« Ma confiance a grimpé en flèche lorsque j’ai trouvé un équilibre sain. »

Chelsea M., 24 ans, a perdu 17 kg (38 lb)* depuis qu’elle s’est jointe à WW en mai 2019.

* Les personnes qui suivent le programme WW peuvent s’attendre à perdre de 0,5 à 1 kg (1 à 2 lb) par semaine. Chelsea a perdu du poids dans le cadre d’un programme antérieur et de monWW et a continué avec monWW+.

Comme raconté à Katerina Gkionis

Mon « pourquoi » à la base de mon inscription : Après avoir terminé ma première année de droit en mai 2019, j’avais très hâte de célébrer. J’ai sorti mes vêtements d’été du garde-robe, j’ai mis quelques tenues dans une valise et j’ai pris l’avion pour un voyage aux Caraïbes avec mes copines. Mais en arrivant, j’ai découvert que les vêtements que j’avais emportés étaient trop serrés. J’ai fini par porter des shorts de cyclisme extensibles durant tout le voyage et j’étais de très mauvaise humeur. Il fallait que quelque chose change. Une amie m’avait un jour suggéré d’essayer le régime cétogène avec elle, mais je savais que ce n’était pas viable pour moi. J’avais entendu parler du succès d’une autre amie avec WW, alors quelques jours après mon retour de voyage, je me suis jointe au programme en tant que membre Digital.

Mon plus grand défi au départ : Cette première année à la faculté de droit a été très exigeante. En plus d’avoir un horaire de cours chargé, j’étudiais à la bibliothèque sept jours sur sept. Je voulais exceller dans mes études et ma santé et mes bonnes habitudes sont passées au second plan. Je grignotais des croustilles et je dînais et soupais généralement sur le pouce en allant chercher des pizzas et des quesadillas avec mes camarades de classe. J’ai pris environ 15 livres sans m’en rendre vraiment compte et je n’étais pas à mon poids idéal initialement non plus. À force de consacrer autant d’énergie à mes études, je ne faisais plus attention à mon bien-être global. Mon objectif en m’inscrivant à WW était de mieux gérer mon temps et de prendre le contrôle de la situation.

Ce que je mange dans une journée

AutrefoisMaintenant
DéjeunerDeux petits pains garnis d’œuf et de fromage avec du café glacé aux noisettesOmelette avec poivrons rouges, oignon, champignons, piment jalapeño et fromage à teneur réduite en matières grasses, et un café protéiné (boisson frappée protéinée avec espresso)
DînerQuesadilla au pouletTortilla à faible teneur en glucides avec poitrine de poulet grillée, des légumes crus comme des piments banane et des tomates, et du fromage à tartine
SouperPizza au fromage pour emporterPâte à pizza à deux ingrédients garnie de saucisse de poulet, de pepperoni à la dinde, de sauce tomate, d’oignon, de poivron tranché et de mozzarella
CollationsCroustillesFruits et barre protéinée

Comment WW m’a permis de connaître le succès : pendant mes premières semaines avec WW, j’ai beaucoup appris sur la préparation des repas et sur la façon dont cette habitude pourrait m’aider à avoir de bonnes choses à manger pendant mes journées chargées. J’ai gardé les choses simples. Pour le déjeuner, j’ai appris à faire des repas rapides à la maison comme des œufs brouillés avec des légumes sautés; pour le dîner, j’ai commencé à apporter à la bibliothèque un roulé à la dinde ou au poulet fait maison. J’ai continué à prendre des pauses avec mes amis, mais en général, j’ai mangé seulement ce que j’avais apporté. Et quand je n’avais rien apporté pour dîner? Je faisais le suivi de ce que je commandais et continuais ma journée.

Après environ quatre mois, j’ai créé un profil Instagram consacré à mon parcours et j’ai commencé à entrer en contact avec toute une communauté virtuelle. C’était intéressant – d’une certaine manière, je me sentais plus à l’aise de raconter mon expérience à mes amis en ligne qu’à ceux de ma vie personnelle! Parfois, il y a un sentiment de honte qui accompagne le sentiment d’avoir un problème avec la nourriture. Mes amis virtuels l’ont vraiment compris et m’ont encouragée.

Comment des choix plus sains rendent toute ma journée plus agréable : Après avoir perdu mes 10 premières livres*, j’ai décidé d’essayer d’intégrer l’exercice dans ma journée. Avec ma sœur, je me suis inscrite à un cours de mise en forme qui commençait à 6 h 15 tous les matins. L’entraînement combine le tapis roulant, le rameur et des exercices au sol. Je voulais cette intensité, même si j’ai dû travailler avec l’entraîneur pour me mettre progressivement en forme. Avant WW, je ne pensais pas avoir de temps pour autre chose que mes études. Une fois que j’ai commencé à planifier mon emploi du temps pour donner la priorité à mon bien-être, j’ai réalisé que je pouvais aussi intégrer des séances d’entraînement. Ces séances m’aident à commencer ma journée du bon pied.

Ma victoire non liée à la pesée qui m’a le plus surprise : Un jour, au début de l’année 2020, alors que j’avais perdu environ 25 livres*, j’ai mis une ceinture et j’ai été surprise de constater qu’elle était trop grande pour moi. J’ai pleuré de joie, je n’arrivais pas à y croire. Quand j’ai commencé le programme WW, je ne pouvais porter aucun de mes jeans. Je n’ai acheté la ceinture qu’à l’automne 2019, quand mes jeans ont commencé à être un peu grands. Et voilà que je devais faire un nouveau trou dans cette ceinture pour pouvoir m’habiller ce jour-là! Ce moment était vraiment significatif. J’avais travaillé dur pour trouver un meilleur équilibre dans ma vie et mes efforts portaient fruit.

À quoi ressemble ma vie aujourd’hui : Les directives de confinement étant toujours en vigueur en raison de la pandémie, je termine actuellement ma dernière année à la faculté de droit à partir de mon bureau chez moi. Et au lieu d’aller à mes séances d’entraînement habituelles, je me suis procuré un tapis roulant Peloton et je m’entraîne à la maison. Je viens de terminer ma 50e course! Outre les 38 livres* que j’ai perdues, je me sens complètement différente maintenant. Je suis plus sûre de moi, plus motivée. Et ma confiance ne vient pas de mon apparence. Je me sens confiante parce que je me suis prouvé que je peux le faire : je peux exceller dans mes études de droit, je peux m’adapter à des circonstances difficiles, je peux prendre soin de moi et m’épanouir. Qui sait ce que j’accomplirai ensuite?