Épanouissement

La mémoire : une faculté à travailler

Voici la manière de travailler cette faculté pour améliorer notre vie et bien vieillir.

Puisque certains disent que la mémoire est un muscle, comment pouvons-nous faire travailler notre mémoire afin qu’elle soit plus efficace pour nous? Nous avons demandé des conseils à notre entourage et voici ce que nous avons découvert.

Dre Matilde Parente, médecin et auteure californienne, affirme que d’avoir une bonne nuit de sommeil est essentiel pour améliorer notre mémoire.

« Un sommeil suffisant et réparateur est l’une des choses, sinon la chose la plus importante à faire pour favoriser une meilleure mémoire, surtout en vieillissant », déclare-t-elle.

Dre Parente note que de nombreuses personnes sous-estiment la valeur d’une bonne nuit de sommeil réparateur, soit au moins sept heures, quoique huit heures de sommeil sont préférables. Elle explique : « Le sommeil de qualité, c’est un sommeil ininterrompu la plupart du temps dont les heures de coucher et de lever sont régies par la personne elle-même, selon la manière la plus naturelle et revigorante pour elle. Le cerveau et le système nerveux central ont besoin de longues périodes de sommeil sans interruption afin de former et de cimenter [ou] consolider notre mémoire, surtout la mémoire récente. »

Auteur à succès du NYT, John Medina fournit encore plus de renseignements au sujet du cerveau et de la mémoire vieillissants dans son tout nouveau livre Brain Rules for Aging Well: 10 Principles for Staying Vital, Happy, and Sharp. Voici des conseils de M. Medina :

  1. Soyez un bon ami pour les autres et laissez les autres être de bons amis pour vous : une vie sociale animée et saine vous aidera à stimuler vos habiletés cognitives en vieillissant.
  2. Adoptez une attitude axée sur la gratitude : être optimiste par rapport à son âge peut avoir des effets positifs quantifiables sur votre cerveau.
  3. Pratiquez la pleine conscience pour apaiser et pour améliorer : vous pouvez réduire votre niveau de stress et améliorer les processus cognitifs en pratiquant la pleine conscience. Il s’agit de s’adonner à des exercices méditatifs qui forcent votre cerveau à se concentrer sur ce qui se passe dans le présent, plutôt que dans le passé ou dans l’avenir.
  4. N’oubliez pas qu’il n’est jamais trop tard pour apprendre ou pour enseigner : apprendre une compétence exigeante est l’une des méthodes les plus éprouvées scientifiquement pour réduire le risque de perte de mémoire entraînée par l’âge, selon l’auteur.
  5. Ne prenez jamais votre retraite et remémorez-vous vos bons moments : les personnes qui cessent toute activité professionnelle courent un plus grand risque de souffrir d’incapacités physiques et mentales, explique M. Medina. De plus, n’hésitez surtout pas à être nostalgique par rapport au bon vieux temps! Selon M. Medina, les personnes qui sont portées à la nostalgie affichent une meilleure santé psychologique que ceux et celles qui ne s’y adonnent pas.