Alimentation

Le printemps revient, les marchés agricoles aussi!

Le printemps est dans l’air! De quoi réchauffer le moral des Canadiens après un long hiver.

 

Le printemps est dans l’air! De quoi réchauffer le moral des Canadiens après un long hiver. Pour profiter des premiers rayons de soleil, allons donc nous balader sur les marchés agricoles à la recherche des premiers légumes printaniers.

Asperges, rhubarbe et têtes de fougère sont quelques exemples seulement des délicieuses variétés annonciatrices des beaux jours qui vous attendent sur les étalages des marchands.

Faire ses courses « en direct de la ferme » est devenu de plus en plus fréquent, tant dans les grandes que les petites villes. Etalages colorés, produits délicieusement frais… Outre le plaisir des yeux et du palais, c’est aussi l’occasion de rencontrer les producteurs de votre région et de vivre une expérience communautaire. En clair: on aurait bien tort de s’en priver!

« Le succès des marchés fermiers peut s’expliquer par différents facteurs, indique Robert Chorney, président du regroupement des marchés agricoles du Canada. Les consommateurs ont exprimé un réel désir de revenir à des produits sains, frais et cultivés localement. Faire ses courses au sein de sa communauté traduit un besoin d’intégrité. »

L’agro-tourisme est une tendance qui monte au Canada. Voici le descriptif de quelques marchés agricoles que nous vous recommandons tout particulièrement. Mais, quelle que soit votre région, il y en a surement un près de chez vous. Ne vous en privez pas!

Marché du Vieux-Port, Quai Saint-André, Québec, Québec
C’est sans aucun doute le plus vieux marché au Canada, sinon sur le continent nord-américain, car c’est en 1640, à la place Royale, au début de la colonisation, que la première «Place du marché» de Québec a vu le jour. En ce temps, on y trouvait déjà un éventail de produits (bois, blé, légumes, herbages, volailles, beurre, œufs…) qui suscitaient la convoitise des vendeurs, paysans, pêcheurs et marchands de l’époque.

C’est en 1987 que La Coopérative des Horticulteurs de Québec se déplace sur le site actuel du Marché du Vieux-Port de Québec. À l’origine occupé sur une base saisonnière, le Marché amorce un tournant en 1997 en élargissant graduellement ses opérations sur une base annuelle. Le fort prisé Marché de Noël a vu le jour en 1999 puis on a établi des entreprises de transformation agro-alimentaire et un concept d’épicerie fine en 2005 et le Marché fonctionne toute l’année depuis ce temps.

Le Marché du Vieux-Port offre « un contact direct avec des marchands dynamiques et passionnés qui sauront vous offrir un accueil authentique et donner le petit conseil qui fera la différence pour le client, » précise-t-on sur son site Web.


Le Marché By, Ottawa, Ontario
Comme la plupart des lieux symboliques au Canada, le Marché By est un heureux amalgame de culture et de commerce. Le marché a été fondé en 1826 par le lieutenant-colonel John By, celui-là même qui a mené la construction du canal Rideau. En peu de temps, des commerces de toutes sortes se sont établis autour du marché. Ce quartier où habitaient de nombreux ouvriers et immigrants constituait une vraie mine d’or pour les boutiques, tavernes et hôtels et même pour les bâtiments industriels. Le marché n’a rien perdu de son cachet patrimonial, même s’il a été reconstruit bien des années plus tard et qu’il se trouve dans un voisinage sans doute plus attrayant aujourd’hui qu’à l’époque.

Grâce à ses nombreux attraits et à sa gaieté, le Marché By demeure l’attraction touristique numéro un à Ottawa. On y retrouve d’importants monuments, comme le Musée des beaux-arts du Canada et la basilique-cathédrale Notre-Dame. Ces lieux devraient certainement être au programme de la visite, mais une promenade plus décontractée dans le marché offrira un après-midi des plus intéressants où il sera loisible de faire quelques achats et de profiter des bars et des restaurants.

Marché Atwater, Montréal, Québec
Ouvert à l’année, il s’étend sur deux étages de boutiques intérieures auxquels s’ajoutent les étals extérieurs l’été. On peut se procurer un vaste choix d’aliments ethniques au marché Atwater : toutes les épices, huiles et herbes dont vous avez besoin. On y trouve aussi d’excellents bouchers et marchands de poissons, et trois fromageries qui offrent un choix immense.

Situé dans le Sud-Ouest de Montréal, près du Canal Lachine, le marché Atwater tire son nom de l’avenue qui la borde et qui perpétue la mémoire d’Edwin Atwater, homme d’affaires et conseiller municipal du 19e siècle. Le marché existe depuis 1933 et son architecture, de style art déco, lui vaut d’être classé parmi les plus beaux édifices de la ville de Montréal.

Ouvert toute l’année, le marché est célèbre pour ses nombreuses boucheries et fromageries, ses producteurs horticoles au printemps, mais aussi pour ses maraîchers, qui s’installent sur le pourtour de l’édifice, l’été venu. Les boutiquiers offrent une belle variété de produits frais, raffinés et originaux. Il existe aussi un pôle des saveurs, accès sur une restauration rapide, innovante et des plus savoureuses. Le savoir-faire des marchands vient des générations qui se sont succédées derrière les étals et de la relève qui travaille fort pour perpétuer la réputation du marché Atwater.

Marché Jean-Talon, Montréal, Québec
Ce marché est situé au cœur du quartier de la Petite Italie de Montréal; alors, de toute évidence, le choix de viandes et de fromages y est formidable. Mais on y trouve aussi des fruits exotiques importés. Des boutiques vendent des produits en boîte fort intéressants et des conserves qui viennent de partout dans le monde (comme des chutneys et tapenades). Les produits fermiers frais locaux s’y trouvent en abondance.

Situé au cœur de La petite Italie, le marché Jean-Talon est un des plus vieux marchés publics de Montréal. Inauguré en mai 1933, il porte d’abord le nom de « Marché du Nord » avant de devenir, en 1983, le marché Jean-Talon, en l’honneur du premier intendant de la Nouvelle-France.

Le marché Jean-Talon se distingue par son important rassemblement de producteurs locaux de fruits et légumes, et par l’offre diversifiée des nombreux boutiquiers. C’est un des plus gros marchés d’Amérique du Nord, dont l’effervescence est constante puisqu’il est ouvert été comme hiver. Pourtant, l’ambiance est celle d’un village, un endroit familial où des générations ont grandi, tant du côté des marchands que des clients.

Marché Moncton Market, Nouveau-Brunswick
Situé au cœur du centre-ville de Moncton, ce marché promet une expérience invitante pour toute la famille. On y retrouve plus de 130 marchands, qui offrent de tout pour tous les goûts : produits de boulangerie, fruits et légumes locaux, viande fraîche, fromage, œufs frais de la ferme, artisanat, produits des fêtes. Mais c’est aussi l’endroit idéal où faire une promenade du samedi un bon café à la main. On peut même s’y procurer une œuvre d’art unique ou déguster une délicieuse gâterie à l’aire de restauration.

Mais le Marché Moncton Market est aussi une destination de choix en toutes saisons en raison de son centre culinaire et de la place des festivals qui s’y rattachent. Le Centre culinaire comporte une cuisine ultra-moderne, ainsi qu’une aire d’observation, un espace de démonstration et des installations permanentes pour les émissions de télévision. La Place des festivals fourmille d’activités les samedis matin et abrite une foule de marchands. L’endroit accueille aussi de nombreux festivals et rassemblements communautaires d’un grand intérêt.