Le guide des mères occupées pour viser une vie saine

Vous êtes trop occupée pour trouver le temps de faire de l’exercice? Vous êtes trop fatiguée pour arriver à faire des choix alimentaires sains? Essayez les conseils ci-dessous à l’attention des mères occupées.

Cinq conseils aux mamans pour viser une vie saine

1. Apprenez à planifier

Le fait d’avoir une liste quotidienne de choses à faire peut sembler un peu obsessionnel, mais c’est un outil essentiel pour les mamans occupées. En sortant de chez vous avec votre liste, votre bouteille d’eau et une collation matinale saine composée d’un fruit frais, d’une poignée de noix ou d’un pot de yogourt dans un sac isotherme, vous pourrez tenir jusqu’au dîner. De plus, lorsque vous planifiez le repas familial du soir pendant le déjeuner, vous avez l’occasion d’aller chercher les ingrédients manquants au moment d’un déplacement, ce qui évite le piège des plats à emporter à l’approche de l’heure du souper avec des enfants affamés.

2. Mangez les restes au dîner

Les soupers tels que les boulettes de viande, les mijotés, les burritos mexicains et les pizzas saines font de fabuleux dîners pour vous et les enfants. Préparez une boîte à lunch pour vous si vous allez au travail ou même si vous restez à la maison. Votre dîner sera déjà prêt et vous risquez moins de sauter ce repas important et de grignoter des aliments malsains par la suite.

3. Ne sautez pas le déjeuner

Sauter le déjeuner n’est assurément pas la meilleure façon de commencer la journée. Certaines études ont montré que le fait de sauter le déjeuner est parfois associé à un indice de masse corporelle (IMC) plus élevé. Vous aurez aussi cette sensation d’être épuisée avant même de commencer la journée. Un œuf sur du pain grillé, un bol de fèves cuites au four ou un fruit et du yogourt nature vous donneront l’énergie et les nutriments nécessaires dans la partie de la journée où vous en avez le plus besoin. Une option encore plus facile est de faire tremper de l’avoine dans de l’eau pendant la nuit et de garnir le tout d’une cuillerée de yogourt et de petits fruits frais le matin : vous avez alors votre déjeuner sur le pouce en 30 secondes.

4. Marchez dès que vous en avez l’occasion

Si l’école est au coin de la rue, emmenez les enfants à pied plutôt qu’en voiture. Sinon, si l’école est plutôt loin, vous pouvez prendre la voiture pour y aller, mais la garer à l’école pour la journée et continuer à pied pour vous rendre au travail ou rentrer chez vous. La plupart des plans en matière d’exercice tombent à l’eau à la fin de la journée lorsque la fatigue s’installe, mais quand vous adoptez une routine d’exercice comme celle-ci dans votre journée, il est plus facile de s’y tenir.

5. Prévoyez des journées sans alcool

L’option de se verser un verre de vin à la fin de la journée paraît peut-être relaxante. Cependant, cela peut devenir une habitude dont il est difficile de se défaire. Quelques jours sans alcool dans votre semaine auront moins d’incidence sur votre budget de PointsFutés et vous aideront à mieux dormir. Un verre de vin ou de bière standard contient le même nombre de calories qu’un morceau de pain, de sorte que la bouteille que vous partagez au souper ajoute plus de trois tranches de pain à votre repas. Essayez une eau pétillante avec un soupçon de lime ou un trait de liqueur amère ou encore votre thé aromatique préféré infusé dans de l’eau glacée pendant la semaine. Moins vous buvez, plus votre tolérance est faible, donc, une quantité moindre vous suffit!

Faites attention aux pièges

1. Laissez les restes des enfants

Il est très facile de tomber dans le piège de finir les assiettes de vos enfants. Le souhait d’éviter le gaspillage est compréhensible, mais c’est un moyen sûr de prendre du poids. Réservez les restes du souper pour le dîner ou une collation du lendemain (il suffit d’enlever les parties grignotées du plat). Rincez vitement les légumes ou les salades non consommés et placez-les dans un contenant pour les boîtes à lunch du lendemain. Si vous faites manger de jeunes enfants tôt et que vous avez faim rapidement, préparez une tasse de thé, prenez une carotte, quelques tomates cerises, des haricots verts et un peu de sauce salsa pour patienter jusqu’à l’heure du repas.

2. Limitez les aliments populaires auprès des enfants

Il est important de voir à ce que vos enfants mangent leur souper, mais un repas de macaronis au fromage ou de tacos tous les soirs risque de devenir lassant. Faites participer les enfants au choix des repas familiaux de la semaine et utilisez des images tirées de livres de recettes ou trouvées en ligne pour faciliter la sélection. Veillez à inclure certains de vos plats préférés et à les adapter au goût des enfants. En exposant vos enfants à une grande variété de saveurs, de textures et d’arômes dès leur plus jeune âge, vous intégrez la variété à leur alimentation et diversifiez les saveurs dans la vôtre.

3. Ne grignotez pas trop

Si les bébés peuvent survivre trois heures entre deux repas, les adultes le peuvent aussi. Les collations imprévues découlent généralement d’un sentiment d’ennui ou de la présence de l’aliment devant soi. Placez les aliments tentants hors de vue ou, mieux encore, gardez-les en dehors de la maison. Réglez votre montre ou votre alarme pour une période d’au moins trois heures entre les repas et si vous semblez commencer à avoir trop faim trop tôt, augmentez la quantité de protéines au repas précédent, comme un œuf, quelques noix ou une portion de viande, de poulet ou de poisson. Les protéines restent plus longtemps dans votre estomac et vous permettent de vous sentir rassasiée.

4. Évitez les sucres cachés dans vos boissons

La perte d’un peu de poids est parfois difficile si vous oubliez de tenir compte des PointsFutés des produits que vous buvez. Le nombre de cafés, de jus de fruits, de boissons gazeuses, de boissons fouettées ou de boissons alcoolisées que vous prenez pendant la semaine peut rapidement faire doubler votre apport calorique.

Choisissez plutôt de l’eau ordinaire, de l’eau pétillante, des tisanes, du thé vert ou du café.

Dernière chose : faites toujours passer votre santé en premier

En tant que mère, vous avez peut-être l’impression de passer en dernier en matière d’alimentation dans la famille, mais il est important que vos besoins soient autant satisfaits que ceux des autres. Une discussion avec les enfants plus âgés ou un tête-à-tête avec votre partenaire sera d’une aide certaine pour gérer votre charge de travail afin que vous trouviez le temps de faire de l’exercice, de socialiser, de lire un livre ou de vous détendre pendant votre journée. N’assumez pas trop de facteurs de stress et acceptez toute offre d’aide. Mangez bien, dormez bien et arrêtez-vous de temps en temps pour sentir des fleurs ou humer une bonne tasse de café!