Épanouissement

L’efficacité des microétapes

De petits changements peuvent avoir un grand impact.

Si vous avez déjà essayé de rompre avec une mauvaise habitude ou d’adopter une bonne habitude, vous savez qu’il peut être extrêmement difficile de changer de comportement. Or, il existe un moyen infaillible d’apporter des changements à votre vie : la clé du succès est de commencer par de petites étapes, de très petites étapes.

« Des redressements extrêmes de style de vie ne sont généralement pas durables, car il y a trop de changements à gérer », dit Dan DeFigio, expert en nutrition, auteur et fondateur de BeatingSugarAddiction.com.

« Les gens ont tendance à tomber dans le piège de penser qu’ils doivent tout changer : consommer moins de glucides transformés, renoncer au sucre, cesser de boire du vin, manger plus de légumes, équilibrer à la perfection leur apport en protéines et en glucides, consacrer du temps à l’exercice, mieux dormir, planifier et préparer leurs repas et collations, faire l’épicerie… mais, qui peut faire tout cela? Personne. Vous ne pourrez jamais tout faire », explique M. DeFigio.

Selon M. DeFigio, la plupart des gens ont peur d’essayer de changer leur style de vie de quelque façon que ce soit. En effet, ils se disent que comme ils ne peuvent tout faire, il est préférable qu’ils ne fassent rien. Par contre, nous pouvons avoir un effet positif sur notre corps même en faisant seulement certaines démarches.

« Vous pouvez réaliser des progrès en faisant des gestes minuscules et en prenant des décisions ponctuelles applicables à des situations qui se produisent une seule fois », déclare M. DeFigio. « Vous ne pouvez peut-être pas tout faire, mais vous pouvez faire quelque chose. »

« Puisque les microétapes décomposent les tâches en petites étapes, il s’agit d’un moyen efficace d’atteindre des objectifs de plus grande envergure », signale Caleb Backe, entraîneur personnel certifié et coach de vie à Maple Holistics. « Avancer par microétapes vous garde sur la bonne voie et vous fournit l’élan requis pour progresser. Une fois que vous aurez franchi une étape, c’est-à-dire une microétape, vous passerez à la prochaine microétape du processus. Vous continuerez ainsi jusqu’à l’atteinte de votre macroobjectif », indique-t-il en ajoutant que cette stratégie rend les grands objectifs moins intimidants.
 

Alors, comment faut-il procéder?
 

« Pour mettre en œuvre de petits changements dans votre vie, il faut décomposer votre objectif en éléments de taille si réduite que vous remarquez à peine que vous effectuez un changement », précise M. Backe.

« Lorsque vous avez recours aux microétapes, vous devez d’abord déterminer comment votre objectif à long terme peut être atteint. Une fois que vous savez “comment” vous procéderez, vous serez mieux placé pour décomposer cet objectif en petites démarches. »

Par exemple, dit-il, si votre objectif est d’être mieux organisé, décomposez-le à répétition jusqu’à ce que vous parveniez à quelque chose de très petit qui peut vous servir de point de départ. Vous pourriez, en guise de première microétape, laisser simplement vos clés au même endroit chaque jour lorsque vous entrez dans et sortez de la maison.

« Une fois que cela devient un automatisme, vous passez au niveau supérieur. Continuez subtilement d’aller de l’avant jusqu’à ce que vous aboutissiez à votre objectif d’être une personne mieux organisée », affirme M. Backe.

M. DeFigio nous met tous au défi de remplacer nos pensées « Je ne fais rien » par des pensées « Je fais quelque chose ». Voici un exemple des deux façons de penser :

  • Je ne fais rien : « Je n’ai pas le temps de m’entraîner cinq jours par semaine, alors je n’ai pas le temps de m’entraîner. »
  • Je fais quelque chose : « Je peux marcher après le souper. »
  • Je ne fais rien : « Je suis stressé, alors je ne peux améliorer mon alimentation. »
  • Je fais quelque chose : « Demain, j’apporterai au travail une collation santé. »

« Trouvez des choses que vous pouvez faire », explique M. DeFigio. « Vous serez agréablement surpris une fois que vous dresserez une courte liste. »

Et, ajoute-t-il, « de petites réussites procureront naturellement la motivation qu’il vous faut pour essayer encore ».

Donc, franchissez une microétape et voyez où elle vous mène