Mise en forme

Les bienfaits du stretching

En voilà une bonne nouvelle : pas besoin d’être sportif de haut niveau pour s’initier au stretching!

 

Si vous souhaitez reprendre une activité en douceur, le stretching est sans aucun doute ce qu’il vous faut. 

Prévenir les maux de dos et améliorer la souplesse, voici quelques uns des bénéfices de la pratique du stretching. C’est simple, c’est efficace et les résultats sont là. Et si vous essayiez ?

Le stretching est l’activité physique idéale à pratiquer si vous souhaitez vous remettre au sport en douceur. Vous pouvez en plus le pratiquer chez vous, en toute sécurité. Lydie Raisin, coach à domicile, nous en dit un peu plus sur cette discipline.

Les bienfaits du stretching
Vous souffrez de problèmes de dos et souhaitez reprendre progressivement une activité sportive? Avez-vous pensé au stretching? Ses bienfaits son en effet nombreux. Il peut notamment permettre de :

  • Prévenir les maux de dos
  • Améliorer la souplesse et l’élasticité musculaire
  • Prévenir les blessures comme les foulures et même les déchirures musculaires
  • Étirer les ligaments
  • Lutter contre le stress

Le stretching est donc une discipline douce, accessible à tous. Bien sûr, dans certains cas, certaines postures sont contre-indiquées. Mieux vaut demander conseil à votre médecin ou suivre un cours avec un professionnel qui vous indiquera les bonnes postures à reproduire.

Les exercices effectués ont néanmoins l’avantage de ne présenter aucune cambrure ni torsion. Le stretching est particulièrement recommandé si vous êtes régulièrement sujet aux maux de dos. Il permet notamment d’assouplir les dos raides, surtout au niveau des lombaires. Sachez aussi qu’il est idéal pour les personnes souffrant de fatigue chronique (due à l’inactivité), de crampes ou d’arthrose.

Mais ce n’est pas tout! « Le stretching est la discipline anti-vieillissement par excellence, » confie Lydie Raisin. « Elle permet de garder sa souplesse articulaire et musculaire. Surtout, le stretching permet de ne pas perdre des centimètres de taille en rétablissant les espaces inter-vertébraux. » Et lorsqu’on sait qu’à partir de 25 ans la colonne vertébrale commence (déjà!) à se tasser… Entre 25 et 70 ans, un homme perd en moyenne 2 ou 3 cm et une femme 5 et 6 cm. Vous savez ce qu’il vous reste à faire : du stretching!

Comment débuter?

La méthode la plus usuelle est le stretching postural proposé dans la majorité des cours collectifs. Pour débuter, vous pouvez donc découvrir cette discipline dans votre club de gym ou avec un coach à domicile. Il est préférable d’avoir au préalable quelques conseils afin de reproduire les bons mouvements et éviter de se blesser. Une fois que l’on connaît les mouvements contre-indiqués, il est tout à fait possible de faire du stretching seul, chez soi.

Oui mais voilà, le stretching ne peut être efficace que s’il est pratiqué régulièrement. Voici ce que suggère Lydie Raisin : « Une fois par semaine, c’est toujours mieux que rien, deux fois c’est de l’entretien et trois fois on constate une réelle amélioration. » Une séance dure en moyenne 45 minutes.

Enfin, et contrairement aux idées reçues, en aucune façon le stretching ne tonifie. L’idéal étant d’allier le stretching à une autre discipline sportive comme la course à pied, le vélo, la danse, l’escalade, le ski, la musculation… 

Quelques exercices

  • Avant de commencer, il est important de vous échauffer au début, comme pour tout autre sport, et de vous étirer en fin de séance. Choisissez une pièce agréable, où la température sera autour de 20°C. Outre un tapis de gymnastique (la moquette convient aussi parfaitement), vous pouvez prévoir une musique relaxante pendant la séance. Choisissez des vêtements amples et confortables dans lesquels vous vous sentez à l’aise.
  • Debout, les jambes semi-fléchies, étirez progressivement et très lentement les bras à la verticale. Gardez la position au minimum 8 secondes en inspirant par le nez et en expirant par la bouche.
  • Cet exercice permet de rétablir les espaces inter-vertébraux et est vivement conseillé aux personnes qui passent beaucoup de temps derrière un ordinateur.
  • Debout, les jambes semi-fléchies, les pieds écartés de la largeur du bassin, fléchissez très lentement le buste vers l’avant en étant décontracté, la tête relâchée et les bras ballants. Tenez la position environ 10 secondes.

Étirement mais aussi relaxation, voici ce que propose le stretching.

Note : il est important de varier régulièrement les exercices.