Alimentation

J’ai faim!

10 conseils pour éloigner la faim.

C’est le milieu de l’après-midi et subitement, vous avez un petit creux. Vous n’avez pas encore tout à fait faim, mais la nourriture suscite quand même en vous un certain intérêt. Cette situation pourrait résulter de taux de glucose faibles (éveillant peut-être votre appétit ou vous donnant possiblement un mal de tête), d’un sentiment d’ennui ou de la présence soudaine d’aliments sucrés. La faim véritable peut vous amener à dévier de votre plan alimentaire, car votre cerveau a tendance à prendre de mauvaises décisions lorsqu’il accorde la priorité à la nourriture. Afin d’éviter un tel scénario, dressez un plan pour rester carburé et rassasié toute la journée en laissant les conseils ci-dessous vous guider.

 

1. Privilégiez les collations riches en fibres et en protéines. Des études ont montré que cette combinaison de macronutriments est la plus efficace en ce qui a trait à la satiété. Des exemples classiques de choix à forte teneur en fibres et en protéines incluent des bâtonnets de carottes et du houmous, des petits fruits et du yogourt grec ou du skyr, des tranches de banane avec du beurre de noix et du fromage cottage garni de fruits ou de légumes.

 

2. Restez hydraté, surtout avant les repas. De nombreuses études de recherche à petite échelle ont indiqué que boire simplement 2 tasses d’eau avant de manger empêche la surconsommation alimentaire.

 

3. Mangez lentement et de manière délibérée. Bien qu’il soit tentant de prendre vos repas les yeux rivés sur un écran quelconque, avec un livre ou à proximité d’une autre distraction, vous serez plus enclin à faire des excès alimentaires lorsque vous ne prêtez pas attention aux aliments qui se trouvent devant vous. Manger plus lentement vous aidera à reconnaître les signes précoces de la satiété dont la détection par votre cerveau peut parfois prendre jusqu’à 20 minutes.

 

4. Peu importe où vous êtes, gardez sous la main des collations saines. Que ce soit dans un tiroir de votre bureau au travail, dans la boîte à gants de votre véhicule ou dans le sac sport que vous apportez au centre de conditionnement physique, assurez-vous d’avoir une ou deux de ces collations dans un endroit facile d’accès lorsque la faim se pointe de manière inattendue.

 

5. Intégrez le déjeuner à votre routine matinale, même si vous ne le mangez pas dès le réveil. À vrai dire, pour certains, l’idée de manger un repas copieux dans les minutes qui suivent la sonnerie de l’alarme est peu appétissante. Donc, plutôt que de miser sur un seul repas, mangez tout au long de la matinée une combinaison de collations riches en protéines et en fibres qui contiennent aussi des graisses saines.

 

6. Faites provision d’aliments à faible valeur en PointsFutés et à ZéroPoint que vous pouvez consommer en grandes quantités sans épuiser votre budget quotidien de PointsFutés. Des légumes, des fruits, du maïs soufflé nature non salé ou légèrement salé, des galettes de riz natures et des pois chiches rôtis sont d’excellents exemples d’aliments à volume élevé et à teneur élevée en fibres alimentaires qui n’auront pas un grand impact sur vos PointsFutés quotidiens.

 

7. Apprenez à distinguer l’ennui des tiraillements de la faim. La vraie faim peut produire des gargouillis d’estomac, des maux de tête, de la nausée et de l’irritabilité en plus de rendre la concentration ou l’accomplissement de tâches particulières plus difficile. Si ces rappels physiologiques de la faim sont absents, il y a fort à parier que vous vous ennuyez simplement et que vous pensez à la nourriture.

 

8. Établissez une routine alimentaire et respectez-la dans la mesure du possible. Manger à la même heure chaque jour vous aidera à vous conformer à un horaire de repas tout en veillant à ce que vous vous sentiez rassasié et dynamique. Essayez de suivre cet horaire les fins de semaine aussi pour éviter de consommer à outrance des collations malsaines, lesquelles peuvent quand même être consommées avec modération.

 

9. Mangez régulièrement des aliments épicés. Ajouter une bonne dose d’intensité à vos aliments (ou autant d’intensité que vous le permettent vos papilles gustatives) vous donnera accès à tout un univers de saveurs épicées et pourrait avoir un effet sur la quantité d’aliments que vous consommez réellement. Une étude sur la consommation d’aliments épicés et l’appétit a révélé que manger régulièrement des aliments épicés peut influer modestement sur la gestion du poids en raison de sentiments accrus de satiété.

 

10. Bougez! Bien que l’exercice ne soit pas recommandé si vous avez véritablement faim, un entraînement peut, en fait, atténuer le désir de manger des collations pour cause d’ennui. Que ce soit une promenade dans le voisinage ou une forme plus intense d’exercice, après votre entraînement, les signaux de la faim superficielle vous distrairont moins et vous serez plus apte à gérer efficacement votre corps.