de façon réfléchie, peu importe où vous êtes. Vous mourrez de faim si vous attendez le moment et l’endroit parfaits pour vous mettre dans un état d’esprit réfléchi. « Vous pouvez le faire n’importe où », soutient Lilian Cheung, diététiste et nutritionniste à la Harvard School of Public Health, l’école de santé publique de l’Université Harvard, et coauteure de Savor: Mindful Eating, Mindful Life.

 

 

Vous n’avez qu’à utiliser les stratégies simples qui suivent :

 

 

1. Prêtez attention à votre repas.

 

« La clé est de se concentrer sur la nourriture et de ne pas se laisser emporter par ses pensées ou par ce qui se passe autour de soi. » Elle suggère de fermer les yeux et de prendre une ou deux grandes respirations pour changer son état d’esprit. Vous pouvez faire cela sur un banc de parc, dans une réunion et même dans la voiture (stationnée) durant une journée occupée où vous faites les courses. « Essayez de vous garer à côté d’un terrain de stationnement, où vous aurez moins de distractions », propose Wansink. « Vous voudrez savourer votre repas autant que possible. Ça ne risque pas d’arriver à un feu rouge. »

 

 

 

 

2. Profitez au maximum du temps dont vous disposez.

 

« Sachez de combien de temps vous disposez pour manger », conseille Cheung. « Si vous n’avez que dix minutes, envisagez de séparer votre lunch en deux. Savourez vos aliments à fond, puis assistez à votre prochaine réunion et mangez le reste plus tard. » Ou, si c’est impossible, reconnaissez au moins le fait que vous n’êtes pas dans un état d’esprit réfléchi. « Si vous ne pouvez éviter de manger en conduisant, soyez au moins conscient du fait que vous mangez en toute hâte », continue-t-elle. C’est aussi une bonne leçon. Avec le temps, vous apprendrez à bien distinguer les deux états d’esprit. Au fur et à mesure que vous découvrirez comment on se sent dans un état d’esprit réfléchi, vous aurez davantage envie d’en faire votre priorité.

 

 

 

3. Éloignez-vous de votre bureau.

 

Nous savons tous à quel point les Français profitent de la vie grâce à leurs deux heures de dîner en dehors du bureau. Mais parfois il nous est tout simplement impossible de sortir du bureau. « Arrêtez-vous et sortez de votre cubicule, que ce soit même juste pour marcher jusqu’à la salle de pause », recommande Wansink. « Les gens aiment que les autres pensent qu’ils sont si surchargés qu’ils ne peuvent même pas prendre une pause et sortir, » explique-t-il. « Mais vous vous sentirez bien mieux de manger avec quelqu’un d’autre que de rester assis à votre bureau à naviguer sur le Web ou à regarder le billet avec de jolis petits chatons qu’un de vos amis a publié sur Facebook. »

 

 

 

4. Faites en sorte que l’heure des repas soit détendue et agréable.

 

Vous faites tout pour maintenir le bon environnement physique qui vous aidera à atteindre vos objectifs en matière de perte de poids : ne pas avoir de malbouffe à la maison, marcher tout droit jusqu’à la salle de conférence sans s’arrêter pour prendre des beignes, éviter les buffets. Mais votre environnement émotionnel compte aussi. Des études montrent que les gens mangent plus rapidement lorsqu’ils sont stressés ou en colère. N’abordez donc pas des sujets sensibles lorsque vous vous assoyez pour manger. Réservez-les pour après le repas, même si cela implique que vous deviez changer de sujet soudainement; faites-le en souriant et les personnes qui mangent avec vous seront enclines à en faire autant. Bon appétit!