Alimentation

Les faux aliments nutritifs

Ne vous laissez pas berner par ces aliments que l’on dit bons pour la santé.

 

Il existe certains aliments prêts à servir ou jugés essentiels à une bonne santé dont la valeur nutritive n’est jamais remise en question. Dans notre désir de bien vivre, nous pouvons en arriver à consommer fidèlement certains aliments, sur la foi de quelques témoignages. Internet a contribué à mousser la popularité de ces produits. C’est à peine si l’on peut lire un article sur la perte de poids sans qu’il n’y soit question des bienfaits des jus ou de l’apport essentiel des barres protéinées. Sans compter ces aliments dont on vante la commodité tout en affirmant qu’ils sont indispensables pour assurer une bonne santé et même notre bonheur. Il est important de considérer ces aliments sous un œil critique, en se rappelant qu’il n’existe aucune solution miracle pour la perte de poids. Si quelque chose semble trop beau pour être vrai, c’est probablement le cas.

Les jus sont-ils aussi bons qu’on le croit?
Le jutage est une mode fort populaire par les temps qui courent et on semble vouloir nous faire croire qu’un jus ou l’autre pourrait guérir n’importe quelle maladie ou nous permettre de perdre tout excès de poids. L’idée peut sembler convaincante et la consommation d’un jus à l’occasion ne peut faire de mal, mais il n’existe aucune preuve* indiquant que le fait de boire le jus d’un fruit est meilleur pour la santé que de croquer le fruit en entier. Sur le plan nutritif, le jutage présente un fâcheux inconvénient : dans le jus frais, on ne retrouve aucune des fibres naturelles des fruits et légumes, puisqu’elles ont été éliminées lors du processus de transformation. L’augmentation soudaine de la consommation de jus et l’accroissement de l’apport quotidien en sucre qui en résulte constituent également un danger potentiel pour toute personne ayant le diabète* ou présentant un risque de le développer. Si vous voulez vraiment vous régaler, mangez beaucoup de fruits et légumes frais entiers et ne buvez que de l’eau aromatisée garnie de morceaux de fruits, d’herbes fraîches et de glace.

Qu’en est-il des protéines?
Les barres protéinées sont souvent présentées comme la collation idéale pour les gens actifs. Grâce à leurs prétendues vertus rassasiantes et énergisantes, elles seraient capables de nous soutenir même pendant les journées les plus éprouvantes. Au cours de la dernière décennie, on en est venu à associer les barres protéinées à la musculation et à la bonne forme physique générale. Bien qu’elles soient pratiques et faciles à emporter, la plupart des barres protéinées offertes en magasin comptent de 5 à 13 PointsFutésMC, soit autant qu’un repas complet. Les barres produites industriellement sont souvent riches en sucre et certaines en contiennent jusqu’à 27 grammes par portion. Si vous voulez vraiment manger des barres protéinées, fabriquez-les vous-même en mettant dans un robot culinaire des fruits secs, des graines de chia, des amandes, de la noix de coco râpée et tout autre ingrédient au choix, que vous mélangerez jusqu’à consistance presque lisse. Étendez le mélange en mince couche entre deux feuilles de papier parchemin ou roulez-le en bouchées et mettez-le ensuite au réfrigérateur pendant plusieurs heures avant de le diviser en portions.

Que devons-nous savoir sur les viandes à sandwich?
Que l’on préfère la poitrine de dinde fumée, le jambon glacé au miel ou le rôti de bœuf, les viandes froides se servent très bien en sandwich, dans un roulé ou sur un plateau de charcuterie. On sait que les charcuteries sont généralement riches en protéines et faibles en PointsFutés. Mais elles contiennent aussi beaucoup de sel utilisé comme agent de conservation pour ce type de viandes. La Fondation des maladies du cœur du Canada affirme que la majeure partie du sodium que la population du Canada consomme (77 %) provient d’aliments transformés tels que les viandes de charcuterie et autres viandes conservées. Pour préparer des charcuteries prêtes à servir le sel en moins, pochez une poitrine de dinde ou de poulet dans de l’eau, relevée d’un peu de vin blanc, d’estragon et de thym frais, d’une pincée de sel et de quelques grains de poivre entiers. Quand la cuisson est terminée, déchiquetez la volaille et conservez-la dans un récipient couvert pour une utilisation tout au long de la semaine.

Et les salades?
Les chaînes de restauration rapide offrent maintenant une vaste gamme de salades préparées et l’on pourrait penser qu’elles sont intrinsèquement meilleures pour la perte de poids que d’autres mets au menu. Malheureusement, ces salades sont souvent garnies à profusion de croûtons, de fromage, de bacon, de noix et de viandes avant même qu’on y ajoute une forte quantité de sauce crémeuse. Par exemple, la salade-repas des récoltes avec poulet croustillant de McDonald’s compte pour 18 PointsFutés; c’est encore pire pour la salade César au poulet épicé de Wendy’s qui en totalise 27. Si vous manquez de temps et que vous cherchez une solution saine, commandez une salade verte à laquelle vous pourrez ajouter vous-même la vinaigrette avec un petit sandwich en accompagnement. Vous aurez la satisfaction de savoir que vous avez fait un bon choix pour vous-même et que vous n’avez pas épuisé votre réserve de PointsFutés.

* Liens disponibles uniquement en Anglais.