Les sueurs nocturnes : causes et traitements pour les hommes et les femmes

Vous arrive-t-il parfois d’avoir des sueurs froides ou des bouffées de chaleur, ou encore de vous réveiller au milieu de la nuit, trempé de transpiration? Poursuivez votre lecture pour découvrir ce que sont les sueurs nocturnes.

C’est en transpirant que le corps arrive à se refroidir. Ainsi, il est tout à fait sain de transpirer quand on fait de l’activité physique, quand on court pour attraper le bus ou simplement quand il fait chaud. Si vous transpirez pendant que vous dormez, par contre, c’est une autre histoire.

Les sueurs nocturnes sont parfois un signal qu’envoie le corps pour attirer notre attention sur quelque chose. Poursuivez votre lecture pour découvrir les causes les plus courantes de ce problème désagréable ainsi que ce que vous pouvez faire pour le régler.

Les sueurs nocturnes, qu’est-ce que c’est?

Les sueurs nocturnes, de leur nom scientifique hyperhidrose du sommeil, sont des épisodes de transpiration excessive qui se déroulent pendant que vous dormez et qui ne sont pas causés par un stimulus externe (par exemple, ce n’est pas parce que votre climatiseur est en panne). Soulignons ici le mot « excessive », car on ne parle pas du simple fait d’avoir un peu chaud ou d’être collant. « Les patients disent souvent se réveiller trempés de transpiration », explique Joseph Ojile, M.D., fondateur et chef de la direction de l’Institut du sommeil Clayton, à St. Louis, au Missouri. « Ils doivent se lever en plein milieu de la nuit pour se changer – et parfois même pour remplacer leurs draps. »

Les sueurs nocturnes sont plutôt courantes et peuvent toucher aussi bien les hommes que les femmes. Une étude de l’Université de l’Oklahoma a constaté que 41 pour cent des gens ont déjà dit à leur médecin de premier recours avoir vécu des sueurs nocturnes. Ces sueurs ne sont pas seulement inconfortables : elles interrompent le sommeil, ce qui peut s’avérer néfaste pour la santé. Les perturbations du sommeil peuvent en outre vous faire vous sentir irrité, stressé et anxieux, ainsi qu’augmenter vos risques d’hypertension, de maladie du cœur et de diabète de type 2.

Quelles sont les causes des sueurs nocturnes?

Plusieurs facteurs différents peuvent causer les sueurs nocturnes. Parmi ceux-ci, certains sont propres à un sexe; c’est le cas des changements hormonaux. D’autres, comme les huit que nous présentons ci-dessous, peuvent toucher les hommes comme les femmes.

1. Les médicaments

Les sueurs nocturnes sont l’un des effets secondaires de plusieurs médicaments sur ordonnance, affirme le Dr Ojile. Certains médicaments pour la pression artérielle, pilules contraceptives et médicaments respiratoires peuvent être la cause du problème. En outre, entre 5 et 14 pour cent des gens qui prennent des antidépresseurs vivent des sueurs nocturnes, selon une étude publiée dans la revue Annals of Clinical Psychiatry. Si vous prenez régulièrement un médicament sur ordonnance et que vous avez des sueurs nocturnes, il se pourrait qu’il y ait un lien entre les deux.

2. L’apnée du sommeil

À peu près la moitié des gens qui font de l’apnée du sommeil — un problème qui fait en sorte que l’on cesse de respirer pendant plusieurs secondes, plusieurs fois pendant la nuit — ont des sueurs nocturnes. « Quand vous cessez de respirer, les hormones responsables de la réaction de lutte ou de fuite montent en flèche, ce qui peut faire transpirer », explique le Dr Ojile. Bien que tout le monde puisse faire de l’apnée du sommeil, ce problème est à peu près deux fois plus fréquent chez les hommes que chez les femmes.

3. Les reflux gastriques

Les reflux gastro-œsophagiens surviennent quand l’acide de l’estomac remonte dans l’œsophage, ce qui cause une sensation de brûlure et de douleur à la poitrine. Ce phénomène se produit souvent pendant la nuit. Les gens qui font de tels reflux ont aussi parfois des sueurs nocturnes, mais selon les experts, cela pourrait être lié au fait qu’ils ont aussi des risques accrus d’apnée du sommeil.

4. L’alcool et la caféine

L’alcool dilate les vaisseaux sanguins de la peau; c’est pourquoi on ressent une sensation de chaleur et on rougit après avoir bu. Cela pourrait aussi expliquer pourquoi les gens qui boivent beaucoup d’alcool semblent plus enclins à avoir des sueurs nocturnes. D’autres études laissent entendre qu’il pourrait y avoir un lien entre la consommation de caféine et les bouffées de chaleur, mais les données à cet effet sont partagées.

5. L’anxiété

Si vous vous êtes déjà senti très nerveux avant un rendez-vous galant ou une présentation pour le travail, vous savez déjà que l’anxiété et la transpiration vont de pair. Et pas seulement pendant que vous êtes éveillé : les gens atteints de troubles paniques ont des sueurs nocturnes bien plus souvent que les autres.

6. L’hyperthyroïdie

Lorsque votre thyroïde est trop active (ce qu’on appelle hyperthyroïdie), elle produit des surplus d’hormones, ce qui peut faire en sorte que votre métabolisme accélère. Vous pouvez alors avoir l’impression de surchauffer et transpirer davantage de jour comme de nuit.

7. L’hypoglycémie nocturne

Les personnes atteintes de diabète, et surtout celles qui prennent de l’insuline, se retrouvent parfois dans une situation où leur taux de sucre dans le sang (glycémie) est trop faible. C’est ce qu’on appelle l’hypoglycémie. La transpiration est l’un des signes que la glycémie est trop basse et il faut alors manger ou boire pour la rétablir à son niveau normal. L’hypoglycémie peut également être nocturne, et donc se produire pendant votre sommeil. Elle s’avère alors particulièrement dangereuse. Si vous êtes atteint de diabète et que vous avez des sueurs nocturnes, assurez-vous d’en parler à votre médecin aussi tôt que possible.

8. Une infection ou une maladie

Dans certaines situations, les sueurs nocturnes sont causées par une infection comme la tuberculose ou une maladie comme le lymphome. « Ne vous inquiétez pas trop, mais si vous avez récemment commencé à faire des sueurs nocturnes, il est important d’en parler à votre médecin », de dire le Dr Ojile.

Les sueurs nocturnes chez les hommes

Si vous êtes un homme et que vous avez des sueurs nocturnes, celles-ci sont probablement causées par l’un des facteurs susmentionnés. Sachez aussi que certains hommes connaissent en milieu de vie une baisse marquée de la testostérone, ce qui peut accroître les risques de sueurs nocturnes. Aucune étude n’a toutefois su déterminer pourquoi la baisse de testostérone pourrait avoir un tel effet.

Les sueurs nocturnes chez les femmes

Plusieurs femmes se plaignent de sueurs nocturnes pendant la périménopause, la ménopause et la grossesse. Voici pourquoi :

  • Pendant la périménopause et la ménopause : Chez les femmes qui approchent de la ménopause (c.-à-d., en périménopause) et celles qui n’ont pas eu leurs règles pendant une année entière (c.-à-d., en ménopause), les sueurs nocturnes sont souvent causées par des bouffées de chaleur qui surviennent pendant la nuit — jusqu’à 75 pour cent des femmes de ces groupes vivent de tels épisodes. Les experts ne savent pas exactement pourquoi les bouffées de chaleur hormonales et les sueurs nocturnes se produisent, mais il se pourrait qu’une baisse du niveau d’œstrogène pousse l’hypothalamus (la partie du cerveau qui contrôle la température du corps) à devenir hypersensible.
  • Pendant la grossesse : Jusqu’à un tiers des femmes enceintes disent avoir des sueurs nocturnes et plusieurs s’en plaignent aussi pendant le post-partum. Ce problème pourrait être lié aux fluctuations hormonales, qui ont une incidence sur la régulation de la température du corps, ainsi qu’à l’apnée du sommeil. Selon le Dr Ojile, il arrive parfois que les femmes enceintes fassent de l’apnée du sommeil en raison de leur gain de poids, de l’accélération du métabolisme et des mouvements du bébé qui grandit.

Comment mettre fin aux sueurs nocturnes

Traitez la cause des sueurs nocturnes et vous pourriez atténuer ou même arrêter le problème. Dans certains cas, il peut suffire de modifier un peu son mode de vie, mais dans d’autres, il faut suivre un traitement médical.

Des changements à apporter à votre alimentation et à votre mode de vie

  • Changez la température de la pièce : Les sueurs nocturnes ne sont pas causées par les températures élevées, mais s’il fait chaud là où vous dormez, le problème pourrait être empiré. « Si vous baissez suffisamment la température de la pièce, vous pourriez mettre fin à vos sueurs nocturnes », de dire le Dr Ojile. Réglez donc votre thermostat à des températures assez basses – et même jusqu’à 15 °C (60 °F) environ si nécessaire. De plus, pour réduire votre inconfort en cas de transpiration, portez des pyjamas faits de tissus qui évacuent l’humidité.
  • Gardez un poids sain : Les personnes en surpoids ont des risques accrus de sueurs nocturnes, ce qui est probablement lié à l’apnée du sommeil. Effectivement, des travaux ont démontré que l’excédent de poids pouvait accroître considérablement les risques d’apnée du sommeil. Si vous arrivez à perdre aussi peu que 10 pour cent de votre poids corporel, cela pourrait vous être d’une grande aide à cet égard.
  • Prenez moins de caféine, d’alcool et de plats épicés : Une bonne approche consiste à réduire sa consommation d’aliments et de boissons susceptibles de déclencher des sueurs nocturnes, surtout en soirée.
  • Essayez le soja : Les aliments à base de soja comme le tofu et les edamames aident à soulager les symptômes de la ménopause. Des travaux ont découvert que les femmes qui prennent des suppléments renfermant des isoflavones de soja sont moins susceptibles de faire des sueurs nocturnes. Si vous comptez essayer de nouveaux suppléments, assurez-vous de commencer par en parler à votre médecin.

Les traitements médicaux

  • L’hormonothérapie : Si vos sueurs nocturnes sont causées par des changements hormonaux liés à la ménopause, votre médecin pourrait vous recommander une hormonothérapie, ce qui prendrait la forme d’œstrogène ou de progestérone sur ordonnance. L’hormonothérapie ne convient pas à tout le monde, par contre, car elle peut avoir des effets indésirables graves comme un risque accru de cancer du sein, d’AVC et de caillots sanguins. Pesez-en le pour et le contre avec votre médecin.
  • La gabapentine : Créé à l’origine contre les crises d’épilepsie, ce médicament sur ordonnance a également des effets éprouvés de soulagement des bouffées de chaleur et des sueurs nocturnes chez les femmes ménopausées. La gabapentine peut s’avérer efficace chez les femmes qui préfèrent ne pas utiliser ou ne peuvent pas utiliser l’hormonothérapie en raison de maladies antérieures, comme les maladies cardiovasculaires.
  • L’acupuncture : Selon une méta-analyse de plusieurs études, les bouffées de chaleur sont plus rares et moins intenses chez les femmes ménopausées qui reçoivent des traitements d’acupuncture.
  • La pression positive continue et les appareils dentaires : Si vos sueurs nocturnes sont causées par l’apnée du sommeil, un spécialiste du sommeil vous recommandera probablement l’un de ces deux traitements. La pression positive continue (aussi appelée CPAP) consiste à utiliser un appareil qui envoie de l’air dans la bouche et dans le nez pendant que l’on dort, de façon à garder les voies respiratoires ouvertes. Un appareil dentaire personnalisé pourrait aussi retenir votre mâchoire inférieure vers l’avant pour inciter les tissus de l’arrière de votre gorge à se détendre.
  • La thérapie cognitivo-comportementale : La thérapie cognitivo-comportementale a déjà fait ses preuves contre l’anxiété et les troubles paniques, elle pourrait donc aider à atténuer les sueurs nocturnes causées par ces problèmes. Les thérapies par le dialogue peuvent également aider à atténuer les difficultés que présentent les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes chez les femmes ménopausées.
  • La prise en charge de la glycémie : Si vos sueurs nocturnes sont causées par l’hypoglycémie, votre médecin pourrait modifier votre médication ou vous demander de vérifier plus souvent votre glycémie.

Comment faire face aux sueurs nocturnes

Les sueurs nocturnes nuisent à la qualité de votre sommeil, à votre humeur et, en fin de compte, à votre santé. Elles peuvent être causées par plusieurs facteurs, qui peuvent être aussi bien de simples changements hormonaux que des maladies graves; il est donc important de parler à votre médecin si vous commencez à en ressentir. Commencez par identifier la raison pour laquelle vous avez des sueurs nocturnes et vous pourrez probablement trouver un traitement pour les atténuer et même y mettre fin.

--

Barbara Brody est une rédactrice indépendante spécialisée en santé et en mieux-être. Ses articles sont apparus dans plusieurs médias, y compris WebMD, Health et Prevention.