L’importance d’un tronc fort

Comment et pourquoi tonifier son tronc.

Ces jours-ci, les gens parlent souvent de « tonifier leur tronc » en tant que moyen de se mettre et de demeurer en forme. Même si cela peut sembler une expression à la mode, un fond de vérité soutient assurément l'engouement à cet égard. Nous nous sommes entretenus avec une experte en conditionnement physique, Marie Piazza, pour obtenir des précisions.

« Le maintien d'un tronc vigoureux et sain à tout âge est fondamental pour bien vieillir, vivre sainement, se protéger contre les blessures et la douleur et éviter, en fin de compte, les interventions chirurgicales, » indique Mme Piazza, une coach intégrative en matière de santé et de nutrition et une entraîneuse personnelle accréditée de mise en forme à I Am Ready World.

Mme Piazza, qui œuvre maintenant depuis Sainte-Lucie, a travaillé de nombreuses années auprès de Jazzercise inc. en Californie. Elle cumule plus de 25 ans d’expérience dans le domaine de la santé, du mieux-être et du conditionnement physique.

« Le mot ‘tronc’ est vraiment mal compris et surutilisé, à un point tel qu'il signifie dans la vie de tous les jours ‘les abdominaux, les abdominaux bien découpés et le ventre’. En vérité, par contre, c'est bien plus que cela », dit-elle puisque le tronc fait partie intégrante du fonctionnement de l'ensemble du corps.

Les avantages d’un tronc fort

En termes simples, le tronc inclut les muscles au centre de votre corps, notamment le bas-ventre, la taille, le bassin, une partie de la poitrine, le dos et les fesses. Selon Mme Piazza, lorsqu'il s'agit du tronc, les gens veulent habituellement constater des résultats par rapport à quatre principaux groupes de muscles : les transverses de l'abdomen, les obliques internes et externes de l'abdomen et le grand droit de l’abdomen –essentiellement les muscles de l’estomac. Il ne s'agit toutefois pas uniquement d'une question d'apparence.

De quelle façon un tronc fort influe-t-il sur le reste du corps?

« Les muscles du tronc nous confèrent la mobilité, la flexibilité, la coordination et l'équilibre dont nous avons besoin pour effectuer des activités fonctionnelles quotidiennes, par exemple nous asseoir, nous lever, nous pencher, nous étirer, nous tourner d’un côté ou de l’autre et pratiquer des sports. Un tronc fort soutient naturellement la colonne vertébrale pour éliminer la douleur et accélérer la récupération », souligne Mme Piazza.

« Un tronc fort dépend d’un excellent alignement postural et il faut garder cela à l’esprit surtout en faisant de la musculation », explique-t-elle.

Un tronc fort…

  • améliore la posture
  • maintient un bon équilibre
  • soutient le dos, surtout lorsqu’il faut soulever des objets lourds.

« Un tronc faible nuit au cou, aux épaules, aux hanches, au dos et aux genoux et rend ces zones susceptibles aux blessures. »

Exercices pour développer un tronc fort

« Les chirurgiens orthopédistes et les physiothérapeutes recommandent très souvent des exercices de renforcement du tronc pour atténuer les douleurs dorsales, » ajoute Mme Piazza.

« Les pilates sont mes exercices de renforcement du tronc préférés. Ils sont faciles à apprendre et à pratiquer et ils se concentrent sur l'alignement et l'exécution, ce qui a un effet positif au quotidien. Je me sens toujours revigorée, plus grande et svelte après avoir fait des mouvements de pilates pour le tronc. »

La centaine – « Au cœur de chaque formidable séance d'exercices de pilates on retrouve ce mouvement d'échauffement qui stimule la circulation du sang et prépare le corps pour la suite, » indique Mme Piazza. « Il existe trois différents niveaux pour accomplir le mouvement. Si vous le faites pour la première fois, n'essayez pas de réaliser cent répétitions. Commencez par cinquante et augmentez graduellement. N'oubliez pas de respirer. »

Le croisé – « Ce mouvement simple fait travailler le centre du corps en entier, dont les obliques, et contribue de manière importante à renforcer le tronc. »

Le pont – Mme Piazza explique que les exercices pour les fessiers comme celui-ci sont bons pour la stabilisation lombaire (du bas du dos). Ce mouvement permet également de sculpter les fessiers.

La scie – « Il s’agit d’un étirement efficace qui tonifie les muscles, favorise la rotation vertébrale et ouvre et étire les épaules et le haut du dos », précise Mme Piazza. Ce « mouvement convient aux débutants qui veulent travailler les abdominaux de manière non traditionnelle. »

En prime, un tronc fort et sain vous aide, selon Mme Piazza, à projeter une image de confiance et d'assurance au quotidien. « Qui ne voudrait pas cela? »