L’heure du thé!

Noir, vert, tisane, avec du miel, avec du sucre, avec du lait ou nature, le thé se prête à tous les goûts

C’est la boisson la plus consommée dans le monde après l’eau. Mais qu’a-t-elle de particulier? Nous avons interrogé des spécialistes du thé au Canada pour en savoir davantage.

« J’ai toujours aimé le thé », explique Louise Roberge, qui est devenue présidente de l’Association du Thé du Canada (ATC) en 2000, connue désormais sous le nom d’Association du Thé et des Tisanes du Canada. Louise Roberge est une sommelière du thé professionnelle et certifiée par l’Association du Thé et des Tisanes du Canada, un titre qui est obtenu à l’issue d’un cours offert par l’Association à toute personne intéressée.

Le thé vient de la plante camellia sinensis, mais des légendes entourent ses origines exactes. Selon l’Association du Thé et des Tisanes du Canada, le peuple chinois le buvait principalement pour ses vertus médicinales jusqu’à la dynastie des Tang (618 à 907 après J.-C.), où la consommation du thé est devenue un passe-temps et même une source d’inspiration artistique. Le thé est apparu au Japon au 7e siècle après J.-C. et les premières caisses de thé sont arrivées en Europe en 1606. La France et la Hollande ont été les premiers pays à adopter la boisson, suivis de la Russie en 1618. Bien qu’on associe aujourd’hui le thé à la Grande-Bretagne, l’Angleterre a été le dernier pays européen à suivre le mouvement entre 1652 et 1654. Au Canada, la première importation de thé a été effectuée par la Compagnie de la Baie d’Hudson en 1716, et le voyage a pris plus d’un an.

Types de thé

  • Thé noir : Ce thé est fait à partir de feuilles complètement oxydées, lesquelles libèrent une huile essentielle responsable de l’arôme et de la riche saveur typiques de la boisson de couleur ambre.
  • Thé vert : Les feuilles de ce thé sont traitées à la vapeur ou chauffées immédiatement pour empêcher l’oxydation. Puis, elles sont enroulées et séchées, ce qui donne à ce thé son goût délicat et sa couleur vert pâle.
  • Thé Oolong : Les feuilles de ce thé sont partiellement oxydées et combinent les qualités du thé noir et du thé vert pour produire une boisson très aromatique et savoureuse.
  • Thé Pu-erh : Produit dans la province du Yunnan en Chine, ce thé est mis sous terre après l’oxydation. C’est le seul thé qui est vieilli, offrant ainsi une saveur riche de sous-bois, au goût de champignons selon Mme Roberge. Cette dernière le recommande d’ailleurs comme premier thé pour les amateurs de café.
  • Thé blanc : Ce thé est fait à partir de bourgeons de feuilles qui sont recouverts de duvet blanc et cueillis avant d’éclore, produisant ainsi une saveur douce et naturellement sucrée.
  • Thé jaune : C’est un thé rare qui est produit de la même manière que le thé vert, sauf que les feuilles sont séchées plus longtemps. Les feuilles deviennent jaunes lorsqu’elles sèchent et perdent alors les notes végétales typiques des thés verts.
  • Tisane : Techniquement, la tisane n’est pas un thé, car elle ne vient pas de la plante camellia sinensis. C’est une infusion de feuilles, de racines, d’écorces, de graines ou de fleurs.

Mme Roberge, dont les parents buvaient du thé noir avec du lait et du sucre chaque soir avant de se coucher, a commencé à boire du thé quand elle avait 11 ou 12 ans. Parfois, sa mère déglaçait une poêle avec du thé et faisait une sauce.

« C’est un produit tellement polyvalent, » explique Mme Roberge.

Aujourd’hui, grâce à ses fonctions au sein de l’Association du Thé et des Tisanes du Canada, Mme Roberge est consciente du privilège qu’elle a de pouvoir goûter aux nombreux thés. Elle aime le thé en sachet autant que le thé en vrac. D’ailleurs, elle commence souvent sa journée avec du thé noir, puis prend du thé vert ou Oolong en après-midi et termine par une tisane le soir.

Selon l’Association du Thé et des Tisanes du Canada, qui a vu le jour en 1954 pour promouvoir le thé et la santé, 84 % des Canadiens boivent du thé. Si vous n’êtes pas un amateur de thé et désirez le devenir, Mme Roberge conseille de visiter un magasin spécialisé dans les thés comme David’s Tea ou Teavana pour essayer quelques mélanges.

Le thé est une boisson saine en soi selon l’Association du Thé et des Tisanes du Canada. Le thé et la tisane ne contiennent aucune calorie sauf si vous y ajoutez du sucre ou du lait. À l’exception du thé décaféiné ou des tisanes naturellement sans caféine, une tasse de thé contient environ 45 mg de caféine, tandis qu’une tasse de café en contient 142.

Les études présentées lors de la 5e édition de l’International Scientific Symposium on Tea & Human Health en 2012 révèlent que le thé a des effets préventifs sur la santé, notamment une réduction du risque des maladies cardiovasculaires. Des études ont également démontré que le thé améliore la force des os et des muscles ainsi que l’acuité mentale, et les flavonoïdes (composés nutritionnels actifs) présents dans le thé ont des propriétés anti-inflammatoires.

Le thé peut également avoir des bienfaits spirituels, car sa préparation sous-entend tout un processus.

« Vous devez prendre quelques instants, explique Mme Roberge. D’abord, il faut faire bouillir l’eau, ensuite prendre le thé et enfin la tasse. Vous êtes obligé de vous arrêter. C’est un moment de calme où vous prenez quelques respirations pour réfléchir sur la journée ou rassembler vos idées tout simplement. C’est excellent pour votre esprit », dit-elle.

Ainsi, pendant que votre bouilloire chauffe, vous pouvez penser au thé que vous allez boire et aux bienfaits qu’il procurera à votre corps ainsi qu’au fermier qu’il l’a cultivé. « Prenez une tasse de thé par jour, » suggère Mme Roberge.  « C’est excellent pour vous et pour le monde autour de vous. »

Nous entendons souvent les gens parler de leurs règles strictes concernant le thé comme le lait avant, le lait après, pas de lait dans la tisane, etc. Selon Mme Roberge, c’est une question de goût.

« Le thé parfait, c’est le thé comme vous l’aimez. »