L’huile de noix de coco peut-elle vraiment améliorer votre santé?

Certains adeptes de cette huile végétale populaire affirment qu’elle peut stimuler les fonctions du cerveau, accélérer la perte de poids et plus encore.

Depuis quelques années, l’huile de noix de coco est la sensation de l’heure. Certains experts du mieux-être autoproclamés vantent la capacité de l’huile en indiquant qu’elle peut tout faire, de la réduction des envies de fringales à la prévention des maladies cardiaques. Certaines célébrités ne jurent que par cette huile pour revitaliser leurs cheveux en profondeur. Vous êtes curieux de savoir si ces affirmations sont vraies? Des experts en santé et en nutrition expliquent ci-dessous ce que l’huile de noix de coco peut (et ne peut pas) faire. Vous pourrez ainsi décider s’il vaut la peine de l’ajouter à votre alimentation ou à votre routine de soins de la peau.

Dix affirmations en matière de santé concernant l’huile de noix de coco que vous avez peut-être déjà entendu

1. Elle favorise la perte de poids

Aucun aliment ne peut à lui seul faire perdre du poids, mais il est facile de comprendre pourquoi certaines personnes croient que l’huile de noix de coco est une exception. Une analyse sur des études a démontré que les personnes qui remplaçaient les acides gras à longue chaîne (du type de ceux que l’on trouve dans les aliments comme le beurre et la viande) dans leur alimentation par des acides gras à chaîne moyenne (AGCM) – comme ceux que l’on trouve dans l’huile de noix de coco – perdaient en moyenne 0,68 kg (1,5 lb) en trois mois. Contrairement à d’autres types de gras, les AGCM sont facilement absorbés par le corps en les transformant en énergie et ne sont pas conservés pour un usage ultérieur, explique Nicole Chimbetete, diététiste-nutritionniste agréée à San Diego. Dans les faits : les études ont utilisé un supplément contenant des AGCM – et non de l’huile de noix de coco. L’huile de noix de coco achetée en magasin, explique Mme Chimbetete, contient moins d’acides gras que le supplément et n’a donc pas forcément le même effet.

De plus, l’huile de noix de coco pourrait en fait contrecarrer les efforts de perte de poids. « La perte de poids est causée par un déficit calorique », explique Maria Sylvester Terry, diététiste agréée à Eat Fit NOLA en Nouvelle-Orléans. « Ajouter plus d’huile de noix de coco [qui contient 120 calories par 15 ml (1 c. à soupe)] à votre alimentation peut vous empêcher d’avoir un déficit calorique. »

2. Elle permet de contrôler les rages de sucre

Il ne s’agit pas de si bonnes nouvelles pour ceux d’entre nous qui ont la dent sucrée : « Les envies d’aliments sucrés sont influencées par de nombreux facteurs, comme le stress, l’hypoglycémie, le manque de sommeil et la consommation régulière de sucre ajouté », explique Jim White, diététiste agréé et propriétaire des Jim White Fitness and Nutrition Studios à Virginia Beach et Norfolk, en Virginie. « L’huile de noix de coco ne contribue pas plus qu’un autre aliment à maîtriser ces facteurs. »

3. Elle réduit l’inflammation

L’huile de noix de coco peut aider à réduire l’inflammation, selon des recherches menées sur des animaux, mais il n’est pas encore prouvé qu’elle a le même effet sur les gens. Lors d’une très courte étude (qui a en fait utilisé l’huile de noix de coco comme placebo pour étudier les effets de l’huile de poisson), des volontaires atteints de polyarthrite rhumatoïde qui ont pris un supplément d’huile de noix de coco ont constaté une certaine réduction des douleurs articulaires. Cependant, il n’y a pas eu de diminution considérable de l’enflure ou de la raideur. En conclusion : il n’y a pas suffisamment de preuves pour soutenir cette affirmation.

4. Elle protège la santé du cerveau

Catégorisez celle-ci sous « espérons-le ». Des recherches prometteuses ont révélé que les acides gras à chaîne moyenne de l’huile de noix de coco peuvent agir comme une autre source d’énergie pour le cerveau. Ceci est important parce que des études démontrent qu’à mesure que la maladie d’Alzheimer progresse, le cerveau devient moins efficace en utilisant le glucose comme source d’énergie, et que le manque d’activité cérébrale contribue au déclin cognitif. D’autres études doivent être menées pour déterminer si l’huile de noix de coco peut réellement aider à protéger la santé du cerveau et, si oui, quelle quantité d’huile il faut prendre (et à quelle fréquence les gens doivent en prendre) pour profiter des bienfaits.

5. Elle réduit le risque de maladies cardiaques

Cette affirmation est un véritable mystère pour les nutritionnistes. « L’huile de noix de coco contient 82 % de gras saturés et la consommation régulière de gras saturés est associée à un risque de maladies cardiaques plus élevé », indique la nutritionniste Zoe Griffiths, directrice de la nutrition de WW mondial. Les gras saturés augmentent le taux de cholestérol LDL dans le sang, ce qui peut provoquer une accumulation de dépôts de gras qui augmentent le risque de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral. L’American Heart Association recommande aux gens de limiter leur consommation de gras comme l’huile de noix de coco à moins de 6 % du nombre total des calories.

6. Elle élimine les bactéries

Se couvrir les mains d’huile de noix de coco – ou la boire – peut-il éliminer les germes? Pas tout à fait. « L’acide laurique que possède l’huile de noix de coco peut empêcher la croissance des virus et des bactéries », explique Mme Terry. Une étude a permis de constater que cet acide gras a des propriétés antimicrobiennes et une autre a découvert qu’il peut aider à combattre le Staphylococcus aureus, une bactérie qui infecte la peau et les voies respiratoires supérieures. Mais même si ces études sont prometteuses, elles ne signifient pas que l’huile de noix de coco doit remplacer notre désinfectant pour les mains ou nos médicaments contre le rhume : « Quelque chose qui a des propriétés antimicrobiennes ne signifie pas qu’il peut traiter, guérir ou prévenir les maladies », précise Mme Terry. « Et il est important de se rappeler que les [chercheurs] ont isolé des acides gras. Ils n’ont pas pris de l’huile de noix de coco sur les étagères d’une épicerie pour l’appliquer sur des bactéries ou des virus dans un laboratoire. »

7. Elle hydrate la peau

L’huile de noix de coco est aussi efficace que l’huile minérale (un ingrédient classique des lotions) pour soulager la sécheresse, selon une étude publiée dans la revue Dermatis. Vous pouvez appliquer de l’huile de noix de coco sur votre peau directement du pot, indique Joshua Zeichner, M.D., directeur de la recherche cosmétique et clinique en dermatologie à l’hôpital Mount Sinai à New York. Il suggère de l’appliquer sur les parties sèches, puis de les rincer à l’eau chaude au bout de 10 minutes (pour éliminer tout résidu excédentaire). Une seule mise en garde pour les personnes ayant une peau grasse ou à tendance acnéique : « Les gras saturés peuvent aggraver ces problèmes », affirme le Dr Zeichner.

8. Elle rend les cheveux plus brillants

Celle-ci n’est pas seulement un engouement d’Instagram : il a été démontré que l’acide laurique de l’huile de noix de coco peut avoir une incidence sur la texture des cheveux lorsque celle-ci est appliquée localement. L’acide est facilement absorbé et contribue à réduire la perte de protéines (causée par tout type d’éléments, du shampoing aux appareils de coiffure chauffants), selon une étude publiée dans le Journal of Cosmetic Science. « Cela peut aider à améliorer la brillance et la texture », affirme William Gaunitz, un trichologue certifié à Tempe, en Arizona, spécialisé dans la chute des cheveux. Pour faire un traitement revitalisant mensuel, M. Gaunitz suggère d’appliquer 5 ml (1 c. à thé) d’huile de noix de coco sur des cheveux propres, d’attendre 15 à 45 minutes, puis de les rincer à l’eau chaude et de les coiffer comme d’habitude.

9. Elle contribue à la santé buccodentaire

Le bain de bouche à l’huile – la pratique de se rincer la bouche ou de se gargariser avec de l’huile de noix de coco, de tournesol ou de sésame pendant plusieurs minutes – est apparu il y a des milliers d’années. Selon la médecine ayurvédique, cette technique peut aider à réduire la mauvaise haleine, à minimiser l’inflammation et à éliminer les bactéries. Bien qu’aucune recherche occidentale ne soutienne ces affirmations, les experts qui ont parlé avec WW disent qu’il y a peu de risques à essayer le bain de bouche à l’huile, à condition que cela ne remplace pas les pratiques d’hygiène dentaire reconnues comme se brosser les dents et passer la soie dentaire.

10. Elle rend les repas délicieux

Bon – celle-ci n’est pas techniquement une affirmation en matière de santé, mais nous l’incluons quand même ici! L’huile de noix de coco peut de toute évidence ajouter de l’humidité et une nouvelle saveur à vos repas préférés. Comme c’est le cas pour tous les gras saturés, il est judicieux de surveiller la quantité que vous consommez. « Une quantité de 15 ml (1 c. à soupe) d’huile de noix de coco représente une valeur en PointsFutés de 8, alors que l’huile d’olive représente une valeur de 5 », indique Mme Griffiths. Essayez l’huile de noix de coco comme variante sans produits laitiers pour remplacer le beurre dans les pâtisseries et les sauces. Mme Griffiths conseille de ne pas l’utiliser pour les méthodes de cuisson à haute température comme la friture, car l’huile de noix de coco commence à se dégrader à des températures plus élevées, ce qui peut nuire à son goût.

--

Mallory Creveling est une écrivaine et entraîneuse personnelle à Brooklyn. Ses textes ont été publiés dans les magazines Shape, Women’s Health, Runner’s World, Reader’s Digest, et Men’s Journal.