Épanouissement

La méditation peut-elle aider à perdre du poids?

Il est évident que la méditation permet de se détendre. Mais le simple fait d’être assis et de bien respirer peut-il réellement contribuer à vous faire perdre vos kilos en trop?

 

La méditation est une méthode employée depuis des siècles pour libérer l’esprit et calmer le corps. Il y a quelques décennies, on savait seulement que c’était une pratique religieuse orientale ou mystérieusement bohémienne (les Beatles, par exemple, étaient fervents de la méditation). Depuis les dernières années, la méditation est devenue une méthode répandue.

Recommandée comme technique de réduction du stress par les hôpitaux et les médecins du pays entier, la méditation a une kyrielle d’avantages, comme la diminution de la tension artérielle, des artères plus saines et un sentiment de bien-être accru. Avec tous ces avantages, la méditation est l’outil idéal pour vous détendre et découvrir qui vous êtes alors que vous tâchez d’atteindre votre objectif de poids. 

Respirer pour trouver la paix — et des cuisses plus minces?

« Tout commence par la respiration », affirme Alison Shore Gaines, conseillère holistique au Kripalu Center for Yoga & Health de Lenox, au Massachusetts. Dans ses ateliers sur l’alimentation consciente pour une nourriture sacrée, Mme Gaines enseigne aux élèves à prendre cinq respirations profondes avant de manger. « Souvent, lorsqu’on mange par habitude, on se prépare à l’action; on se penche, le ventre se contracte et on est prêt à s’empiffrer », explique-t-elle. Le fait de prendre cinq respirations détend le corps et fait le vide émotif. « De cette manière, les gens apprécient leur nourriture, ils la goûtent et la voient vraiment — et ils mangent moins parce qu’ils savourent davantage et mangent moins vite. »

Mais avant de vous faire trop d’illusions, rappelez-vous ce qui suit : La méditation n’est pas une solution miracle. « On ne peut pas s’asseoir et méditer, et s’attendre à ce que tout l’excès de poids ait disparu le lendemain, comme par magie », avertit DeDe Lahman, professeure de yoga certifiée et conférencière sur l’image corporelle de New York.

La pratique de la présence

Bien sûr, la pratique de la méditation ne se résume pas à quelques respirations profondes. Or, elle demeure très simple. « La méditation consiste à s’arrêter et à être présent, c’est tout », affirme Jon Kabat-Zinn, Ph. D., dans Wherever You Go, There You Are; Mindfulness Meditation in Everyday Life. Il ajoute : « Nous sommes presque toujours en train de faire quelque chose. Êtes-vous capable de vous arrêter dans votre vie, même pour un instant? Est-ce que ça pourrait être ce moment-ci? Que se produirait-il si vous vous arrêtiez? »

Ce qui se produit sur le plan physique est ce qu’Herbert Benson, le médecin de Harvard qui a lancé les études sur la méditation dans les années 1970, appelle la réaction de détente. Il a découvert que pendant la méditation, les ondes cérébrales devenaient semblables à celles du sommeil, et signalaient parfois un état de détente encore plus profond. Ce niveau de détente diminue la quantité d’hormones de stress qui peuvent entraîner des douleurs et des maladies.

La méditation peut aussi contribuer à faire le vide, ce qui est plus propice à une pensée et un bien-être sains. « Lorsque vous méditez, toutes les ordures, tout le fouillis font surface », affirme Mme Lahman. « Les images négatives du corps, les désirs envers certains aliments et les émotions liées à ces désirs apparaissent. Plus elles remontent à la surface, plus vous pouvez les mettre dans votre poubelle mentale et recommencer à neuf », ajoute-t-elle.

Étapes pour méditer

Il existe de nombreux types de méditation. Trouvez-en une qui correspond à vos croyances et assurez-vous que l’instructeur soit expérimenté. Entre-temps, vous pouvez essayer ce qui suit :

  1. Assoyez-vous bien droit dans un endroit confortable et tranquille.
  2. Fermez les yeux.
  3. Détendez vos muscles.
  4. Prêtez attention à votre respiration lente et naturelle.
  5. Si des pensées distrayantes surgissent — il y en aura —, prenez-en tout simplement note et ramenez doucement votre attention à votre respiration. Au départ, vous devrez probablement le faire souvent.
  6. Continuez pendant 10 à 20 minutes.
  7. Essayez de vous y exercer une ou deux fois par jour. Avec le temps, la méditation « apportera un sentiment de détente, d’atteinte de la paix », affirme Mme Gaines. « À ce moment-là, on peut faire de meilleurs choix. »